Amelot bisseuil cour int et fronton
Blog powered by Typepad
Membre depuis 09/2006

« Prochaine visite guidée : le musée Louis Pasteur. | Accueil | Rue Quincampoix envahie par les tags : face aux écuries d'Augias, la mairie doit s'inspirer d'Hercule ! »

15 février 2020

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Les tags sont une réalité consternante, c'est vrai. Mais êtes vous passé devant votre immeuble juste avant le passage des éboueurs ? Elles débordent de sacs non fermés, déchets qui tombent dans la rue au ramassage et que l'on retrouve le lendemain dans les caniveaux (yaourts déchets alimentaires papiers sales....)
Oui, Il est urgent que la Mairie de Paris améliore ses services ; mais on est surpris du "laisser aller" des parisiens, parfois de nos propres voisins
A voir en replay le documentaire de France 5 sur les Eboueurs (émission infrarouge)

Et rue sainte croix de la bretonnerie
et rue aubriot
et rue de moussy
et rue des blancs manteaux
toutes les rues du quartier, quoi!
MGD

Rue Vielle-Du-Temple le constat est toujours aussi désolant :
- Les murs, les façades, les devantures, les portes cochères sont vandalisées par d'innombrables graffitis.
- Le Mobilier urbain est souillé par d'incalculables stickers.
- Des pans de murs sont vandalisées par l'affichage illégal.
C'est consternant !

Avez-vous vu le Pont des Arts ? Les paroies vitrées du Pont taggées sur toute la longueur, sans la moindre réaction des services municipaux.
Et tout est comme ça. C’est une honte.
Paris est si sale.

J’attends toujours que les services de la propreté viennent nettoyer notre façade, totalement vandalisée par les tags, dans le passage des Arbalétriers, après que la préfecture ait obligé les propriétaires du passage à y subir la présence d’un ERP (Le centre culturel Suisse)- ce qui transforme de fait ce fragile passage privé en une voie publique permanente sans aucune protection ni de la police ni des services de nettoyage de la Mairie ni de la protection des services du Patrimoine.

Propriétaires, débrouillez-vous tout-seuls avec le vandalisme qu’on vous impose chez vous. la Mairie s’en lave les mains, les mains uniquement...

En dehors de toute polémique politicienne, Vivre le Marais relève avec satisfaction que le problème peut se traiter et que par conséquent son éradication n'est qu'une question de méthode et de moyens. La méthode : s'attaquer au phénomène à la base, communiquer, éduquer, domestiquer, accompagner, museler la diffusion des outils (bombes, marqueurs…). Les moyens : contractualiser le traitement autour d'un système de signalisation plus ergonomique, organiser l'inspection journalière pour qu'elle ne soit plus uniquement tributaire des citoyens, affecter le budget adéquat, tarir la source en appliquant le mode LIFO qui décourage les nouveaux venus….
En bref, mettre en place un plan d'action comme savent le faire les entreprises face à un défi, et le déployer sans relâche.

Ne soyons pas dupes de ces efforts de dernière minute, ils ne nous feront pas oublier des années catastrophiques de ce point de vue...
Et sitôt les élections passées, tout redeviendra comme avant!

"Il a été nettoyé dans la foulée, sans que nous ayons eu besoin d'en signaler l'existence à l'application DansMaRue."
Etonnant cette rapidité, quelqu'un habitant cette rue a un accès direct à la mairie de Paris?

"ôter les "cartons" portant de la pub pour des ventes de tapis ou autres souvent attachés par des ficelles aux supports." J'en enlève souvent et, étonnamment, il suffit de tirer dessus pour que la pancarte se déchire au niveau de la corde (plus besoin de couteau sur soi).

Un tag nettoyé très rapidement, c'est du jamais vu !
Malheureusement, la réalité est tout autre ! Nos rues, façades, portes cochères, mobilier urbain et même les boîtes aux lettres sont vandalisées par des tags affreux qui défigurent le quartier. Sans compter les panneaux illégaux de vente de tapis accrochés sur le mobilier urbain. Les adresses sont indiquées sur ces panneaux publicitaires illégaux, il ne reste plus qu'à prendre les sanctions qui s'imposent.
https://www.printbasprix.com/blog/sanction-affichage-publicitaire-sauvage-couter-tres-cher/
Daniel Sée s'interroge sur le montant de l'amende; le lien ci-dessus indique à titre indicatif un montant de 750€.

Autre domaine ou des actes sont nécéssaires : Faire payer les amendes prévues par la loi pour les affichages sauvages et ôter les "cartons" portant de la pub pour des ventes de tapis ou autres souvent attachés par des ficelles aux supports.
Quelqu'un connait-il le montant des amendes pour affichage sauvage?
Daniel Sée

C'est un indice qui fait plutôt penser que la Mairie a peur de l'expression du mécontentement des parisiens dans les urnes ! Pendant toute cette mandature, la propreté, l'entretien du patrimoine et du mobilier urbain et même des espaces végétaux ont été une calamité. Personne n'est dupe des rafistolages de dernière minute.

Même remarquable nettoyage de la petite rue du Prévôt (4e).
On a maintenant plaisir à emprunter ce joli passage. Un collage artistique a été maintenu en place. Mais de nouveaux tags sont déjà arrivés...

Ils feraient bien de passer dans ma rue Quincampoix aux murs éternellement recouverts de tags et autres affiches ,si seulement on pouvait faire fermer cette boutique qui vend ces bombes ce serait une avancée pour ces incivilités !

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)