Amelot bisseuil cour int et fronton
Blog powered by Typepad
Membre depuis 09/2006

« Élections municipales à Paris : message de l'association à Ariel Weil qui s'impose dans Paris-centre | Accueil | Double peine pour les habitants de la place du Marché Ste Catherine (IVe) : victimes du confinement, puis... d'un déconfinement sauvage ! »

02 juillet 2020

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Cette confiscation de l'espace public au profit des "tenanciers" est inadmissible !
Les places, les rues du Marais, les trottoirs et mêmes les caniveaux sont annexés pour y installer des restaurants et des bars à ciel ouvert ! Les habitants subissent de nombreuses nuisances avec une petite pensée pour les personnes âgées et les malvoyants.

De tout cœur avec les habitants de cette rue. Il faut résister et faire entendre sa voix avant qu’il ne soit trop tard.
Malheureusement à la mairie de Paris, ils nous donnent une impression d’improvisation complète sur plusieurs sujets en ce moment.

Il est a remarquer que l'emplacement vélo lui n'est pas concerné par cette spoliation des places de stationnement dont bénéficiaient les riverains avant. Places fort utiles pour des personnes a mobilité réduite, les livreurs, les taxis, les ambulances ..... entre réductions des nuisances et l'écologie forcée, la municipalité fraichement élue préfère l'écologie forcée en utilisant le prétexte de la sauvegarde des emplois qui certes doivent l'être mais cette façon cavalière de mettre devant le fait accomplis est déplorable, de toute façons nous en avons l'habitude depuis un certains temps.

Bonjour à tous,
Une situation similaire se passe rue de Braque, devant le restaurant « Le Reflet ». Nous avons mis une année, en lien étroit avec l’association « Vivre le Marais » pour sortir des nuisances sonores et autre, qui nous pourrissaient la vie, dues à l'exploitation chaotique de l’établissement « Le Braque ».
Nous appréhendons maintenant la situation qui se profile...
Nous espérons vivement que la direction de ce restaurant saura se montrer vigilante comme il se doit. Tout comme les riverains de cette partie de la rue et habitants de cet immeuble le seront. Bon courage à nos amis du Haut-Marais.
Le Collectif "11 Braque", adhérent de l'Association "Vivre le Marais".

Pour rebondir sur cette appropriation de l'espace public par ces terrasses soit disant éphémères. J'ai constaté que non seulement des rues calmes comme la rue de Poitou ou du Pont aux Choux se transforment en rues bruyantes mais que les exploitants ne respectent pas l'horaire des 22h.
Certaines terrasses sont encore occupées après 22h30 sans que la police ni trouve à redire.
D'ailleurs le soir ils sont injoignables "aucune voiture disponible" s'entend dire après 20mn de mise en attente . J'ai signalé le fait en ligne auprès de la mairie depuis maintenant une semaine. Aucune réaction. Il est plus facile de créer une terrasse pour un cafetier que de faire respecter le droit au calme des riverains.
Le phénomène de suppression du stationnement s'accélère: suppression de l'ensemble des places : sur toute une partie de la rue de Poitou, la rue Vieille du temple, la rue de Saintonge...
A la place nous aurons donc probablement dans un premier temps des barrières en ferraille puis ses horribles plots jaunes canaris.
Riverains avec des enfants, poussettes, lits pliants adieu la voiture, restez chez vous ou prenez le taxi. Artisans allez travailler ailleurs. Ce mépris et ce décalage entre la vie des gens et les décisions prises est sidérant.
Paris centre continuera à perdre des habitants et l'inexorable mouvement de fermeture des écoles continuera.
La "Barcelonisation" du centre est en route....

Nul ne peut se prévaloir de sa propre turpitude.
J’espère que les habitants de la rue Dupuis qui se plaignent ne sont pas ceux qui ont voté pour la liste de M. Weil qui a obtenu 53% des voix dans Paris Centre.
Il serait indécent de se battre pour soi-même après avoir soutenu la politique brutale de transformation de la chaussée par l’équipe municipale actuelle qui pourrit la vie de tant de Parisiens et fait fuire certains par milliers. Je suis de ceux dont la vie est pourrie par les embouteillages créés délibérément. Je compatis aux malheurs des habitants de la rue Dupuis si ils compatissent aux miens... Tous victimes de la brutalité de ces transformations!

Il y a aussi la rue Elzévir qui perd ses quelques places de stationnements dérangeant ainsi ses résidents qui n'ont pas tous des parkings, quoiqu'ajouter des terrasses à des cafetiers et restaurateurs ne me semble pas une idée condamnable.
Mais si l'objectif était de diminuer la pollution liée aux voitures cette décision semble plutôt contradictoire avec le futur puisqu'il est prévu que dans les 5 à 10 ans toutes les voitures seront électriques et donc n'émettront aucune pollution.
Il s'agit bien là d'une décision politique non pas basée sur l'intérêt général mais sur une idéologie que l'on cherche à nous imposer.
Un résident en colère

Un grand classique de l'été: les travaux surprises.
La dernière déclinaison étant la piste cyclable surprise.
6 ans, ça va être long...

Il n'y a que DEUX bars dans la rue et ils imposent leur loi?

J'ajoute à mes arguments d'hier les suivants :
1) le dispositif pénalise et même prive de leurs moyens de travail les professionnels installés dans les rues dont le stationnement est neutralisé : suppression des places de livraison. La distorsion au profit d'une seule catégorie professionnelle au détriment des autres est patent
2)le dispositif prive les résidents d'un accès normal aux artisans et entrepreneurs qui ne peuvent plus stationner pour leurs prestations de service. Adieu plombiers, infirmiers et autres corporations
3) le dispositif empêche ou gêne l'évacuation des poubelles
4) etc. Les arguments ne manquent pas pour saisir le tribunal administratif

22 h donc...
Vers une suite du reportage avec photos vu prises à 22h, 22h15, 22h30, 23h, minuit jusqu’à ce que le dernier groupe de clients sur les extensions à durée limitée ait quitté les lieux ...
Vendredi et samedi pour commencer ...

Va-t-on voir les dispendieux Pierrots de la nuit ? Rebaptises poussins de la nuit ? aux couleurs jaunes et blanches réapparaître pour essayer aux frais des riverains Et des autres parisiens d’encadrer et de réguler les Débordements des attablés et des plantes qui restent debout
Quelle vertu municipale, cela crée de l’emploi ...dira t on ?
La Maire de Paris et ses équipes, alliés et obligés ont été élus par un parisien sur quatre ( trois sur quatre inscrits sur les listes électorales n’ ont pas voté pour cette liste ou ont voté contre elle ...)
Une majorité relative par défaut ...
Quelle est la légitimité de cette facétie en jaune et blanc...
Paris en commun ou Paris commun pour ne pas tomber plus bas...

Commune Commun
Ville. ?

Je suis favorable à la pietonnisation totale mais pas au profit des bars et restaurants. La pietonnisation doit se faire au bénéfice... des piétons. Sinon il faut appeler ça "privatisation de l'espace public".

C'est une confiscation de l'espace public, qui comme son nom l'indique devrait servir à tous, au profit d'une catégorie particulière de la population. Il suffit en effet de se promener dans les "rues à bars" pour constater que la clientèle attablée n'est pas représentative de l'ensemble de la population.
Cette confiscation vise à l'évidence une clientèle électorale jeune, et une part importante de la population se sent exclue. C'est d'autant plus scandaleux qu'on peut craindre que l'équipe municipale, forte de "son triomphe" (si on ne tient pas compte du taux d'abstention élevé) ne la rende définitive.

C. Mercier

Chers voisins,


Tout le Marais est concerné. Je ne vois qu'une solution : que notre association saisisse le tribunal administratif, en référé si cela existe devant cette juridiction, ou en procédure normale. Les arrêtés municipaux de Mme Hidalgo sont notoirement mal ficelés sur le plan juridique (voir le précédent de la voie sur berge)
Pour les résidents, les motifs de demande d'annulation me semblent nombreux bien que je ne sois pas juriste :
1) dévalorisation de nos biens du fait des nuisances
2) distorsion du marché et de la concurrence : pourquoi les seuls bars et restaurants ?
3) le retour à la normale pour les bars et restaurants ne permet plus de justifier cette dérogation sur un plan économique
4) non respect de la tranquillité publique, qui est du devoir de la municipalité
5) spoliation des bénéficiaires du stationnement résidentiel qui ont payé leur carte, désormais inutilisable pour trois mois
6) non respect des règles de distanciation, aucune de ces terrasses ne respectant la distance entre les tables, et mise en danger du voisinage
7) ce dispositif hideux est-il compatible avec les règles du plan de sauvegarde du Marais ?
8) etc. dont aliénation du domaine public à des fins privées lucratives

Par ailleurs chacune ds copropriétés pourrait engager une procédure de ce genre.

Je rappelle que la saisine de la juridiction administrative est gracieuse.

Bonne soirée, si cela vous est possible. Pour ma part j'ai fui


voilà ce que c'est de croire au père noël !

C’est infernal, le soir, à présent, des tables partout, et un bruit d’enfer...

Voilà ce qui arrive lorsqu'on va à la pêche plutôt qu'au bureau de vote!

C'est moche comme du Buren !
Encore plus moche que les tonneaux de la rue Beautreillis qui servent de palissades aux terrasses qu'on nous a(vait) promis provisoires.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)