Amelot bisseuil cour int et fronton
Blog powered by Typepad
Membre depuis 09/2006

« Supplique du citoyen Gaspard Landau à ceux et celles qui souillent nos murs.... | Accueil | Où en est le sauvetage du portail de l'Hôtel Raoul (IVe) ? »

10 septembre 2020

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

La déclaration du Premier adjoint à la mairie de Paris Emmanuel Grégoire que l'expérience de l'extension des terrasses est très satisfaisante est une insulte et une gifle à eux qui souffrent du bruit et des désordres qui découlent de ces mesures non réfléchies.

Ce n'est pas un article partial, c'est le compte-rendu de l'indigence actuelle de la mairie. Cette indigence est inadmissible. C'est une démission coupable. On voit bien qu'Hidalgo est incapable de correctement administrer cette ville.

Je comprends l'exaspération de riverains épuisés par le bruit et le non respect de passages obligatoires (pompiers, secours...)et je suis pour une réponse IMMÉDIATE et IMPORTANTE aux manquements. Toutefois je constate aussi que bien des cafés/restaurants se conduisent très bien laissant un passage piétons sur le trottoir. Devant malheureusement marcher avec une canne, ils sont prêts à m'aider et ont toujours un petit mot gentil. Quant à Mme Hidalgo, elle fait tout ce qu'elle peut pour maintenir activités et emplois. Ce sont des milliers d'emplois qui sont en jeu et donc des milliers de familles qui sont préservées de la misère. Je vois avec grande tristesse de nombreux commerces, cafés, restaurants qui n'ont pas rouverts depuis le confinement. Alors ciblons les mauvais élèves mais remercions les efforts de nombreux autres. Amitiés.

Cet article souligne bien que certains bars jouissent d'une impunité ABSOLUE; ils seraient bien bêtes de ne pas en profiter! Et ne me parlez pas du respect des voisins, ils n'en ont rien à faire!

Et d'où vient cette impunité?

Je rajoute aux autres commentaires que dans le 10° arrondissement (par exemple à coté de la gare de l'Est) et peut-être dans d'autres endroits, les places de stationnement pour handicapé (dont j'en fais parti) sont occupées par les terrasses éphémères des cafés.
Concernant les doléances de la mairie concernant la trentaine de cycliste blessé et d'un mort, elle ne parle pas des piétons renversés par les vélos et trottinettes qui continus à rouler sur les trottoirs malgré les pistes cyclables, à griller les feux et bousculer les piétons sur les passages cloutés ainsi que de rouler la nuit sans éclairage, ce qui est obligatoire par le code de la route. Mais aucun fonctionnaire de police ne semble en tenir compte malheureusement.

Cet article est affligeant. Totalement à charge sur tout, disant tout et son contraire, dénonçant toute décision comme un acte autoritaire insupportable et toute absence de décision comme du laxisme ou de la lâcheté insupportable. Je m’étonne que vous relayiez de tels articles !

Oui enfin ! c'est très bien que les médias relayent la réalité !
Il est vrai que M. Ariel Weil était plus efficace lorsqu'il était à la mairie du 4ème plutôt que depuis qu'il est maire de Paris centre.
Malgré nos différentes plaintes auprès de la mairie, nous n'avons toujours pas été écoutés.
Les habitant quartier historique du Marais (dit le quartier juifs) sont pris en otage par les restaurants qui ne respectent absolument pas les droits aux piétons et ce en toute impunité. Je demande au maire de venir voir comment les trottoirs d'à peine 70cm de large de la rue des Ecouffes plus particulièrement sont tous les soirs occupés par les tables de restaurants jusqu'à minuit passé et en toute impunité puisque la permission autorise l'occupation des trottoirs comme terrasse que si ces derniers sont devant l'établissement et surtout s'ils font plus d'1,70m de large permettant ainsi la circulation des piétons. Alors que chacun viennent se rendre compte qu'elle peu être l'enfer d'une personne handicapée pour traverser cette rue. Mais personne ne semble en tenir compte malheureusement, sans parlé des personnes âgées et des poussettes. Une honte.
M. Le Maire que faites-vous du haut de votre tour ? Nous attendons que vous agissiez efficacement. Nous ne voulons pas la mort des commerces, mais le respect de chacun envers les autres.
A.M

Je suis d'accord sur l'affirmation qu'il y a du parti pris dans cet article et même de la mauvaise foi. Mais il est tellement agréable à lire, et apporte du baume à ceux qui souffrent des nuisances qu'on leur impose.

En réponse à "Effaré", il y a bien longtemps que nous ne sommes plus en Démocratie. Ce terme employé à tort et à travers ne revêt plus aucun sens pour nos politiques bien qu'ils en usent et en abusent et demeure pour bon nombre de nos concitoyens une sorte d'ex-voto auquel ils se raccrochent comme un emplâtre sur une jambe de bois. La loi (dès qu'elle touche l’État - puissance administrative- et ses "petites ou grandes combines") n'est plus appliquée par une justice aux ordres et exsangue, par des fonctionnaires soumis à la promotion et au silence. Pire, elle est tronquée, détournée, changée selon les intérêts bien souvent personnels des représentants de ce même État. Le COX et autres ne sont qu'un tout petit exemple. Depuis plus de 15 ans cet établissement pourrit la vie des riverains, etc, etc... et tout à l'avenant. Sauf que ... Nous en sommes là et ....

Il y a longtemps (depuis Delanoë) que la Mairie de Pars ne respecte ni les citoyens, ni ces obligations légales.
L'article de Mediapart le démontre amplement.

Il s'agit d'un blog hébergé par Mediapart et non de Mediapart, si je ne m'abuse.

Enfin ! Le début du réveil des grands MEDIA....il était temps !!
Mme HIDALGO fait n’importe quoi et tous les pouvoirs politiques y compris le conseil constitutionnel la regardent faire sans lever le petit doigt !!
Sommes nous toujours en démocratie ?

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)