Amelot bisseuil cour int et fronton
Blog powered by Typepad
Membre depuis 09/2006

« Superbe exposition du Musée Cognacq-Jay (IIIe) consacrée aux fêtes de Venise, la sérénissime | Accueil | Mise en œuvre du plan piétons dans le IIIe arrondissement »

24 février 2017

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.


Mao Péninou semble satisfait de lui.

Etrange.

Ce n'est pas en mettant en place des moyens physiques interdisant le collage d'affiches hors emplacement légal qu'il faut , mais des amendes tellement dissuasive qu'elles mettent en péril les trésoreries des sociétés collant les affiches ; idem pour les annonceurs qui en plus doivent être condamnés a payer le nettoyage des murs , trottoirs et autres emplacements salies par les affiches, peintures......

Extrait de l'interview du gérant de Urban Act, olivier Brandon, qui vend en toute tranquilité, à ses très riches clients, de l'affichage illégal sur vos façades et le mobilier urbain*.

....."Même les Galeries Lafayette ont fait appel à lui dans le cadre de leur vaste campagne «Le nouveau chic». Pourquoi cet engouement? Forcément, l’affichage sauvage offre aux marques un vernis rebelle et arty. Surtout, ce sont des contenus viraux par excellence. «On n’utilise pas ces dispositifs événementiels pour obtenir de la visibilité, mais pour assurer leur reprise sur les réseaux sociaux», analyse Julien Séré.
Accessoirement, côté business, «c’est une manière pour une marque d’avoir une exposition sur l’espace public à moindre coût», sourit Olivier Brandon. D’autant plus en centre-ville, où l’espace publicitaire se fait rare et cher. Quitte à jouer avec les limites de la loi. La régie, qui mène ses opérations d’affichage sauvage de nuit, admet intégrer un volet «amendes» (auprès de la mairie de Paris) dans les devis qu’elle adresse à ses clients. ....."

Pauvre monsieur Péninou si ridicule avec ses 80.000 euros d'amendes payées d'avance par les clients ... qui sûrement les déduisent de leurs profits, histoire de baisser leurs impôts...

De qui se moque-t-on ?

http://www.strategies.fr/actualites/medias/1024586W/urban-act-affichage-hors-cadre.html

L'agence "Urban act" qui se vante avec Photos, sur son site web, de sa campagne Mac-cosmetic sur tous les hôtels particuliers du Marais (sans que la Mairie de Paris ne lève le petit doigt pour retirer les affiches en dépit de nos alertes) annonce un chiffre d'affaire de 2,5 millions, on réalise que 80.000 euros d'amende depuis 2013 ne lui font pas très mal et ne sont en rien dissuasives. Son gérant Olivier Brandon peut continuer à vendre son " guérilla Marketing "et "street Marketing" à une liste très impressionnante de clients ...Mais quand Olivier Brandon annonce un bénéfice en 2014 de seulement 242.100 euros ... je suis très étonnée et je me dis qu'afficher des campagnes publicitaires de marques richissimes gratuitement sur les façades privées et publiques d'un secteur protégé, ça rapporte des clopinettes... ou alors, il doit certainement payer à prix d'or les gamins de banlieue qu'íl emploie à coller illégalement ses affiches chics sur vos murs .....

http://dirigeant.societe.com/dirigeant/Olivier.BRANDON.86210722.html

(Je propose que Vivre le Marais saisisse le procureur de la République puisque Urban Act signe son forfait sur son site web. Nous avons des photos sur tous les lieux publics et privés où ces voyous ont affiché la campagne Mac_ Pourquoi se priver de faire ce que la Mairie ne fait pas ?

On est d'accord avec "D" : la performance n'est pas remarquable en soi. Mais passer de zéro à un nombre quel qu'il soit, c'est une progression infinie.
Soyons sérieux : ce que nous apprécions c'est la prise de conscience de la Ville qu'il faut agir. Quant à nous habitants, nous devons être pro actifs : retirer les affiches et affichettes illégales sur les poteaux, les potelets, sur les murs, sur les descentes d'eau et déposer des signalisations sur le site de la mairie "DansMaRue", notamment pour les tags, l'autre fléau. Nous avons tout pour réussir : le nombre et la motivation ! A raison d'une affiche chacun, en reprenant la rhétorique de "D" nous pouvons en retirer 30.000 par jour dans le Marais !

7100 m² en 2016, impressionnant ! Pour le IIIème ? le IVème ? les deux ?

Faisons un rapide calcul :
Surface moyenne d'une affiche : il y en a des petites, des grandes, allez, disons 1m² (cf formats sur https://streetdispatch.com/street-marketing/pose-collage-affiches/)

Par jour, cela donne en moyenne : 7100/1/365 = 19,4 affiches enlevées par jour !

En arpentant la seule rue de Bretagne, n'importe qui pourra recenser 19-20 affiches bien placardées et qui y restent pendant des semaines.

Ce que nous dit M. Péninou, c'est que ses services ont "désaffiché" la rue de Bretagne tous les jours, bravo !

80 000 euros recouverts, là encore, impressionnant !
Le chiffre d'affaires de la fameuse Urban Act était de 2,5 millions d'euros en 2014 (http://www.societe.com/societe/urban-act-415113950.html) : une goutte d'eau.
Si l'on rapporte cela aux budgets publicitaires de multinationales telles qu'Adidas ou Netflix, c'est encore plus ridicule.

A vous de juger.

On se gargarise de chiffres mais 7000 m2 représente un carré de 85x85 !!! Cest peu pour le périmètre concerné. Marre de ce satisfecit permanent des responsables ... Ca reste mineur par rapport aux besoins des quartiers.
La ville et les quartiers centraux restent sales et plein d'affiches .. Encore aujourdhui au 39bis rue sainte croix au 37 ou 35 rue vieille du temple ... Au 40 de la rue sainte croix des tags en grand nombre !! La solution : des amendes importantes et le passage régulier des inspecteurs

Voir cet article :

http://www.lepoint.fr/societe/champ-de-mars-champs-de-ruines-24-02-2017-2107148_23.php

Le constat fait par Le Point pourrait être le même dans tous les quartiers de Paris.

Saleté, rats et pigeons.

Je trouve VLM bien conciliante.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)