Amelot bisseuil cour int et fronton
Blog powered by Typepad
Membre depuis 09/2006

« Fermeture du magasin U-express Temple-Montmorency (IIIe). Un virage vers un nouveau mode de distribution ? | Accueil | Rencontres sympathiques avec les candidats de la 5ème circonscription mais leurs tribunes dans nos colonnes attendront le prochain tour ! »

09 juin 2022

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

J’ai moi-même été victime de ce fléau. Il semblerait que j’ai rapporté ces punaises de lit de l’hôpital où j’ai séjourné une quinzaine de jours en juillet 2020. C’est du moins l’avis de l’entreprise qui les a éradiquées, mais à quel prix ! Il a fallu 4 interventions successives : 200 € chaque fois. J’ai dû envoyer mon matelas, mon sommier et différents objets (malles en vannerie, tapis, etc …) à la déchèterie par l’intermédiaire d’une société de transport spécialisée pour être sûre que les meubles infestés ne soient pas récupérés : encore 200€. Conclusion : on ne peut éviter de se débarrasser des TOUS les meubles, tapis, textiles’ etc et de procéder à plusieurs désinfections successives à un mois d’intervalle des locaux concernés. Un mois c’est à peu près le cycle de reproduction de ces parasites pour passer de l’œuf à l’adulte.

J’ai moi-même réagi très vite. C’est pourquoi les appartements voisins n’ont pas été infestés. Mais c’est très coûteux et traumatisant, car à la moindre démangeaison on imagine une récidive !!!

Je ne vois pas qu'il soit question d’hygiène ni de propos mensongers dans le billet.
En revanche, voilà ce qu'on peut lire ailleurs concernant la présence de punaises :"Les punaises de lit se cachent dans la literie et attaquent leur victime pendant leur sommeil. Cette manière de procéder nuit fortement au sommeil de la personne, notamment si celle-ci est très sensible aux piqûres. Cela entraîne des troubles, de la fatigue, de l’anxiété, du stress et parfois même une paranoïa et une dépression.
Certaines personnes touchées par l’invasion de punaises de lit peuvent ressentir de la honte et auront tendance à s’isoler. Pour ne pas en arriver là, il faut traiter ce problème au plus vite."
Alors si la seule solution proposée est de brûler les meubles, livres et autres objets de valeur marchande ou affective tel meubles de famille etc chez des habitants qui sont déjà victimes de cette prolifération, les bras m'en tombent encore plus. En outre, l'empathie voudrait qu'on plaigne ceux qui subissent et particulièrement les bébé, enfants et personnes âgées, surtout une fois qu'on a lu l'entre "" plus haut.
Heureusement que les hôteliers ne doivent pas tout brûler pour éradiquer les punaises. Merci pour le conseil

Bien que les punaises de lit soient un fléau, cela n’a malheureusement rien à voir avec des règles d’hygiène. Allez demander aux hôteliers ce qu’ils en pensent !
Votre billet de blog est sur ce point quelque peu mensonger, c’est dommage.
Pour éradiquer complètement les punaises, des solutions radicales existent : brûler ou mettre du DDT (n’étant plus autorisé et fort heureusement, les punaises se propagent plus qu’avant).
Bien cordialement,

C'est horrifiant! Les bras m'en tombent. Mais quelle dérive! et combien les habitants de cet immeuble sont à plaindre! Pendant qu'on appelle le moindre citoyen à embellir Paris... à repenser la ville de concertations en cahiers de propositions, de réunions en restitutions etc etc, Paris se décrépie et, dans certains lieux, on se croirait dans une ville du tiers-monde.
Même les touristes qui reviennent sont ébahis : la ville est sale, il y a des travaux dans tous les sens, des sdf plus nombreux qu'avant leur semble-t-il, et toujours plus d'agressivité dans l'air et d'insécurité dans tous les quartiers. Le nôtre n'est pas le dernier de la liste dans ces domaines, au contraire. Les punaises de la rue vieille du temple sont un des nombreux symptômes du malêtre de notre capitale. Si un hôtel est capable d’éradiquer les punaises apportées par mégarde par un touriste, comment se fait-il que nos services sociaux ne soient pas aussi vigilants? Une personne en détresse doit être suivie très régulièrement, et ce suivi aurait permis la découverte de la situation. Mais bien sûr c'était la crise, et la crise est révélatrice de bien des problèmes à méditer et... traiter, voire éradiquer. Il n'y a pas de vaccin contre l'incompétence et le laxisme, mais la bonne volonté et le bon sens peuvent remplacer. En tous cas, il faut espérer que cet exemple serve de leçon à appliquer dans plusieurs domaines et registres pour ce qui est du bien vivre ensemble.

Sur le fond, le problème est que nous sommes de plus en plus confrontés à un problème d'Hygiène Générale tout court. Depuis les rues (poubelles, pisses etc), en passant par les hôpitaux (hé!oui), les supérettes (hé! Oui. regardez l'état des monte-charges pour la marchandise (incroyable), l'état des paniers/caddies...) etc..etc.., le tout avec les rats (qui sont toujours là), les punaises etc... Et je ne suis pas une forcenée de la propreté mais la dérive est réelle sans que ....???. Elle semble rentrer dans les mœurs sauf que ...

Incroyable!
Les pauvres habitants de l'immeuble!
J'espère que la situation sera résolue au plus vite possible et que les autorités qui sont sensés de gérer les appartements de la Ville de Paris feront leur travail.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)