Amelot bisseuil cour int et fronton
Blog powered by Typepad
Membre depuis 09/2006

« Et maintenant.... l'addition ! Qui va payer ? L'Allemagne pardi ! | Accueil | Fin du confinement : reprise prochaine des spectacles musicaux des "Moments Lyriques du Marais".... »

03 juin 2020

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Merci à Laurence, de nous avoir fait suivre ce courrier de Mme la Maire du 9ème qui indique notamment qu'elle interviendra auprès de "Monsieur Michel Felkay, Directeur de la DPSP (Direction de la protection, de la sécurité et de la prévention de la ville de Paris) et lui demande une intervention ciblée sur la rue concernée."
Sur le site de la DPSP :
https://www.paris.fr/pages/signaler-une-incivilite-du-quotidien-3800?#nuisances-olfactives-dorigine-professionnelle
Il est indiqué :
"En cas de gêne ou de nuisances causées par une activité professionnelle (bruits .....), vous pouvez adresser votre signalement par écrit."
Sinon , il y a un numéro de téléphone le : 3975
(du lundi au vendredi 9h - 17h !)


Sur la place du marché Sainte Catherine, aux bruits et aux nuisances de la clientèle, s’ajoute la mauvaise foi des responsables du café situé au numéro 6.
Passé 2h du matin, ils déménagent l’ensemble des tables et de des chaises en les balançant comme des sacs de patates. Ce qui fait vibrer tout l’immeuble. Ça dure une demie heure tous les soirs. Sans parler des fûts de bière qu’il font rouler et jettent pour le même effet.
Quand j’ai été leur parler amicalement, j’ai eu le droit à:
« Oui je n’ai pas le choix je suis obligé de le faire à 2h30, le dernier client est parti à 2h»
« Je suis obligé de travailler »
«C’est normal, vous n’avez qu’à pas habiter le centre de Paris»

Je vous fais suivre à titre de comparaison la réponse de
la maire du 9e arrondissement Delphine BURKLI à ma plainte auprès d'elle au sujet de la soirée du 2 juin :
=========================================== Je vous remercie pour votre message qui a retenu toute mon attention. Effectivement, dès l'annonce il y a 1 mois de la possibilité d'extension des terrasses sur l'espace public, j'ai alerté la Mairie de Paris sur la nécessité d'organiser et de cadrer cette mesure, ainsi que de mettre en place des moyens de contrôle, ainsi que de suppression des terrasses en cas de débordements, inévitables.

Cette opération a été totalement improvisée, pour ne pas dire bâclée, sans concertation avec les élus locaux. Les bars ou restaurants ont juste à déclarer en Mairie qu'ils installent une terrasse, en acceptant une charte de bonne conduite. Tout est donc permis, c'est inédit ! J'ajoute que les agents de sécurité de la Ville, déjà en sous-effectifs chroniques, sont aujourd'hui dépassés...

Je transmets votre signalement à Monsieur Michel Felkay, Directeur de la DPSP (Direction de la protection, de la sécurité et de la prévention de la ville de Paris) et lui demande une intervention ciblée sur la rue concernée.

Je fais également un point avec le Préfet de police car cette situation n’est en effet pas acceptable.

Sachez enfin que j'appelle toujours de mes vœux la création d’une véritable police municipale, sous autorité directe du Maire d’arrondissement, condition essentielle pour assurer la sécurité et la quiétude des habitants.

Je reste à votre entière disposition.

Bien à vous,
========================================
Delphine Bürkli Maire 9ème arrondissement

Je suis étonnée que la loi soit si peu respectée par notre maire. Elle n'a pas l'air de comprendre que le virus est encore là et qu'il faut interdire de tels attroupements qui par ailleurs entretiennent la réputation ( mauvaise ) de cette rue... Quand est-ce qu'elle imposera son autorité ? Et se comportera comme une maire responsable ?

Voila un beau concept : le Covid bar de rue, on s’accapare le trottoir et on s'agglutine les uns contre les autres.
Les nuisances sonores et autres ....c'est cadeau.

C'était parfaitement prévisible, en particulier dans ce quartier.
Il était utopique de croire que dans ce genre de rassemblements festifs les participants respecteraient les règles de distanciation sociale, porteraient tous un masque et quitteraient spontanément les lieux à 22h.
Mme Hidalgo est opportuniste pour des raisons électorales et met en danger sciemment la santé de la population.Elle continue à agir dans le droit fil de sa politique précédente :
la fête, la vie nocturne, ne pas contrarier les lobbies des bars, restaurants et boites de nuit dont elle est prisonnière. La santé publique et les problèmes liés au tapage nocturne lui importent peu dans la réalité de la vie quotidienne...

Chronique de l'infernale place du Marché Sainte-Catherine : Cette nuit de mercredi, quand la pluie s'est mise à tomber, les clients des terrasses XXL ont été précipitamment entassés à l'abri, sous les auvents et dans les salles exigues à l'intérieur des établissements. Tables au touche à touche, consommateurs pressés comme des sardines les uns contre les autres... Bonjour les mesures sanitaires.

On le savait. Ils le savaient.

Les responsables politiques sont désespérés de faire repartir l’économie avant d’avoir sur les bras une crise sociale comme aux Etats-Unis : ils ne vont certainement pas envoyer leur police.

Oubliés les masques et les distances sociales !
Le business et la politique n’ont plus le temps de s‘en embarrasser. L’hospital y pourvoira.

Allez faire un tour du côté des quais de Seine les soirs de beau temps, les rives sont bondées et qu'on n'aille pas dire que c'est la faute aux parcs fermés (ils sont ouverts comme chacun sait) et au tourisme de masse (il n'y a plus de touriste-bouc-émissaire à Paris mais la ville est (étrangement ?) toujours aussi sale, taguée, bruyante et mal entretenue... Non, c'est la jeunesse locale et de banlieue drainée par la politique municipale de qui on sait...

L'ordre sanitaire a été bafoué, et en toute impunité,on laisse faire...c'est honteux.
Ce pitoyable attroupement montre bien que certains souffrent d’amnésie... le constat est tout à fait consternant.

Demandons à Trump d'envoyer l'armée!

On ne peut malheureusement pas être surpris. C’était déjà le cas avant, c’est le cas maintenant. La Mairie a seulement utilisé cyniquement cette épidémie et la crise économique pour avancer ses pions sur les deux seuls fronts de sa politique municipale: l’anti voitures aveugle et le dogme de la fête avec tolérance absolue à tous les débordements.C’est une guerre de position et la mairie avance les siennes, c’est tout.
Il était évident qu’aucune entrave ne serait mise aux abus.
Quand on pense à la réponse de la chef de cabinet de M.Weil à l’appel au secours des riverains de la place du marché sainte Catherine « que tout le monde se rassure », c’est risible.
Ils se fichent des habitants, c’est clair comme de l’eau de roche. Mais les habitants sont aussi les électeurs et ils peuvent se rebeller
@jp75003 cette même décision a peut être été prise dans d’autres villes, il faudrait savoir comment les autorités la font appliquer ....

Pour une fois je suis d'accord avec tout le monde.

Mais ne pas oublier que cette autorisation dérogatoire jusqu'en septembre prochain d'étendre la terrasse sur le trottoir est accordée dans d'autres villes à Nantes,Bordeaux, Lille, Brest et j'en passe.

Que pouvait on attendre d'autre ?
Comment peut on être surpris par ces rassemblements, groupements (pardon de ne pas dire cluster !). C'était prévisible et la Mairie de Paris le savait très bien.
Quelles réactions de cette même Mairie face à ces débordements?
Que dire en voyant un véhicule de la sécurité Mairie de Paris qui hier soir vers 23h30 passe à petite allure devant un bar rue de Rivoli et.... qui ignore totalement le non respect de la charte d'engagement des propriétaires de ce bar ? (Photo disponible).
La tonalité du manifeste riverains du XIéme, si elle ne me choquait pas, me parait même très mesurée.
Devant un tel laxisme, il nous reste encore le droit de nous exprimer le 28 juin !

Malheureusement le problème n'est pas que la mairie et la police sont incapables de faire régner l'ordre sanitaire et sont débordées. C'est surtout que ce style de vie est SOUHAITÉ. L'idéologie de la Maire et de son électorat de jeunes est l'hédonisme sans limite. Associée aux effets du lobbying des bars et restaurants, cette conception produit ces résultats à la fois navrants et dangereux mais voulus. On a aussi vu des rassemblements très importants sur les quais.
C. Mercier

C'était prévisible. On ne voit pas pourquoi la Mairie et la Préfecture qui ont garanti l'impunité au Cox pendant deux décennies vont se réveiller aujourd'hui.
Le Préfet de Police, toujours prompt à réprimer les manifestations avec la brutalité qu'on lui connaît, semble soudain bien mou.
Même constat pour La Perle, 78 rue Vieille-du-Temple, et pour le Progrès, rue de Bretagne.
Honneur au Breizh Café, à l'angle de la rue du Perche et de la rue Vieille-du-Temple, qui veille au strict respect des règles d'occupation de l'espace public et a affiché la charte en bonne et due place.

Le monde d'après ressemble beaucoup à celui d'avant, mais en pis...
Merci à Anne Hidalgo d'avoir enfin autorisé cafetiers et restaurateurs à envahir l'espace public.

Il n'y a pas que l'ordre sanitaire qui est bafoué, ce sont nos vies et cela depuis bien avant la crise Covid : des pouvoirs publics incapables de faire respecter les règlements en vigueur: occupation de l'espace public, nuisances sonores, sécurité, hygiène, droit du travail,...
Aux bistrots et restaurants on peut ajouter le non respect généralisé du code de la route par les deux roues, ....
Je souhaite un pouvoir municipal qui fasse respecter les règlements et se donne les moyens du contrôle

Place du Marché Sainte Catherine, les terrasses hier soir étaient installées sur les voies d'accès des ambulances et des pompiers. Malgré nos appels à la mairie et à la police, aujourd'hui les mêmes tables sont réinstallées exactement au même endroit.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)