Amelot bisseuil cour int et fronton
Blog powered by Typepad
Membre depuis 09/2006

« L'insécurité monte dans le IIIe arrondissement | Accueil | Fin programmée du cloaque de l'hôtel d'Argenson (IVe) »

25 octobre 2013

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Le maire (PS) du 3ème : "Ensuite, je tiens à réaffirmer avec force l’action de la municipalité pour la tranquillité des habitants."
Mme Hidalgo, candidate (PS) à la mairie de Paris est favorable à la création de "quartiers festifs".
Ces deux positions me semblent totalement incompatibles. Une explication s'impose.

Un commentaire en forme de poème ... Nous remercions Michel André pour sa contribution et le félicitons pour son talent.

Le bruit bel et bien séduit
Tous les fêlés de la nuit

Fêtards, il se fait tard !
Pas de retour au plumard ?

Les langues se délient
Les trottoirs se déplient

Les riverains en ont marre
Jeter un pavé dans la mare ?

Oui, le bruit nuit à nos nuits
et le pétard nous ennuie

Se mobiliser dare-dare
Contre ces tristes fanfares

La fête on l'aime, entre amis
On aime faire ami-ami

Et elle n'est pas si rare ...
De douceurs on n'est pas avare

Les pros, les clients, les bandits,
De tout cela ils se rient

On en fait bien assez pour les pères peinards
Leur Marais, c'est notre lupanar

C'est le fric, c'est le frac, la nuit
On ouvre l'huis contre argent qui reluit

C'est nous les très couche-tard,
On est dans le sens de l'histoire

Pas encore de placets ni de libelles
ou de petits mots avec des rimes en o
mais si les édiles continuent avec leurs histoires d'O
la courtoisie pourrait se faire la belle

Il ne faut pas prendre les parisiens
pour de simples toutous amis des chiens
des plébéiens qui ne comprennent rien à rien

Peut importe les jours pourvu qu'on ait les nuits
c'était la campagne réjouie d'une marque de whisky

On serait plutôt Champagne, sans caviar
On n'aime pas trop les étendards

La nuit-le jour, le jour-la nuit
Un équilibre qui ne nuit

MT Un poète de la francophonie
qui habite en face d'un des lieux de la nuit

Remercions Monsieur Aidenbaum d'être un très bon maire. Espérons qu'il puisse ramener à la raison M Delanoe et Mme Hidalgo. Petit conseil à cette dernière (mais NKM peut y penser aussi): cessez de répéter bêtement les slogans du lobby de la nuit à propos de Berlin, Barcelone et Londres tellement plus fun. Cette idée saugrenue de "quartiers de la fête" n'est qu'un concept complètement creux. Tant qu'à vous payer des voyages dans ces autres capitales européennes, essayez plutôt de copier et battre leurs initiatives pour attirer de vraies entreprises privées et y créer de vrais emplois non subventionnés.

Monsieur Madec, il y a peu encore maire du 19ème, ne répondait pas aux courriers RAR envoyés par les Riverains du Parc de La Villette protestant contre les nuisances sonores du Zénith, du Cabaret sauvage, de Villette sonique etc
Le commissariat refuse de prendre les plaintes et donne un formulaire à envoyer à la Préfecture de Police ; quand celle-ci se déplace, le niveau sonore des nuisances devient très supportable...
La farce se joue depuis bientôt 10 ans.
Mairie, préfecture, producteurs, même combat !

Il y a vraiment incohérence de la position des élus PS.
Jérôme Coumet, Maire PS de 13è et lui aussi dans la mouvance de Anne Hidalgo, reste sourd à toutes les demandes des riverains touchés par les nuisances des nombreux bars du quartier de la Butte aux Cailles.
Non seulement il ne fait rien pour protéger les riverains, mais il soutient les établissements. A preuve, ses avis favorables à l'octroi d'autorisations de terrasse demandées par des bars notoirement connus pour ne pas agir en vrais professionnels.
Ce maire d'arrondissement fait tout pour décourager l'association "Les Riverains de la Butte aux Cailles" (LRDBAC) qui tente de défendre ces victimes depuis des années. Il l'a en dernier lieu piégée dans une parodie de démocratie de quartier donnant une consternante illustration de la maxime "quand on veut tuer son chien, on dit qu'il a la rage : "http://lesriverainsdelabutteauxcailles.fr/
Le tout en harmonie avec la Préfecture de police, puisque les rapports du Commissariat ne constatent rien de ce que nous supportons et faisons pourtant constater par huissier.

Je dois dire que, tout en étant plutôt favorable à l'action de M. Delanoé depuis 2001, je suis très inquiète des déclarations de Madame Hidalgo quant aux quartiers "festifs" ou "dédiés" à la fête. Il n'y a qu'un pas entre quartier "dédié" et quartier "réservé", pas que les entrepreneurs de la nuit n'hésiteront pas à franchir (ils le font déjà maintenant, en montrant par leur attitude que la présence, la vie et la tranquillité des riverains sont les derniers de leurs soucis). Il y a des moments où on se demande si Madame Hidalgo se rend bien compte de qui sont ses électeurs? Assurément pas les quelques patrons de boîtes qui sûrement ne dorment pas dans le quartier, ou y dorment le jour, bien moins "festif" (sauf déchargement sonore de fûts de bière).

Tout à fait d'accord avec les commentaires précédents. Un bon point toutefois au Maire du IIIe qui semble vouloir faire bouger la ligne habituelle de la Mairie de Paris qui préfère les exploitants de la Nuit et les retombées économiques de la fête nocturne alcoolisée et qui ne tient aucun compte des habitants et du "droit des travailleurs au repos". N'oublions pas qu'il existe aussi une économie diurne qu'il serait bon de protèger aussi!

il est intéressant de remarquer que le maire du 3e intervient pour défendre les riverains à quelques mois des élections municipales.

Il était jusqu'alors plutôt favorable aux commerces bruyants.

Il a d'ailleurs failli ne pas être la tête de liste représentant Hidalgo ; il n'est en effet pas une femme, et septuagénaire.

Cà sent les élections, c'est toujours pareil!

A noter cette déclaration d'Anne Hidalgo au JT d'Arte (23/10) : "Quand
on regarde comment s'organise la nuit dans les autres capitales européennes,
c'est souvent dans des quartiers. C'est pas des ghettos. C'est des quartiers qui sont plus dédiés à la nuit. Ca veut pas dire qu'on n'y vit pas le jour."
C'est clair. Elle nous aura prévenus. Ces quartiers qu'elle nous promet, ce
sont donc des quartiers où on ne peut pas vivre la nuit. Elle ne fait que
reprendre ce qu'elle développait dans son bouquin : la création de
"quartiers festifs."
Compte-t-elle reloger les locataires expulsés de leur quartier par le bruit ou indemniser
les propriétaires dont le patrimoine aura perdu de la valeur?

On va peut-être y arriver, grâce, notamment, à vous.
Michel Baillon

le Maire de Paris a choisi la fête à Paris contre les habitants .
il se souvient que sa mère infirmière de nuit souffrait du bruit diurne et rétablit donc cette injustice avec "le bruit pour tous "

Pour ma part après avoir bataillé pendant des années j'ai capitulé ET Déménagé
Je sais ce n'est pas glorieux mais nos élus ne sont pas concernés par le repos des habitants
DD

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)