Amelot bisseuil cour int et fronton
Blog powered by Typepad
Membre depuis 09/2006

« Piétons : espèce en danger, pas encore protégée ! | Accueil | La mairie de Paris-centre travaille sur la régulation de la vitesse des véhicules en libre-service sur les aires piétonnes.... »

28 juin 2021

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Je voulais juste vous donner connaissance de la réponse que la ville de Paris nous a faite après un nombre incalculable de signalement des débordements des terrasses rue des Ecouffes, que tout le monde peut constater. Nous finissons par croire que les restaurateurs de cette rue bénéficient de privilèges et la réponse qui suit est une fin de non recevoir:
Bonjour,

L'anomalie A2021F36307 concernant la présence d'un problème sur une terrasse à usage commercial au 23 Rue des Ecouffes, 75004 PARIS a été analysée.

Il nous est impossible d’y donner suite car :
- Entre l'heure du signalement et la prise en charge par nos services, un laps de temps trop important s'est écoulé. Il se peut que la situation ait changé, nous ne pouvons donc pas intervenir. Le signalement est clôturé dans l’application.

Merci de prendre en compte ces informations pour améliorer notre réactivité et vous apporter toute satisfaction dans notre réponse.

Les équipes de la Ville de Paris

PhotoInitiale1.jpeg

A qui peut-on s'adresser pour enfin être entendus car personne n'intervient et les risque d'accident sont constant

Merci pour votre aide en relayant cette réponse

Je vous remercie de mener ces actions contre les débordements de ces restaurateurs peu soucieux des riverains.
J'ai moi-même essayé de mener le combat contre ces infractions quotidiennes que nous subissons rue des Ecouffes, quartier oh combien historique et que peu de personne respecte.
Les trottoirs pas plus larges de 80 cm, sont occupés en permanence par les tables des restaurants sans que personnes n'intervienne, alors qu’il n’y a dans cette rue, ni place de stationne, ni place de livraison, mais uniquement des trottoirs étroits.
Nous avons contacté Florent Giry, Adjoint au Maire de Paris Centre en charge de la voirie, des mobilités et de la gestion des chantiers, qui nous a aussitôt renvoyé vers Yann CONNAN, Cabinet d’Ariel WEIL Mairie de Paris Centre Conseiller chargé de la propreté, De la sécurité et de la tranquillité, De l’environnement, et des espaces verts. Tous nos appels et courriers n'ont jamais abouti et à ce jour, les infractions sont toujours là et inchangées.
Nous avons chaque jour informé la mairie de Paris sur le site dansmarue, photos à l’appui: pour seule réponse à chaque fois, on nous a répondu que l'infraction avait été constatée et que le nécessaire avait été fait. Malheureusement rien n’a jamais été fait et la réalité reste la même chaque jour.
Est-ce que nous devons attendre qu'un accident arrive, car les piétons quels qu'ils soient sont contraints de marcher sur la chaussée, les trottoirs étant impraticables, au risque de se faire renversés par les voitures et tout autre véhicule.
Cette rue qui jusque là était calme et paisible, est devenu un enfer pour les riverains. Nous sommes conscients pour autant que les choses évolues et que chacun peut y trouver sa place, mais cela ne devrait pas se faire au dépens des autres.
Nous sommes complètement découragés de n'avoir aucun soutien, et que ces délits restent impunis: nous finissons par croire que des passes droit protègent le scélérats
Pourriez-vous nous aider et faire un sujet sur votre site, de notre rue comme vous le faite déjà pour beaucoup d'autres afin que puissions aussi avoir la chance d'être entendus.

Merci d'avance

Anne

Cemepirketou devrait sans doute mieux lire les articles qu’il commente et les contributions des autres avant de distribuer les bons et mauvais points à ses concitoyens car ce qu’il qualifie de hors sujet reprend ces termes de l’article « Anne Hidalgo a les moyens de se défendre. A l'origine elle peut se prévaloir de la nécessité de réduire le trafic automobile pour améliorer la qualité de l'air et éviter l’asphyxie des Parisiens »
Si cela est son moyen de défense, ce même moyen a été utilisé pour la très contestable et contestée fermeture des voies sur berges et je rappelais que sur cette base son arrêté de pietonnisation avait été annulé par le tribunal administratif.
Se servir des expériences passées pour fourbir ses armes au présent est généralement le meilleur moyen d’avoir gain de cause.
Pour le reste, je n’ai pas compris quelle était la position de ce sympathique voisin sur le sujet qui nous occupe.

Hier soir, sur la place du Marché Sainte Catherine, plus de 80 db de 22 h à 23 h 30. La place est noire de monde hurlant jusqu'à 1 h du matin. En toute impunité. Le but est bien de vider le quartier de tout habitant pour en faire un espace livré aux bars et uniquement dédié à la fête alcoolisée.

Dans le seul but de réduire la place des voitures, les terrasses ne sont qu’un « pied dans la porte » pour obtenir les piétonnisations. On nous vend la défense de notre économie et de notre culture, alors que c’est juste pour remplir - le plus efficacement possible - le vide laissé par la voiture et garantir son non-retour. L’avènement du « Paris est une fête » rendra Paris définitivement inhabitable.

Bonsoir, y a-t-il des actions en cours vis-à-vis de nos « amis » du Cox ? Après une terrasse sur espace de livraison , autorisée par la mairie bien évidemment qui a bloqué à de nombreuses reprises le 75, ils se défoulent maintenant sans retenue et infligent leur musique sur « leur » terrasse jusqu’à 1 heure du matin tous les soirs. Est-ce autorisé ? Comment faire ?

Si vous voulez protester, exprimer votre désaccord profond, si vous êtes de ces Parisiens qui aimez votre ville et ne supportez plus de la voir sombrer dans un délire de mauvaises idées, indignez-vous et signez la pétition #saccage PARIS, et rejoignez sa manifestation mardi 6 juillet de 18h à 20h devant lHôtel de Ville. Voici le lien :
https://www.leslignesbougent.org/petitions/manifestation-contre-le-saccage-de-paris-a-l-hotel-de-ville-mardi-6-juillet-de-18-a-20h-1011/?s=08
J'espère que Vivre le Marais s'y associera et je l'en remercie par avance.
Bien à vous tous, chers voisins

Marie disait le 28 juin 2021 à 15:36 :

« Ces mesures ne réduisent en rien la pollution ni « l’asphyxie des parisiens » qui se situe surtout dans la tête de nos dirigeants. La fermeture des voies sur berges nous le montre bien »

C'est totalement hors sujet, ici nous débattons des terrasses qui volent l'espace public et gênent entre autre les piétons, et vous parlez de la piétonisation de berges.
Il y a eu un débat sur les voies sur berge, mais qui date de 2017, au risque de retourner dans la préhistoire : https://vivrelemarais.typepad.fr/blog/2017/11/rapport-voies-sur-berges.html

Ils n ont pas hésité à barrer certaines rues pour permettre l installation des terrasses...voir rue de picardie
Et ils ont affiché un appel a consultation sur le theme: " développement des circulations douces",,ou l on constate que les rues concernées sont les plus etroites
Je crois que c est une manœuvre detournee pour faciliter leur "pietonnisation"
Laquelle debouche toujours sur la zone de pique nique
Allez sur le site",Paris-idees"et exprimez vous car j ai vraiment peur que ce soit un piège...

Attention à ne pas oublier l'état sanitaire du pays et la prochaine 4ème vague :

Publié sur LCI par Felicia Sideris, le 27 juin à 18h58

CHAÎNE DE CONTAMINATION - Dans son dernier point épidémiologique publié jeudi, Santé publique France relève que le nombre de cas liés "à un bar ou à un rassemblement festif sur la voie publique" était en augmentation par rapport à la deuxième semaine de juin.


https://www.santepubliquefrance.fr/maladies-et-traumatismes/maladies-et-infections-respiratoires/infection-a-coronavirus/documents/bulletin-national/covid-19-point-epidemiologique-du-24-juin-2021

Madame Hidalgo a autre chose à faire que s'occuper des terrasses, elle visite les villes de France, aux frais de la ville de Paris, pour préparer la présidentielle de 2022 : c'est autrement plus valorisant !

Ces mesures ne réduisent en rien la pollution ni « l’asphyxie des parisiens » qui se situe surtout dans la tête de nos dirigeants. La fermeture des voies sur berges nous le montre bien, qui n’a fait que déplacer et concentrer la pollution ailleurs et parler de réduction de l’asphyxie aux riverains du quai des Célestins ou du Boulevard St Germain expose au ridicule. Le Tribunal administratif, lorsqu’il avait annulé le premier arrêté municipal établissant cette pietonnisation, avait du reste souligné la mauvaise foi et le caractère incomplet des études d’impact.
Ici c’est pareil, les voitures tournent à n’en plus finir pour se garer, je n’ai pas, en tant qu’habitante du 4ème arrondissement, la sensation de moins étouffer mais au contraire d’être asphyxiée par le désordre, le bruit, la difficulté à circuler seule ou avec ma poussette, à pieds comme en voiture ou en bus. Rien ne peut justifier cette vente à la découpe de notre espace commun aux restaurateurs, cette atteinte à notre patrimoine, ni la situation économique et encore moins la chasse aux voitures. Et pour tous les autres commerçants, dont je suis, c’est tout simplement une catastrophe.
Si les associations voulaient bien saisir la justice pour que le droit soit enfin dit, nous serions tous derrière elles et bien soulagés. Sans ça, le déclin de Paris sera difficile à arrêter.

il serait important que les services concernés par ces terrasses vérifient leur légalité et fassent en sorte que les piétons ne soient pas empêchés de circuler sur les trottoirs si fréquentés dans cette zone piétonne .Une riveraine R MOUGIN

Mes séjours à Pars le sont devenus aussi éphémères que les terrasses.
Je préfère dépenser mon temps, mon énergie et mon argent dans des villes ou des villages accueillant mieux leurs résidents.

Petite anecdote :

J'ai du passer ma nuit aux urgences, nous étions une petite dizaine qui peu à peu attendions l'ouverture de la radiologie.
L'ennui crèe le dialogue. Et toi ? Moi, trottinette, moi vélib, moi piéton... Un champion de cross avait honte d'avouer qu'il avait buté sur un trottoir de 2 cm... "J'ai quand même le sens du 2 roues" . Plus de la moitié était des victimes de la piétonisation à outrance de la ville de Paris.

Lorsqu'on agit, sans réflexion, sans concertation, sans écoute en voulant atteindre à tout prix un objectif sans tenir compte des usagers on a des dégâts collatéraux.

Même si l'objectif est louable, le moyen le rend négatif.

En résumé, c'est mal fait et cela nuit au résultat obtenu.

Mon père était un simple ouvrier et pour lui il y avait deux types d'hommes; ceux qui réfléchissent avant d'agir et ceux qui agissent avant de réfléchir.

On appelle la deuxième catégorie des NIF NAF (Entendez ni fait ni à faire)

On a laissé le portefeuille à une jolie Nif Naf de Gauche.

Son altesse surdissime Hidalgo.

Ne discutons plus de 'ce qu'elle fait', mais de 'comment elle fait'

Et faisons la liste des dégats collatéraux qui ont une carte d'électeur. Il n'y aura pas toujours un COVID pour sauver madame Hidalgo.

Non ! Ce n'est pas l'Anarchie : c'est le bordel ! Je rappellerais une fois de plus qu'anarchie n'est pas synonyme de "désordre". Bien au contraire. Rappelons-nous la phrase d'Elisée Reclus (grand géographe et théoricien du mouvement anarchiste au XIXe siècle : "L'anarchie est la plus haute expression de l'ordre". Le rédacteur de cet article me choque terriblement dans mes convictions idéologiques les plus profondes. La prochaine fois que je vois employer le mot "anarchie" à tort et à travers sur le site vivre le marais, je me désabonnerai. Cordialement et anarchiquement,

Hidalgo est totalement occupée par son rêve hallucinant de présidentielle.
Elle se fiche désormais complètement des Parisiens.
Rien n’est décidé, rien n’est géré…
Les terrasses perdureront après octobre. Devenues payantes à partir de cette date elles participeront à éponger la dette colossale que Hidalgo a contracté depuis son arrivée (+ 6 milliards d’euros). Elle a besoin de cet argent pour masquer son incapacité économique.
Les glissières de béton armé prennent racine… elles semblent être aussi durables !
Paris devient chaotique et enlaidie comme une bille du Tiers-monde avec cette femme incapable de gérer.

Ces terrasses sont supposées être éphémères...... jusqu’à quand ?
Nous, sur la côte d’azur, vivons le même problème. Il faut, dès maintenant, faire savoir à nos maires que nous n’accepterons pas cette situation au delà de l’été .
Nous avons un problème devant nous, ne nous laissons pas faire

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)