Amelot bisseuil cour int et fronton
Blog powered by Typepad
Membre depuis 09/2006

« Propos sur le street art dans Paris-centre.... | Accueil | Réalisateur cherche espaces à louer dans le Marais pour tourner avec Bérénice Béjo, Jérémie Rénié, François Cluzet et Cédric Kahn »

12 juillet 2020

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Bonjour,

Pour répondre à TMH et jp75003 :

Aurélien, Christel, Antoine et moi sommes en effet la principale force d’opposition au sein du conseil d’arrondissement de Paris Centre. Nous formons le groupe « Républicains et Libéraux » et avons été élu sous l’étiquette de Rachida Dati. Il est donc absolument normal que nous n’ayons pas reçu de délégations du Maire, et nous n’en demandons pas.
Nous serons une opposition constructive mais exigeante.
En raison de notre nombre, nous traiterons de tous les sujets. Je vous rassure donc jp75003, nous ne ferons pas rien, bien au contraire ;)
Nous restons enfin à la disposition de tous les habitants du Centre ne cas de besoin.

@David : Parce qu'elle se prépare déjà pour la présidentielle, en pensant qu'elle pourra proposer au niveau national, ce qu'elle a fait à Paris : un remake de la gauche plurielle... Il se dit dans les dîners parisiens qu'elle aurait demandé à Emmanuel Grégoire de penser à la suite.

Pour TMH:

"Que font les quatre Personnes ( 3 H, 1 F) sans portefeuille "

Ce sont les élus de l'opposition au Conseil de Paris qui ne font rien de par leurs fonctions d'opposant.

Florence Berthout élue confortablement maire du 5ème arrondissement explique à la revue Challenges que le maire d'arrondissement et ses adjoints n'ont aucun pouvoir : "Le maire d’arrondissement, sous le feu des critiques médiatiques, dispose en fait de peu de pouvoirs". “Nous n’avons même pas de personnalité morale”, déplore de son côté Jean-Pierre Lecoq, maire du 6ème arrondissement depuis 1994. “Quand la maire parle de donner plus de responsabilité aux maires, c’est surtout un coup de communication. C’est nous imposer la responsabilité médiatique de quelque chose qu’elle n’assume pas.”
Le statut des maires d’arrondissement et des employés de la Ville est régi par la loi 82-1170 du 31 décembre 1982, désignée comme la loi “PML” (du nom de Paris, Marseille, Lyon, villes dont elle a modifié l’organisation). Elle donne aux maires des pouvoirs consultatifs au niveau des aménagements de la voirie, des infrastructures de transports, ou encore de la construction ou le changement d’affectation de bâtiments. Et encore : “je ne peux même pas donner d’avis sur les préemptions immobilières de la Ville !” se scandalise Philippe Goujon, maire du 15ème arrondissement"

"6 ans ce sera long"? Allons, qui vous dit qu'elle ne se représentera pas?

Cette équipe ne m'inspire que doute et scepticisme. Audrey Pulvar, fan absolu d'Hidalgo, n'a rien à y faire et "les grands projets de végétalisation" laissent à sourire : on sait que la végétalisation pour Hidalgo consiste à mettre des pots moches, de préférence dépareillés et en plastique, avec un arbuste qui meurt dans les 6 mois. C'est une recette répétée un peu partout dans Paris et qui est une désolation pour les yeux et le bon gout... Evidemment, pas la moindre attention au patrimoine dans les intitulés de fonction. 6 ans, ce sera long.

Madame Barbagli, 1ère adjointe, n'est-ce pas elle qui a eu la bonne idée à grands frais de lancer "la rue golotte" qui a fait fuir les galeristes de la rue des Coutures saint Gervais ?
Véronique

Le nombre et la diversité des attributions des adjoints impressionne, interroge sur leur nécessité (inquiète?),d'autant plus que des domaines importants pour nos arrondissements ont étés totalement oubliés: aucun adjoint en charge de la sécurité!
Thierry R

Que font les quatre Personnes ( 3 H, 1 F) sans portefeuille ? Merci.
Mme Shirley W est invitée à se rendre dans le quartier des archives en fin d’après-midi en tentant d’emprunter les trottoirs jouxtant les établissements de l’association bar-bar ; Simple piétonne c’est difficile, avec une poussette pour enfant Difficile devient un euphémisme...
La diversité Touristique à visage unique, on est loin de l’égalité homme-femme et du respect familles riveraines. Ceci aux heures diurnes sans parler des décibels intempestifs des fêtards buveurs de nuit.

Même plus le courage d'en rire, c'est dire !!! On recase Audrey Pulvar, au "Chomdu", à l'agriculture, kolkhozienne de préférence (Fallait le faire mais ils l'ont fait. Il parait qu'elle étudie), on espère que Luc sera ami avec Dorine (hors Meetic s'entend parce là on a donné), que Jacques à la condition animale ne sera pour la défense des rats, ni ...des loups (sait-on jamais. Quel scoop! des loups à Paris !) Tout est possible. Que Corinne, Audrey, Raphaêlle ne s'entendront pas trop sur les grands projets de transformation des espaces verts en champs agricoles ou s'entendront une bonne fois pour toute sur le labourage, pâturage....sans revenir à la Jachère ou à l'assolement triennal (à nos frais). Régression, retour au Moyen Age obligent. A propos, Qui s'occupe du Mobilier Urbain ? Les énormes plots jaunes et autres pourraient être remplacés avantageusement par ..? des poupées gonflables ludiques style Botero... (Tout est possible). Allez, nous n'avons plus qu'à nous terrer tels des lapins de garenne dans les friches du Paris .. de quel Paris ???

Tout-à-fait d’accord avec « Daniel »

Je me demande combien tout ce beau monde va nous coûter...
Et je souris en lisant que Mme Pulvar va s'occuper de l'agriculture dans Paris-centre, pendant que Mme Remy-Leleu s'occupera de la végétalisation !
Vive la campagne (politique) à Paris !

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)