Amelot bisseuil cour int et fronton
Blog powered by Typepad
Membre depuis 09/2006

« La place du Marché Ste Catherine (IVe) taillée en pièces par des marchands opportunistes... | Accueil | Place du Marché Ste Catherine : l'avocate des riverains engage une démarche judiciaire à l'encontre de la mairie de Paris.... »

31 juillet 2020

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

A lire : BRUIT ET SANTE.
https://www.bruit.fr/images/stories/pdf/guide-bruit-sante-cidb-2013.pdf

Avec notamment :
- Le bruit facteur de stress.
- Le bruit ennemi du sommeil.
- Les communications perturbées.
- Les apprentissages perturbés.

Cette place n'est même pas marquée comme "Zone avec masque obligatoire" à partir du lundi 10/08... quand on voit la concentration des terrasses, c'est du n'importe quoi...

Bonjour,

Je partage les commentaires des riverains épuisés par les nuisances dûes à l'extension des terrasses de café et restaurants et les effets secondaires que cela provoque.
Je pense qu'il faut agir collectivement pour que les riverains soient écoutés en priorité et que l'espace public soit rendu à sa nature première qui n'est pas celle d'un parc à touristes.
Bien à tous
JMD

Les problèmes surgissent sans cesse sur la place du Marché Ste-Catherine, qui est totalement envahie par les terrasses des cafés et restaurants. C’est inacceptable et scandaleux. Paris et le Marais en particulier sont un ghetto des bobos et de la Movida, la ville a été complétement dénaturé par des personnes sans aucun respect pour les habitants. Madame le maire, Anne Hidalgo, vient de nous dire qu’elle va pérenniser ce dispositif, qui devait prendre fin au 1er septembre. Il faut que le maire d’arrondissement nous donne l’assurance que ce ne serait pas le cas pour la place, mais il ne nous a rien assuré, au contraire.....

Notre espace public et en train d’etre privatisé et notre droit au sommeil est bafoué. Notre place ne doit pas etre traitée comme une machine à sous pour des enterprises privées. Ca suffit avec le bruit ! J’aimerais pouvoir apprécier l’été dans mon appartement rue de Jarente avec les fenêtres ouvertes. J’aimerais pouvoir bien dormir. J’aimerais traverser la place du Marché Sainte-Catherine sans penser que je marche dans un cendrier. Quoi faire?
Il faut qu’on saisissent la justice ! Et mettre des banderoles !

La meilleure défense c'edt l'attaque. Vive les boules puantes !

Riverain la place, je partage cette tribune mot pour mot. Et ce n’est pas juste le contraste par rapport au calme qui régnait lors du confinement qui me fait réagir.. la situation devient juste hallucinante ! C’est une invitation de la mairie aux habitants -qui le peuvent- de partir.

Je suis totalement solidaire de cet appel au secours
Si cette mairie pouvait nous montrer pour UNE fois, qu’elle est capable de venir au secours de ses administrés autrement dit des habitants, des Parisiens, ce serait extraordinaire et cela nous redonnerait confiance. Espoir ou naïveté?
Laisser pourrir cette situation serait une preuve de plus que nous, Parisiens, ne sommes que des empêcheurs de festoyer et de trotinetter en rond, une variable d’ajustement sur laquelle on peut s’essuyer gaiment les pieds.
Totalement d’accord avec les commentaires d’Adrien et d’Elisabeth qui résument très bien les tares de cette équipe municipale qui a pourtant réussi à se faire reconduire, ce qui ne cesse de me navrer

22 ans sur la Place, tant de délicieux moments au Pitchi avec Jeannot et toute la bande... Mais j'ai vécu un enfer pendant 4 mois car malade du Covid avec insuffisance respiratoire, sans pouvoir ouvrir les fenêtres pour respirer de l'air frais à cause de la cupidité de TOUS les restaurateurs de la Place. Je méprise profondément la complaisance de «notre»Mairesse et «notre» Maire. J'aimerais tant leur demander des «dommages et intérêts» pour atteinte à la santé...

Si l´on en croit Tripadvidor et consorts :

« Superbe endroit"
Une des plus vieilles places de Paris, tout à côté de la place des vosges.

Avis publié le 7 mars 2020
"Le Paris comme je l'aime"
Une petite place, des restaurants, des bars, des arbres, des bancs, bref une ambiance pour flâner et...Plus
Avis publié le 8 août 2019

La fréquentation de masse des noctambules et la fin des limitations horaires et spatiales de bon sens décrétée par la Mairie ont rendu cette place difficile à supporter pour les riverains ...

Banderolles aux fenêtres tout autour de la place ; action groupée de protestation par écrit auprès de l’ensemble des cafetiers en soulignant le non respect de la réglementation en vigueur Comme préliminaire à une plainte en bonne et due forme ;
Une lettre ouverte à la Maire de Paris pour mettre fin à ces débordements en complément du message relayé par Vivre Paris centre ;
Certains penseront que les boules puantes seraient plus efficaces ... à voir ...
En tous les cas les autorités concernées se devraient de constater les infractions, les débordements des opérateurs limonadiers et marchands d’alcools en ts genres avant que cela ne finisse par chauffer autrement que par le mercure...


Cette situation est intolérable, il faudrait que l'ensemble des riverains de la Place du Marché Sainte Catherine saisissent la justice, auprès du tribunal, pour trouble anormal du voisinage.
Et en attendant,les habitants peuvent mettre des banderoles collectives de protestation aux 350 fenêtres !

@ELISABETH : inutile d'accuser les touristes, il n'y en a pas ou si peu. Ce sont nos jeunes qui sortent et occupent la place Sainte Catherine, pas les touristes.
"sous les yeux d’une Mairie qui parait totalement impuissante en face des restaurateurs sans scrupules" : la mairie n'est pas impuissante, elle est complice !
Paris est mal gérée : partout le désordre et l'anarchie, la saleté, la dégradation de l'espace public, du mobilier urbain et de la voirie et partout la fête : Paris est devenue une aberration !

J'ai habité Le Marais pendant des années et y ai connu des années de bonheur: du côté de la rue Elzevir , non loin de là,il faisait bon vivre; c'était comme un village avec ses petits commerces de proximité et son caractère convivial. Malheureusement les petits bistrots sont devenus des bars ouverts tard le soir , les petits commerces ou agence diverses se sont transformés en lieux de fête .
La saleté a pris le dessus un peu partout.
Voyant le "vent venir" je me suis empressé de vendre mon appartement avant qu'il ne perde toute valeur et à la lecture de ces compte rendus je m'en félicite.JE suis triste pour mes anciens voisins qui y vivent depuis des décennies et n'ont ni les moyens ni l'âge de pouvoir s'installer ailleurs.
Pauvre PARIS

Mme Hidalgo a été élue dans le 11e où elle n’a jamais posé les pieds...

par contre, elle serait passée dans l’arrondissement, à toute vitesse, dans sa voiture avec chauffeur...

malgré les vitres teintées, elle aurait été reconnue, en raison des deux motards qui lui ouvraient la route, écartant les manants qui voulaient improviser une protestation citoyenne...

quoi qu’il en soit, de nombreux habitants du 11e manifestent leur solidarité avec les amis de la place sainte catherine

Pour visionner le bruit enregistré par BRUITPARIF, : toutes les prises de vue et d’image ¼ d’heure par ¼ d’heure en temps réel et en back data sont visibles sur :

https://monquartier.bruitparif.fr/

Patrick Broders

BONJOUR
J'AI UNE QUESTION : LE JET DE BOULES PUANTES (EN VENTE SUR AMAZON***) EST IL PUNI PAR LA LOI ?
LA PLACE SENTIRAIT MAUVAIS MAIS SERAIT SILENCIEUSE !!!

*** ET AUSSI RUE LAFAYETTE, RUE DU FBG MONTMARTRE, BLD DE STRASBOURG...
BILOU

De la part des autorités compétentes de la mairie, jusqu’à présent, un silence assourdissant...
Ah ce ne sont pas des lendemains d’élections qui chantent ...
Le taux d’abstention à prendre ses responsabilités
est par trop élevé et fait descendre les parisiens riverains à fond de cale...
Elle a bon dos l’économie et la politique de l’emploi... M.Thomas P. Devrait ajuster sa copie en ce qui concerne le concept de propriétarisme et d’accroissement des inégalités ...Le service public la main dans la main avec les privés cousins des assomoirs et assimilés travestis sous le doux nom des limonadiers d’antan pour faire sortir les parisiens de leurs gonds, pour leur faire perdre la face, pour les séquestrer sur l’autel du flouss...
Contrôle d’hygiène Bactérienne et des decibels, contrôle sanitaire, contrôle des permis de travail, contrôle social et fiscal...
Ah Sainte Catherine ... retour aux origines ....

J'ai bien peur qu'Anne Hidalgo (avec Ariel Weil d'ailleurs) n'ait décidé que Paris centre sera la zone touristique, piétonnière, festive, LGBT etc... symbole de l'ancien Paris "Folies bergères" revu et corrigé façon Millenials. Saint Germain est mort, reste la Bastille mais moins attirante internationalement et finalement plus restreinte. Paris Centre offre la beauté, l'homogénéité, les petites rues, petites Places ... Ce coeur, idéal image publicitaire, n'a pas besoin d'être habité. Il n'a juste qu'à fournir son quantum de touristes, fêtards internationaux divers et variés. Tous ces débordements sont acceptés, et même soutenus, dans le cadre d'une politique volontaire. Cela fait trop longtemps que ça dure et s'amplifie à grande vitesse pour que l'espoir renaisse. La Place Sainte Catherine ne sera plus jamais un havre de paix, ses habitants déménageront les uns derrière les autres sans que personne ne s'en soucie. Pas très gai mais malheureusement .....

Ce qui me surprends quand même dans cette histoire c'est qu'il n'y ait pas de concurrence entre ces bars et restaurants. Il "manque" beaucoup de touristes à Paris, un pourcentage non négligeable ne sort pas par peur du virus ... il reste donc les parisiens de 20 à 50 ans (j'exagère) pour aller dans ces endroits : ils sont si nombreux que ça? Ils sortent tous les soirs? Ils dépensent les économies forcées du confinement? J'avoue ne pas savoir d'où viennent tous ces clients, mais cela n'empêchera pas les représentants des bars/restos de continuer à pleurnicher sur les chaînes de télé...

A se demander si des enveloppes ne sont pas distribuées pour que ces abus ne soient pas sanctionnés !

C’est partout pareil il faut demander pardon pour circuler sur un trottoir
Pardon d’exister
Pardon d’être parisien
Pardon de vouloir respirer autre chose que le tabac dans son appartement
Pardon de vouloir écouter sa télé , sa musique
Pardon de vouloir le calme
Les riverains ne sont pas des voyous mais il arrivera sur le ras le bol fera passer les passifs à des actifs face à ses voyous qui ne respectent pas la charte

Ce témoignage exprime exactement ce que nous vivons tous. Il fait plus de 30 degrés dans nos appartements. Impossible d'ouvrir nos fenêtres à cause du vacarme et des odeurs de frites et de graisses qui montent des cuisines bricolées dans des espaces qui n'ont jamais été conçus pour cela. La situation est intenable.

C’est exactement ça. Les commerces de bouche ont pris le pouvoir dans le quartier. On retrouve cette situation partout, rue des rosiers, rue Malher, ... Le problème est grave : les commerces avoisinants ne peuvent pas survivre dans de telles conditions d’exploitation. Ils souffrent déjà terriblement de la crise économique et ils sont à la double peine. La rue des rosiers par exemple voit ses commerces fermer les uns après les autres ! Il suffit d’y passer pour le constater! L’équilibre est rompu. J’ai par ailleurs appris qu’il y a déjà des tractations par certains pour obtenir un droit permanent après le 30 septembre à utiliser certaines terrasses. Il est grand temps de réagir si nous ne voulons pas que le quartier devienne inhabitable: nous devons exiger des réponses. HALTE À LA ST MICHELISATION DU MARAIS.

Il fallait s'attendre à ce qu'une tolérance conditionnelle d'occupation de l'espace public soit vite outre passée et crée de nouvelles nuisances importantes.
Que les autorités responsables ne se retranchent pas derrière l'argument facile de la sauvegarde des emplois.
Quand des règles sont bafouées, il faut qu'il y ait des sanctions efficaces.

Le mot détresse n’est malheureusement pas un abus. Mesdames et Messieurs les élus, venez constater l’enfer de vivre sur cette si jolie place dénaturée et rongée par l’épuisement de ses habitants .

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)