Amelot bisseuil cour int et fronton
Blog powered by Typepad
Membre depuis 09/2006

« Emotion rue Ste Croix de la Bretonnerie (IVe) : le haut-lieu "Rendez-vous des Amis" (provisoirement ?) défiguré | Accueil | Ouverture au public des parcs parisiens : une bonne nouvelle pour les berges de la Seine ! »

28 mai 2020

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

@Ashkaria, Comme d'habitude rien n'est fait! Place aux fêtards irrespectueux, sales,et qui empoissonnent la vie des habitants. Les préjudices sont nombreux notamment en terme de santé.

Message surréaliste de la directrice de cabinet qui n’a visiblement pas pris la mesure du problème. Donc contrairement à son injonction dédaigneuse, non, « tout le monde » ne se rassure pas.
Et lorsqu’on voit la carte des rues « piétonnisables » pour que les bars et restos puissent étaler leurs terrasses à l’envi au détriment des habitants, comme beaucoup de mesures que prend cette mairie, on a de quoi s’inquiéter: dans notre quartier ce n’est même pas une rue qui figure mais « quartier du Marais » tout simplement ! https://mobile.twitter.com/le_Parisien/status/1266767705018978304
Nous sommes donc livrés au bon vouloir des bistrotiers et de leurs clients. Ce que nous redoutions depuis des années est en train de se passer sous nos yeux, nous habitons un centre de loisirs et divertissements, nous sommes en train de devenir les gêneurs et la variable d’ajustement....
Désespérant.

La situation ne s'améliore pas, malgré les promesses des uns et des autres. Les enregistrements de Bruitparif sont hallucinants : cette nuit, de 20 h à 4 h du matin, plus de 70 db en continu !!

Vu les écarts que Joséphine se permet déjà alors qu'ils sont toujours censés être fermés, que penser de la situation future où dès mardi tous les restaurants vont pouvoir rouvrir leurs terrasses ? D'après les expériences de ces dernières années, on peut penser à des foules immenses de gens alcoolisés, mangeant (peu), buvant (beaucoup) et parlant/chantant/hurlant à tue-tête de la fin d'après-midi jusqu'au petit matin... Qui ira alors vérifier le maintien des distances sanitaires ? Le maintien de l'hygiène de base (combien de fois est-ce que j'ai trouvé de l'urine ou du vomi au sortir de ma porte) ? Le débordement incessant des terrasses ? Espérons pour une fois que la mairie et la police agissent...

Les citoyennes/ citoyens ont le droit au sommeil et la tranquillité. Le silence fait partie du bien- etre. Le bruit = stress (et pire…). Les débordements de terrasses de cafés/restaurants sont insupportables et maintenant on a le cauchemar de l’invasion de la movida sur la Place du Marché Ste. C. Quand est- ce que la politique de la ville de Paris va prendre en priorité les demandes de ses citoyennes/ citoyen (on vote!) pour une ville qu’est vivable? Arretons de donner la priorité aux fetards. Le centre Paris ne mérite pas de devenir la cour de récréation pour la movida.

La situation de la Place du Marché ST Catherine est effarante. Le nom de cette place rappelle qu'elle a été établi sur l'ancien couvent St-Catherine-du-Val-des-Écoliers, actuellement on est bien loin du calme et du recueillement de cette époque ! L'heure est plutôt à la beuverie, la saleté, les épanchements d'urine, le chacun pour soi, le non respect des autres....
Les habitants du Marais sont exaspérés de ces débordements inacceptables. Totale solidarité pour les habitants de la Place du Marché St Catherine, de la rue Mandar, de la rue Beautreillis , de la rue Quincampoix, de rue de la petite Truanderie .....Il faudrait se mobiliser collectivement.

Le combat n’est-il pas perdu d’avance ? La vente et la libre consommation d’alcool à l’extérieur des établissements que nous avons vues se développer cette semaine en toute impunité dans les rues de Paris Centre laissent augurer de ce qui se prépare dans la phase 2 du déconfinement. Tout cela dans une sympathique jovialité sociale qui fait endosser aux habitants qui ne peuvent plus vivre dans leur logement le mauvais rôle si facile de râleurs insensibles à la liberté retrouvée ou au sort enduré par les bistrotiers privés d’activité pendant des mois. Comme si les riverains dans leur quotidien, leur travail, les études de leurs enfants n’avaient pas eux aussi souffert de la situation et pour certains se trouvent aujourd’hui dans leur activité professionnelle confrontés aux pires difficultés. Mais pas de compassion SVP, soyez tolérants… priorité à la reprise des pompes à bière « quoiqu’il en coûte »… En confinement, la Mairie a appelé au civisme et la Préfecture multiplié les contrôles dans les rues, les règles ont été respectées mais pour les nuisances sonores lesquelles, c’est aujourd’hui clairement établi, sont également un problème de santé publique nous verrons si la mobilisation sera du même ordre… Mais il y a fort à parier, au-delà des recadrages ponctuels qui auront lieu pour la forme, que l’arbitrage ait déjà été fait à la Mairie aux dépens des habitants de Paris Centre. La « tolérance » pour les bars, le « mépris » assumé des riverains vont s’installer et il sera difficile de revenir en arrière car c’est une « « tendance lourde » dans les « cartons » depuis longtemps et qui trouve là, au titre de l’enjeu économique, une occasion rêvée pour s'affirmer. Place donc à la fête et que cela se voie !

Si vous voyiez la rue de la petite Truanderie
En 8 ans, cette petite place calme sans aucun bars a vu fleurir 8 bars
Ca fait caisse de résonance, il y a plus de 1000 personnes certains soirs. C'est atroce.

C'est inacceptable, l'ennième confirmation de l'egoisme des jeunes de la Movida qui s'amusent à tourmenter les résidents de cette belle place (et beaucoup d'autres endroits aussi). Est-ce qu'ils pensent, ces jeunes, jamais aux personnes souffrantes et aux familles qui ont perdu leurs chers à cause du virus ? C'est une insulte à la dignité humaine. Je suis degouté et enragé. Je commence à sérieusement détester le Marais, quartier que j'ai adoré pendant des décennies. Les maires de tout les arrondissements de Paris doivent impérativement intervenir vigoureusement et immediatement pour arreter ces débordements.

Après un début de soirée pénible, la dernière nuit a été plus calme. Merci, Monsieur le Maire, de vous être enfin saisi du problème. Nous espérons maintenant des mesures durables.
Dans la perspective de réouverture et d'extension (!) des terrasses, nous osons espérer que pas un seul m2 supplémentaire d'espace public ne sera accordé, cela se traduirait immanquablement par d'insupportables nuisances en plus, alors que la coupe est pleine.

J'imagine que cette histoire dans la place st Catherine c'est le résultat du fait que tous les parcs sont fermé a clef... mais la manque du respect est plutôt évident partout... quand les parcs seront ouverts la semaine prochaine on aura encore des soucis si on ne garde pas la distance et si on n'insiste pas que les gens portent des masques. J'ai des craintes pour nous tous en ce moment.

Totale solidarité! Les nuits des habitants devraient être sacrées et les interventions de la police systématiques à partir de minuit.

Merci beaucoup d'avoir publié cet article. Il attire une fois de plus avec raison l'attention sur les nuisances subies par les riverains de cette place. Ce n'est malheureusement pas un cas isolé à Paris Centre. Que va-t-il en être après réouverture des terrasses ? Il est vraiment nécessaire que le futur maire de Paris Centre veille au bien vivre ensemble et fasse cesser les débordements inacceptables. Soyons tous vigilants et engagés pour faire entendre nos voix face à ce fléau.

Le constat est affligeant, on hérite d'une politique de la ville qui laisse une belle place au laisser-aller.
En voici les conséquences: nuisances sonores, saletés, vandalismes, quartier dégradé, les habitants fuient le quartier et laissent la place à Airbnb.


https://twitter.com/ArielWeilT/status/1266122388309147651?s=19

Quand je vois ce genre de soutient d'Ariel Weil, je me pose des questions sur la volonté de la mairie de traiter le problème des nuisances sur la voie publique.

Bonjour
À quel parti appartient le maire Ariel Weil ? Le PS
Donc Anne Higalgo...........
Bien à vous

Solidarité et encouragements du 11e : ne cédez pas !

La tranquillité et la dignité sont un droit !

Nous appelons exaspérés chaque soir, et à plusieurs reprises, le 17 afin que la police intervienne et fasse cesser ces nuisances sonores et débordements à répétition qui ne font que croître un peu plus chaque soir... elle intervient que trop rarement... Hier soir j'ai appelé une énième fois à 1h du matin et on m'a répondu que la police était intervenue à 00h15 et qu'elle avait constaté quelques petits groupes de personnes qui étaient calmes. C'est insensé d'entendre cela ! Nous subissons sans répit ce brouhaha incessant, ces bouteilles en verre qui se brisent sur les pavés, ces cris, ces personnes qui prennent la place pour une pissotière... et j'en passe... Nous sommes contraints de ne plus ouvrir les fenêtres pour atténuer que trop légèrement ces nuisances, c'est un comble !
Après le restaurant Joséphine qui a eu l'autorisation de vendre de la bière, je constate que Le Double fond en fait de même. Il va falloir subir encore ce soir comme chaque soir d'ailleurs... à cause de la décision de qui !

@Marianne : la réponse du Maire Ariel Weil ne s'est pas fait attendre. Elle est publiée à la suite de l'article. Nous croyons même pouvoir dire qu'il était déjà saisi du problème au moment où l'article a été publié.

Serons-nous obligés de vivre fenêtres fermées jusqu'en octobre ? Même le double vitrage n'est pas suffisant !Nous devons exiger une réaction de Mr Weil dans 48 heures, Autrement nous allons tous tomber malades car l'exaspération augmente d'heure en heure.

Oui le centre de Paris devient de plus en plus difficile à vivre.
Certains habitants sont stupéfaits de constater que les pouvoirs publics ne font rien pour que chacun vive en bonne intelligence. La nuit est faite pour dormir, les trottoirs sont faits pour les piétons et j en passe! Certains quitteront les lieux et le Centre de Paris se videra pour laisser place aux fêtards. Quel dommage!

à Marie "Pourquoi ne pouvons nous pas, nous aussi, habitants du Marais, bénéficier de la protection de la Loi à laquelle tout citoyen a théoriquement droit?" On pourrait répondre Mystère ? Mais PROTECTION semble plutôt le terme adéquat. Parce que autrement ?.... je ne vois pas.
PS : dans certains cas les boules puantes marchent assez bien.

C'est honteux, je plains sincèrement les habitants de la place du Marché St Catherine
la ville, les élus, la police doivent remettre de l'ordre :
"L'ordre, et l'ordre seul, fait en définitive la liberté. Le désordre fait la servitude."Charles Péguy

Je ne suis pas sur la place mais reçois les messages d'un groupe de discussion : hier soir il y en avait 74 ! Ce groupe essaye de faire respecter les accords plus ou moins conclus avec les restaurateurs. Ces derniers passent leur temps à tricher. Le groupe essaye de faire venir la police, passe des heures à attendre au bout du fil depuis des années. Quand par chance - ce n'est pas tous les soirs Byzance, les policiers arrivent, le résultat est assez rarement efficace. Par exemple, les policiers passent poliment - voir en lui faisant la bise, cool- dire au restaurateur de revenir dans les clous. Et dès qu'ils sont partis, ça recommence! ce qui est bien la preuve que les restaurateurs ne souhaitent pas respecter ces "accords. Avec ce niveau de contrainte actuel, rien ne changera en bien, et cela changera en mal.
Dans cette période, certes intermédiaire, le restaurant Joséphine a eu l'autorisation de vendre de la bière; QUI lui a donnée ? les conséquences étaient évidentes pour un enfant de 5 ans.
En particulier, la bière, ça ne s'achète pas, ça se loue : au bout d’une heure pour la première -et moins longtemps pour les gros buveurs, il faut aller pisser …impasse de la Poissonnerie, c'est pratique!
Evidemment l'endroit est IMMONDE.
La mairie se moque complètement des gens du quartier...
Elle a tort : 1/ elle apparait comme inutile voire malhonnête ; elle n'est plus crédible.
2/ cela va mal finir. Avant-hier un habitant excédé a sorti une sorte d’arme « jouet ». Alors là, la police était là, pour l’alpaguer ! évidemment c’est dangereux, mais à qui la faute ?
Faut-il attendre qu’un vrai fusil soit utilisé un jour ?
Je vois d’ici l’air contrit de tous ceux qui nagent dans ce marais-cage…ils ne seront là non plus pas crédibles…et peut-être même jugés coupables…mince alors!

Je compatis avec vous tous moi qui subis les mêmes nuisances rue Quincampoix

Pour Paris, on annonce à l'instant la réouverture des bars et restaurants mais avec comme seule espace de service les terrasses. Ça va saigner ...

Monsieur le maire et sa directrice de cabinet doivent effectivement se préparer à être "en lien permanent avec les riverains depuis leurs premières alertes et travaill(er) en étroite collaboration avec le Commissariat de Paris et la Préfecture de Police pour lutter contre ces nuisances inacceptables et ces débordements irresponsables". Ça risque de les occuper pas mal.

Les paris sont ouverts avec les lecteurs de Vivre le Marais : à quoi vont servir les tonneaux disposés par les restaurants tout le long de la rue Beautreillis?

Ne laissons pas s'installer ces débordements sur toutes nos places, dans toutes nos rues.

Après des années d'inaction et les nouvelles mesures sur les terrasses proposées par la maire actuelle...il est clair que rien ne sera fait ou trop peu... il ne faut pas rêver.
La municipalité vise son cœur électoral.
Les moyens sont disponibles, c'est une question de volonté.. la volonté de ne rien faire et de laisser les riverains souffrir.
S'il n'y a pas de mesures immédiates et efficaces pour régler les problèmes post confinement et pré confinement, il n'y a que 2 solutions :
- poursuite collective.
- changement de municipalité.
Ce n'est pas au riverains de déménager, mais à la municipalité !!!!

Et avec ce qu’ils viennent d’annoncer de manger en terrasse uniquement l’espace public va servir aux cafetièrs à notre détriment
Et les maires ne feront rien puisqu’ils sont réélus par nous tous

Nous appelons la police depuis le 13 mai. Elle est passée hier: ont abordé qqs personnes à minuit passé. Et dont répartis mais les irréductibles sont restés. Question: est ce que vous y croyez à la réponse de la directrice de cabinet ??!! : Nous sommes en lien permanent avec les riverains depuis leurs premières alertes et travaillons en étroite collaboration avec le Commissariat de Paris et la Préfecture de Police pour lutter contre ces nuisances inacceptables et ces débordements irresponsables". TU PARLES !!! «tu causes, tu causes, c'est tout ce que tu sais faire».

Depuis le 11 mai je ne dors plus. Pendant la journée : fenêtres fermées à cause de cent personnes qui parlent, hurlent sans arrêt, gosses à vélos partout sur la place, Chez Joséphine : un débit de boissons permanent, et la nuit de 100 à 150 personnes dont le ton monte de 30 décibels à chaque bouteille d'alcool, qui finit brisée sur la place.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)