Amelot bisseuil cour int et fronton
Blog powered by Typepad
Membre depuis 09/2006

« La dictature des tagueurs... | Accueil | Boulevard du Temple (IIIe) : Évelyne Dress nous parle de "l'immeuble aux étais".... »

29 août 2020

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Les Parisiens ne sont pas allés voter. Conséquence : cette Mairie est élue pour 6 ans par 15% des habitants et fait ce que bon lui semble.

La Maire est désespérée (comme le gouvernement) de faire repartir l’économie: le commerce et le tourisme à Paris. Il lui faut absolument faire rentrer des impôts dans les caisses vu la charge de la dette de Paris et des travaux déjà engagés financièrement. Les habitants des quartiers «touristiques» sont donc sacrifiés d‘autant plus que ce sont, dans l’opinion publique, des « Bobos » que personne ne plaindra.

Triste réalité...

Voilà, par une mairie soit disant « de gôche », la privatisation pure et simple de notre espace public. On ne peut pas s’en étonner puisque cela dure depuis des années déjà. On peut en revanche s’étonner qu´une majorité des électeurs qui se sont déplacés, ait revoté pour cette équipe qui, cerise sur le gâteau déjà bien lourdingue, profite d’une épidémie catastrophique pour le pays, pour avancer ses pions anti voiture et pro terrasses. Le tout au détriment des habitants, comme d’habitude.
Tout cela alors que le taux de contamination ne cesse d’augmenter, en France et particulièrement à Paris... tout va très bien Madame la marquise... Nous devons, pour circuler dans notre quartier ou pour rentrer dans nos immeubles, traverser des terrasses bondées de gens non masqués. Mais bien sûr, on inflige au simple passant le port du masque et la distanciation physique. Qui quantifiera la responsabilité de cette équipe municipale dans la circulation du virus, après la fête de la musique, les free parties au bois de Vincennes, les terrasses géantes, l’interdiction de la voiture dans certains quartiers de Paris, etc, etc....?

Les habitants de la place ont-ils mis des calicots à leurs fenêtres pour exprimer leur mécontentement ?
C’est ce qu’ont fait les voisins du Carreau du Temple.
Ça dérange les pouvoirs publics et les bistrottiers et ça informe les consommateurs.

Il faudrait arriver à faire une différence entre les cafés-restaurants corrects et les autres qui s'approprient l'espace public sans pour autant respecter les distances physiques. Entendu en juillet, rue Montmartre (75002), d'un bistrotier dans un langage choisi et élégant "Depuis la confinement, on s'en met plein le slip" !
Pour certains dans nos quartier du centre, la dérèglementation est une aubaine financière.

Il y a quelques années, la place du Marché-Sainte-Catherine était un ilôt de charme dans le Marais. On y voyait des jeunes femmes avec leurs poussettes, des seniors faisant prendre l'air à leur chien et discutant entre eux, des enfants courant entre les arbres et sautant sur les plots, des jeunes lisant tranquillement sur un banc, et des touristes charmés qui passaient avec le sourire en savourant notre art de vivre parisien. On pouvait boire un verre à l'ombre de quelques parasols. Sur le terre-plein central, il y a eu des bals du 14 juillet, des concerts, des spectacles de marionnettes et même des expositions artistiques. Maintenant, la place est recouverte entièrement de tables qui se touchent, il faut payer pour s'asseoir, l'alcool et le tiroir-caisse des restaurateurs règnent en maîtres.

Mais enfin, le point commun à tous ces commentaires est la naïveté et l’impuissance face à une municipalité qui avait affiché ses ambitions avant le vote et qui vient d’être réélue ! Au mieux vous n’obtiendrez laborieusement que des demi-mesures, ils ont d’ores et déjà gagné.

Le choix de nos élus a été vite fait !
On va dans le sens des intérêts des riches patrons de bars-restaurants, et on laisse dans la plus grande détresse tous habitants de la Place du Marché Sainte-Catherine et de ses alentours.

Même avec des doubles vitrages hyper-performants et fenêtres fermées, la cacophonie de la place nous empêche de dormir jusqu'à 2 h du matin. Brouhaha des conversations de plus en plus fortes à mesure que l'alcool désinhibe, nécessité de parler aussi de plus en plus fort pour s'entendre avec le bruit des voisins de table, cris, chants et musique parfois... Tout cela est amplifié par la configuration de la place. Ceux qui viennent se défouler ici, et déclarent les terrasses élargies "agréables", n'accepteraient pas un quart d'heure une telle situation sous leurs fenêtres. La mairie devrait être garante de l'intérêt général : elle trahit sa mission au profit d'intérêts privés. Et favorise un "ensauvagement" de la société, où quelques terrasses effectivement sauvages pourrissent la vie de tout un quartier.

La règle n est pas respectée. Il y a une convention entre les commerçants de la mairie délimitant la surface et la durée d’occupation d’extension de terrasse, il suffit de la faire appliquer en déposant plainte,

La Place du Marché Sainte Catherine est devenu du fait de l’initiative malheureuse(??) ou de la démission provisoire (??) de sa propre Mairie un espace de « non droit » total en plein cœur de Paris.

Monsieur le Maire Ariel Weil, pouvons nous encore compter sur vous pour rétablir cette situation et rendre aux habitants du quartier ce qui n’aurait jamais dû leur être confisqué ?

L’occupation du terre-plein central de la place Sainte Catherine est une confiscation pour une privatisation pure et simple de l’espace public et de l’intérêt général au profit d’intérêts privés !

Et de quel droit ?

L’espace public n’est-il pas inaliénable?

Que veut la mairie ? Une nouvelle et épouvantable Place du Tertre en plein cœur de Paris Centre pour satisfaire les bistrotiers ?

De là à penser qu’il y a des collusions secrètes entre certains représentants de ces commerces et la mairie de Paris, il n’y a qu’un pas .... qu’on aimerait ne pas avoir à faire 🤑🤑🤑

Anne Hidalgo est le problème, pas la solution. Que certains en appellent encore à elle et aux maires d'arrondissement me laisse pantois... L'indigence de cette mairie a atteint des niveaux extraordinaires. C'est une calamité, dans tous les domaines et ces façons de faire sont inadmissibles.

Les habitants de la Place Sainte Catherine vivent un enfer avec leurs 350 FENETRES “CONDAMNÉES” au propre comme au figuré pour satisfaire les 500 couverts installés par les 8 restaurants qui se partagent le territoire !!

Or, c’est bien connu: la pollution sonore rend fou car elle génère des:
Perte de sommeil
Hyper tension
Stress
Déséquilbre de la vie familiale
Acouphènes
Toubles mentaux
Impact sur la reussite scolaire
Handicap au travail (Télétravail)
(Si vous en doutez, le Docteur Bertrand Lukacs vous en parlera très bien)

Mais quand on l’interroge à ce sujet la Mairie de Paris fait la sourde oreille… et pour cause !

Les discours ambiant c’est voitures contre piétons : mais ce débat est totalement MENSONGER

La mairie libère les espaces de la pollution carbone et pour IMMEDIATEMENT les remplir par de la pollution sonore

En fait c’est voiture contre terrasse de bistots et tout le monde confond pietonnier et limonadier

Pire encore: Place Sainte Catherine vous n’avez plus le droit de vous promener, de flaner, de vous reposer sur les bancs publics devenus inaccessible sans payer.

Enfants, personnes âgées, handicapés, touristes, simples habitants du quartier, riverains… circulez: ici, c’est privé!

Vive le capitalisme sauvage !

C'est formidable, les écologistes parlent de pollution de l'air mais jamais de pollution sonore...

Quand Airparif signale une augmentation de carbone la mairie décrète la circulation alternée

Quand Bruitparif démontre une pollution sonore Place du Marché Sainte Catherine (mesurée jusqu'à 50,60 70DB de jour comme de nuit jusqu'à 2 heures du matin...) c'est le grand silence radio.

Mais pire encore c'est apparement Madame Olivia Polski (écologiste ??) qui est aux manettes pour conseiller Madame Hidalgo sur ce terrain et elle se moque totalement des habitants en détresse du fait de ces décisions prises à l'emporte-pièce tant il n'y a aucune prise en compte des spécificités des lieux occupés sauvagement

Place Sainte Catherine - AVEC ACTUELLEMENT LA PRIVATISATION "Hors la loi" DU TERRE-PLAIN CENTRAL - c'est effectivement INFERNAL car les immeubles renvoient le brouhaha vers les étages et quand on a le malheur de dire que l'on ne peut plus parler chez soi tranquillement, écouter de la musique, travailler (enfants compris)ou même dormir les fenêtres ouvertes... on est pris pour des râleurs!

Quand à Madame Hidalgo elle préfère 70DB de bruits de fourchettes, de conversations, de cris, de musique que 70DB de bruit de circulation... et elle ne semble pas comprendre que ce sont ces écarts de bruits qui sont tuants et que quitte à enlever les voitures autant ne pas les remplacer par une pollution alternative

...et si vous n'êtes pas content, les restaurateurs se plaisent à vous le répéter: vous n'avez qu'à aller vivre ailleurs !

Quel mépris de la part de la Mairie de Paris !

Quelle mépris de la part de laMairie d'arrondissement

Quel mépris de la part de ces restaurateurs qui font commerce de votre tranquillité !

Quelle est la sanction pour la Mairie si elle ne fait pas appliquer correctement la règle qu'elle a elle-même édictée ?
Nos élus sont-ils prêts à répondre sur ce point.

Vous savez pourquoi on a mis de TOUS TEMPS des fenêtres aux appartements : pour prendre l’air !

Mais si vous les ouvrez , Place Sainte Catherine (qui fait caisse de résonance) c'est l'enfer et BRUITPARIF en témoigne.

Si vous avez les moyens de vous payer des doubles vitrages vous étouffez dans le plus grand silence contrairement aux autres !... qui étouffent dans le bruit

Mais cela la mairie s'en moque royalement !!
c'est à ne pas croire !

Anne Hidalgo est née à côté de Cadiz où restaurants et bars ont été obligés de restreindre l'espace de leurs terrasses....

Vous savez pourquoi les associations des commerçants ont plus de poids que celles des habitants de Paris? C'est le fond du problème : certains arrivent à se faire entendre, d'autres non; pour quelles raisons?

Je ne fais que prier pour qu'il pleuve abondamment 24 heures s/24 et 7 jours/7 pour ne plus entendre le bruit assourdissant sur la place de marché sainte Catherine... Nous sommes confinés non par le Covid mais par une équipe aux «commandes» de la Mairie de Paris avide d'impôts. Comment sinon expliquer cette dangereuse permissivité quant aux terrasses ?? Slalomer avec mes 2 prothèses de hanche entre les tables pour atteindre mon immeuble avec mes courses est devenu tellement fatigant et exaspérant. Et pour rentrer chez moi et être obligée de vivre, comme depuis des mois, sans air renouvelé car 4 mois de Covid m'ont laissé des séquelles respiratoires. Nous devrions exiger un espace vert (pelouse, buissons, fleurs) sur toute la place ! Et dehors l'alcool et la malbouffe !

On tient ceci pour acquis : la Mairie de Paris demande son avis aux commerçants mais refuse d’entendre les habitants !

La révolte des habitants s’organise : elle a déjà pris la voie judiciaire et elle va s’amplifier : le combat va être violent ! Et c’est l’image de Paris qui se joue

Maintenant que les élections sont passées, Mme Hidalgo n'a rien à faire des nuisances permanentes et des désagréments graves subis par les riverains, mettant en danger leur santé psychologique et physique.
L'exaspération montant fortement, faut-il aller prendre d'assaut l'Hôtel de Ville pour être entendus et contrebalancer le lobbying des bars, restaurants et cafés ?

Et vous ne parlez pas de l’aspect esthétique des terrasses! Ce n’est pas la peine de lutter contre l’affichage sauvage et les tags pour avoir ça sous les yeux. Dans un quartier protégé par l’ABF qui oblige les propriétaire à n’utiliser que certaines couleurs dans les ravalements, que certains matériaux lors de changements d’huisseries.... sans parler de la perte de personnalité de Paris. Paris la ville Lumière. Paris la capitale de l’élégance. C’est contre productif en terme de positionnement touristique.

Personnellement j’aime bien voir les terrasses et trottoirs occupés par les clients des cafés et restaurants ; cependant des règles existent pour que les riverains soient respectés et il faut appliquer ces règles ;
Les commerçants doivent le comprendre,
car à défaut .....ça va gronder 😠😠😠

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)