Amelot bisseuil cour int et fronton
Blog powered by Typepad
Membre depuis 09/2006

« Le danseur/chorégraphe Boris Charmatz à la Fondation Galeries Lafayette (IVe).... | Accueil | La place du Marché Ste Catherine (IVe) : colonisée, assourdie, marchandisée mais enfin libérée.... »

28 septembre 2020

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Bonjour,

Si vous êtes gênés des nuisances du big love n'hésitez pas à m'écrire à ce mail debelleyme@mail.com

Je cherche à regrouper un groupe de plaignants car nous sommes encore trop peu nombreux dans la rue pour nous faire entendre. J'ai déposé ce même message sur une feuille sous les portes d'immeubles de la rue il y a une dizaine de jours et posté sur la plateforme Nextdoor mais une seule personne a répondu, alors que je sais que nous sommes bien plus à souffrir de ces nuisances.

N'hésitez pas

Paris est devenu un no man's land où chacun fait ce que bon lui semble, dans l'irrespect de l'autre et ce, sans que la Mairie contactée réagisse.
Pourquoi ne pas encombrer la boite mail d'Anne, si contente de sa réélection...

anne.hidalgo@paris.fr
et le maire concerné par le même biais...

merci Germain,
la difficulté vient du fait que ce n'est pas notre immeuble mais celui den face, donc aucun contact avec les copros et le syndic...
quant au 17, d'1/ on me dit qu'ils ne se déplacent pas, 2/comment accéder à l'immeuble, / on me dit qu'ils facturent l'intervention quand ils se déplacent..
aïeaïeaïe
:-)

Cher VLM,
Pourrez vous, le moment venu, nous donner les informations que vous avez sur cette manifestation du 6 octobre? Je n’ai pas réussi à en trouver mais je suis intéressée.
Et je suis choquée de voir que ce confinement et cette épidémie qui nous ont tant coûté à tous et sur tous les plans, servent à la mairie et à des restaurateurs indélicats à avancer leurs pions. Effectivement ces mesures - qui devaient être temporaires mais dont nous craignons tous qu’elles ne soient pérennisées- devaient servir la distanciation physique et non pas uniquement les intérêts commerciaux des bistrotiers. Or, si certains sont très respectueux de l’esprit de la règle, en beaucoup d’endroits, on traverse à pieds des terrasses bondées, avec des clients tassés. Certains bars se fabriquent même d’immenses terrasses couvertes, bâchées, sur les places de stationnement, pour agrandir leur salle même lorsqu’il pleut !! Au delà de l’outrage fait à la beauté de Paris, est-il tolérable d’assister à une telle main mise sur notre espace public? Si c’est en plus pour recréer des espaces intérieurs, cette autorisation d’extension des terrasses a-t-elle encore sanitairement un sens?
J’ai une boutique, si je la trouve trop petite, puis-je aussi construire une extension sur l’espace public?Non, naturellement, alors pourquoi tolère t on cela des restaurateurs ?

Maryvonne, voici une proposition de marche à suivre:
discussion avec lesdits locataires, rappel du règlement de copropriété, lettre avec AR aux propriétaires et au syndic (cf clause résolutoire du bail pour non-respect du règlement de copropriété), appel au 17, main courante, conciliateur de justice, constat d'huissier, saisie du "pôle civil de proximité"...

"Dans la guerre comme dans la paix le dernier mot est à ceux qui ne se rendent jamais". Clémenceau

Dans le genre "bruit" à des heures indues, que faire contre des occupants d'immeuble qui font la fête jusqu'à des 3 heures du matin, sans aucune restriction.
Je subis cela depuis mon installation rue Godefroy Cavaignac, au calme puisque sur cour intérieure isolée de la rue, mais hélas, les locataires ou propriétaires s'en donnent à cris-joie...de même pour les volets mal ou pas attachés qui claquent sans arrêt avec le vent de plus en plus fréquent à Paris...
on a la totale, jour et nuit...
ces incivilités augmentent l'agressivité urbaine.

Je comprends la souffrance de JJ. Je subis aussi cette incivilité dans mon quartier.
Suis tout à fait d'accord pour participer à la manif / Hôtel de ville. Merci de me préciser l'horaire.

Réponse à JJ : une manifestation des habitants est prévue à ce qu'on dit le 6 octobre à l'Hôtel de Ville

Toute ma sympathie va à cette habitante, qui souffre comme tant d'autres des errements de Mme Hidalgo.
Elle a le tort d'être sédentaire, alors que la Mairie mène une politique flattant les nomades, locataires, vélo-tractés et vivants dans leur bulle en quinoa bio.
Maintenir à flot les restaurants et bars ou sacrifier la santé et la tranquillité des habitants : le choix est fait.

Bravo pour cette prise de position. Mais qd allons nous organiser une manifestation place de l'Hotel de Ville pour revendiquer l'arrêt de l'enlaidissement de Paris et de l'insécurité à Paris?

deux poids, deux mesures;! pourquoi?????

Il me semble que le moyen le plus efficace est d'attaquer directement la Mairie de Paris pour manquements à ses obligations.

Le mieux ça va être de finir par faire la liste des rues où il n'y a pas un bar qui met le bazar et empêche les riverains de dormir !

La place Sainte Catherine , la rue Debelleyme, la rue Dupuis, la rue de la Corderie, la rue Dupetit-Thouars sont à la même enseigne . Les cafetiers ont reçu un droit de pouvoir s'étaler sur l'espace public , non pour y installer des tables à foison mais pour respecter la distanciation physique .
Mais que fait la mairie pour faire respecter cette charte ?

On se demande à quoi servent les autorités, municipalité comme police ? Pour la municipalité, elle semble limiter son action à la verbalisation des automobilistes. Le reste semble n’avoir aucun intérêt pour elle.
La police a beaucoup de chats à fouetter il faut reconnaître et il est difficile pour elle de pallier toutes les conséquences des faiblesses de la mairie et des passe droits accordes sans clairvoyance aux lobbies des restaurants et de la « nuit »
Résultats: ces établissements savent qu’ils peuvent abuser sans danger de la situation et les riverains trinquent et se font soigner car cela rend fou !

Ce restaurant est une plaie ! Les employés hurlent sans cesse, les poubelles de verre sont bruyantes et celles alimentaires débordent sur tout le trottoir et sont dégoûtantes.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)