Amelot bisseuil cour int et fronton
Blog powered by Typepad
Membre depuis 09/2006

« En vingt années de mandat, le Maire du IIIe Pierre Aidenbaum a transformé le visage de son arrondissement | Accueil | Archives du Marais : la vérité sur la maison à colombages de la rue François Miron (IVe) »

01 mai 2019

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Bonjour madame LEBRETON,

Habitant le 3 eme arrondissement depuis 1995, opposant aux locations saisonnières dans les immeubles en Copropriété au point de l'avoir inscrit dans notre Règlement de copropriété et adepte des pistes cyclables possédant une trottinette électrique, assurée tous risques, me permettant de circuler bientôt de la bastille à la Concorde en moins de 7 mn ou d’emprunter les voies sur berges pour me rendre à la "Concorde",(à titre d'exemple), je profite de votre intervention sur ce site associatif pour vous poser une question.

La vocation des quais de la Seine, classés au patrimoine mondial de l’humanité, est-elle d’accueillir une autoroute urbaine ?

Autrement dit, si vous êtes élue Maire de cet arrondissement êtes vous pour le maintien de la piétonisations des voies sur berges et donc de l'arrêté prise par la Maire de Paris ou souhaiteriez vous son retrait ou son abrogation?

A vous lire et bien cordialement

Jp 75003


Cher Monsieur Sée,
Je crains qu'il ne soit un peu trop tard. Malheureusement. Et si aujourd'hui, en admettant qu'un vote ait lieu et qu'il soit négatif, ils s'assoiront dessus.
La problématique de Madame Hidalgo est qu'elle a toujours raison et avec aplomb en plus. Aucune discussion possible. Elle SAIT.

Oui nous avons la chance d'avoir un maire efficace dans le 3 em.
J'aurais souhaité qu'il prenne l'initiative d'un vote des habitants des 4 ' arrondissements censées se regrouper avec une question simple: "Souhaitez vous le maintien des 4 arrondissements du centre de Paris" Oui Non!
Quoi de plus normal et démocratique qu'un tel vote.
Alors, chers habitants des 1er,2 em,3em,et 4 em arrondissements écrivons, envoyons un SMS ou un mail à notre Maire pour lui demander d'organiser un vote.
Cordialement
Daniel Sée

Notre Centre bien aimé, comme dit TMH, se désertifie.
Ô bien sûr, il y a du Monde le Dimanche qui se promène rue des Franc-Bourgeois et alentours en suçant des glaces à 6 / 8 Euros la boule ou en dégustant des Macarons Pierre Hermé ou autres. Néanmoins depuis quelques temps j’observe médusée la désertification des rues : la rue de Rivoli vide (oui vide !), la rue de Poitou vide etc, etc . On pourrait s’en réjouir certes, mais les fonds de commerce, présents bien souvent depuis des lustres, ferment et visiblement ne trouvent pas preneurs. J’entends certains déjà susurrer qu’il n’y a qu’à baisser les loyers. Certes ! sauf que le problème est ailleurs, il n’y a tout simplement « plus » de clients : commerces non touristiques s’abstenir. Les banlieusards, les provinciaux ne viennent plus à Paris faire leurs courses. Entre internet et les contraventions à répétitions .... Les habitants du centre disparaissent aussi petit à petit. Exit (ou en passe de l’être) les personnes aux revenus « moyens » (sans parler des modestes). Exit les familles et il n’y a pas que le prix de l’immobilier (nombreux sont ceux qui se sont installés dans l’appartement des grands parents ou de la vieille tante célibataire). Leur problème se situe encore ailleurs : comment mettre 3 enfants sur une trottinette avec la poussette en sus ? Outre le parking, il faut en plus payer les PV qui pleuvent sur le pauvre monde sans (même plus) crier gare…Une seconde et Paf ! 50 à 135 euros (voire plus) sans d’ailleurs avoir gêné la circulation. Mes jeunes voisins viennent de jeter l’éponge (un PV fatal). Un américain vivant aux Etats Unis va les remplacer. D’un côté, ce pourrait être pas mal de vivre à l’international : 1 italien, 1 allemand, 3 américains (+1 à venir) sauf que, si je rajoute le voisin qui vit en Thaïlande, l’autre à Bruxelles et un troisième au Portugal (je crois), je crains que nous ne devenions à terme, mon mari et moi, à défaut d’être polyglottes, les gardiens de l’immeuble. On peut toujours faire la fête me direz-vous … aux frais de … (de qui ?)
Alors ! notre « Centre bien aimé », je n’en suis plus très sûre.
Je crains que cette politique de rues vides, de vélos et de trottinettes, appliquée à « l’arrache » sans, comme d’habitude, avoir réfléchi aux effets induits et encore moins prévu des "substrats" ne signe l’arrêt de mort du quartier en tout cas de ses habitants. Et, la fête ne se décrète pas, elle se vit.

Bonjour,

En réponse à votre paragraphe sur les candidats de laREM:
"Il est plus probable qu'Anne Hidalgo mise sur l'éclatement du groupe des nombreux candidats déclarés LReM à l'annonce de la préférence du président Macron et la récupération des déçus. Dès lors le combat aura lieu entre les deux courants résultants, à moins qu'un partenariat réussisse à se constituer autour des Républicains dont le chef de file reste lui aussi à s'imposer."

Je ne parierais pas trop vite - bien au contraire - sur un éclatement de la République en Marche à Paris, que souhaitent, bien sur, tous les autres candidats potentiels, mais qui n'arrivera pas.

A ce stade, il est normal - et même signe de bonne santé - d'avoir plusieurs candidats à l'investiture de la REM pour Paris. A Paris, qui a voté massivement pour Emmanuel Macron à l'élection présidentielle (35% au premier tour et 90% au deuxième tour), et a confirmé son score aux élections législatives, nous sommes la plus grande force politique, celle qui a la plus grande capacité à mobiliser et celle qui correspond le mieux aux Parisiens, qui n'aiment pas les extrêmes, veulent que la France bouge, et se comptent très majoritairement au centre de l'échiquier politique.

Lorsque le ou la candidat/e sera désigné/e par laREM au terme d'une commission d'investiture, les candidats déçus sauront se mettre au service de la personne choisie, n'en doutez pas. Et ce sera donc en notre nom que nous porterons un projet pour Paris dans tous les arrondissements.

Très amicalement,

Anne Lebreton
Adjointe au maire du 4ème (La République en Marche)

Tr

Synthèse stimulante de la situation de notre "Centre" bien-aimé ...
"propreté défaillante, politique festive et communautariste
dérangeante, hypothèque sur l'avenir à cause des déficits qui alimentent une évolution parabolique de la dette"

on ne peut résumer de façon plus pertinente les préoccupations qui sont celles d'une part croissante de la population du Marais qui ne se résume pas à la gentrification du quartier voire à la sempiternelle bobo-attitude de ses habitants, "concepts" chers aux journalistes férus de sociologie branchée ;

il y a une certaine déperdition de bien-être en particulier pour les plus seniors, pour les familles, notamment pour les raisons ci-dessus rappelées dans cet article bien réfléchi.

Au manque de propreté, aux tensions issues d'un communautarisme se complaisant jusque dans la provocation et l'indifférence à son prochain ... ordinaire pourrait-on dire, à la tentation permanente de vouloir traiter tout problème - au nom des vertus de la société civile mise à toutes les sauces - avec des règlements juridiques existants trop souvent bafoués ou contournés et des règlements financiers du type subventions sans fonds ... jumelées avec l'immémorial puits sans fond, à tout cela tellement dérangeant et contrariant, il faudrait ajouter les soucis de circulation sécurisée et l'environnement pollué que la politique de restriction de l'automobile reine ne suffit hélas pas à régler même si elle y contribue effectivement ...

et puisque cette analyse traite lucidement et sans complaisance de la dynamique électorale engagée, sans doute faudrait-il aussi mentionner la politique de densification et du logement dit social qui source majeure d'endettement ne va pas sans quelque considération électorale-liste.
Quand on n'est ni héritier, ni assisté, adepte d'une politique de fidélité aux valeurs républicaines inscrites dans la devise nationale plutôt qu'à une politique de laisser-aller et de solidarité bien ordonnée (qui commence par soi-même, ce n'est pas le monopole de la charité on ne le sait que trop : souvenons nous notamment du train de vie de Paris Habitat et des cris d'orfraie de la direction concernée), continuer à vivre dans Le Marais de ses propres deniers n'est point chose aisée ...
C'est vrai qu'on apprécie la tempérance et le sens de l'action sans rodomontade de notre maire de quartier (qui sait aussi se défier des lobbys e des empêcheurs de bien faire)...
A bon entendeur, à bon électeur, SALUT!


"L'alliance avec les Verts n'est pas contre nature car on voit bien qu'elle cristallise sur une politique très écolo dans ses actes de la Maire de Paris." Les engagements écolo d'Anne Hidalgo ne sont que de la poudre aux Yeux. En vérité, Paris n'a jamais autant en proie à la bétonnisation à marche forcée et à la sur densification. C'est une hérésie.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)