Amelot bisseuil cour int et fronton
Blog powered by Typepad
Membre depuis 09/2006

« Enlèvement des tags 48 heures chrono : un objectif qui devient réalité ? | Accueil | "Nouvelle esthétique à Paris demain" : notre point de vue sur le débat que lance la mairie.... »

15 mars 2021

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Les commentaires non plus n'en ratent pas une!
Nous avons droit à un discours communautaire bien connu depuis longtemps qui tente d'expliquer que sans leurs membres le Marais ne serait rien...
Mais même si le Marais avait été le terrain de chasse de la communauté eskimo ou aborigène (certes peu représentées à Paris...), il aurait suivi exactement la même trajectoire immobilière. En effet, ce quartier est longtemps resté sous-évalué alors même qu'il est situé au centre géographique et historique de Paris, en bord de Seine et recélant un patrimoine architectural unique à Paris.
Et on veut nous faire croire que c'est grâce à quelques bars de drague que l'immobilier a triplé en 15 ans!
Soyons sérieux.

A croire que celui qui a écrit ce texte s'est vu refuser l'entrée du Cox ou alors y en est ressorti maintes fois bredouille!!
Stop au Paris musée, stop aux devantures uniformisées, stop aux boutiques qu'on trouvent dans tous les arrondissements de Paris oui à la couleur, au monde, à la mixité, à la joie et à la fête. oui à la vie!!
Au lieu d'épier les gens en cachette à travers votre objectif ou derrière votre bout de fenêtre, vous feriez mieux de vivre pleinement votre vie et laissez vos aigreurs de côté.

Que cela doit être compliqué de tout critiquer, tout le temps, constamment, perpétuellement.

Un conseil "d'ami", si vous n'aimez pas le Cox, la Fronde, le Who's ou tout autres établissements similaires, je vous suggère de vous installer en Lozère où vous ne serez déranger que par le vide qui vous habite.

Des bisous :-)

Réponse à Geoff : nous sommes tellement conscients, comme vous, de la relativité du beau et du bon que nous ne jugeons pas dans l'absolu et nous référons toujours à la Loi et aux règlements. Qu'il s'agisse de l'occupation de l'espace public (terrasses...), du bruit, de l'affichage et des enseignes, de l'urbanisme, de l'esthétique etc... il existe des textes qui font foi et loi. Si la palissade de la Fronde était approuvée par l'ABF nous ne dirions rien. Si elle ne l'est pas nous sommes en droit de nous exprimer comme nous l'avons fait.

Vous savez, vous formez aussi une communauté en tant qu’association. Communauté: “groupe social dont les membres vivent ensemble, ont des biens, des intérêts communs”
Vous avez votre définition du beau, de l’acceptable mais tout ceci est très subjectif vous en conviendrez. Vous trouvez “laide” la palissade de la fronde, je la trouve “belle”. Comment fait-on?
A votre différence semble t-il, lorsque j’ai un désaccord de goût ou de vie, soit j’en discute, soit je la tolère, soit je l’ignore, soit je m’en vais. Je ne fais pas appel à la police, aux élus, ce qui est quand même un réflexe de votre association. Vous parlez de “centaines” de clients sur les trottoirs alors que cela doit arriver autant que de doigts compte une main. L’outrance, toujours.
Le paradoxe c’est que d’un autre coté certains de vos membres semblent se plaindre d’une perte d’identité du marais, de l’absence d’évènements, J’ai même lu une personne qui s’émouvait de voir la fête de la musique disparue du quartier.
Il y a 30 ans ce quartier était un cloaque, qui a vu arriver une population LGBT, au milieu d’autres communautés déjà présentes. Petit à petit le quartier est devenu l’épicentre d’une vie diurne et nocturne, ce qui a emmené des commerces, de nouveaux habitants. Encourageant une flambée de l’immobilier avec encore de nouveaux arrivants qui ont réclamé leur droit à la tranquillité. Des commerces ont fermé (beaucoup) remplacés par des franchises et des grandes marques transformant “votre” quartier en un forum des halles à ciel ouvert. Ou d’ailleurs les gens viennent promener le dimanche sans rien acheter.
Ne vous plaignez pas si les commerces de bouches ont tous fermé les uns après les autres et si ce quartier devient une annexe du musée que paris devient. Ou alors estimez heureux, vous ne pourrez bientôt vous nourrir que de chaussures et de sacs à main. Ca sera calme, mais on sera au moins d’accord sur une chose: c’est assez indigeste ;-)

Réponse à GilB (et quelques autres...) : Nous vous parlons d'un bar, de façon plutôt amicale, vous réagissez en terme de communauté. Notre association d'habitants est ouverte à tous et accueille des gens de diverses communautés mais nous n'en faisons pas état. Nous traitons des sujets qui nous concernent sans passer par le prisme de telle ou telle appartenance. Par exemple, le tapage nocturne n'a ni race ni orientation sexuelle, pas plus que la sauvegarde du patrimoine exceptionnel de nos quartiers ou l'art lyrique. Cette attitude est garante de notre respect pour les individus quels qu'ils soient.

Personne ne voulait du marais!
Et puis s’installe un certain mode de vie, arrivé avec une communauté qui insuffle l’esprit festif, de l’art, de la joie, parfois de la musique, cela devient peu à peu un village branché en plein centre.
Et Paf!!!!
Du coup tout le monde maintenant veut son petit bout de village que l’on désire tranquille, de bonne famille avec des boutiques qu’on regarde seulement.
Où promener son chien bien habillé et lunettes de soleil...
Faire mourir cet esprit, et de nouveau tomber dans l’oubli, puis mettre son argent sur un autre quartier une fois celui-ci devenu muselé, et passé de mode...
Voilà à quoi cela fait me penser, il faut être fou de croire que l’on avait le droit d’être heureux et libre, voilà la standardisation qui s’en vient...

C’est très mal écrit cet article dis donc… La lecture n’est ni fluide, ni agréable. Revoyez votre copie pour les prochains articles !

A ceux qui se sentent concernés, ne vous plaignez pas des déclarations de vivre le Marais: je les trouve très complaisantes à l'égard de ce bar, à croire qu'ils en sont des adeptes !

C’est vrai, je suis déçu... J’aurais préféré : « c’est très long et très dur ! ».

Mais j’adore les couleurs et le graphisme qui animent cette rue devenue si triste...

❤️ love cox ❤️

Rachida, à l’aide !!
Ce genre d’action n’aurait jamais pu exister sous une mandature Dati - vivement 2026 que nous puissions avoir un contrat de confiance retrouvé avec la Mairie Centrale.

Toutes ces couleurs, quel bonheur dans un quartier devenu si morne suites aux différents combats des don quichotte du silence. Enfin une vitrine qui propose autre chose que des habits inaccessibles dans ce grand centre commercial à ciel ouvert.

Mais que votre vie doit être triste pour pondre un texte aussi aigri. Et je parle même pas du niveau des commentaires de l’amicale des vierges effarouchées.
Serieux quoi, achetez vous une vie. Arrêtez de jalouser celle de autres. Bisous.

Franchement, je doute que les riverains immédiats partagent votre enthousiasme... Disons le simplement, le Cox est une plaie !

C'est vrai que leur décoration a un coté printannier.

Vous dites que c'est sympathique? Je ne partage pas votre avis. Pourquoi se donnent-ils des droits que les autres n'ont pas. Où est l'égalité républicaine? Pourquoi les autorités ferment-elles les yeux?

Chouette moment de facétie dans le débat public de notre arrondissement 😉 Bravo !

“Inside-joke” pour confiné(e)s ...:-)

De beaux clusters en perspective le jour où ils rouvrent... !

Mais le jour ou ils n auront plus besoin de se distinguer ....

Du très mauvais gout.
Franchement, il y a des limites.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)