Amelot bisseuil cour int et fronton
Blog powered by Typepad
Membre depuis 09/2006

« Mesures d'aide aux bars-restaurants : les Maires, la DPSP et la Police Nationale devront jouer les gendarmes... | Accueil | Gros clusters rue des Archives (IVe) pour fêter l'ouverture des bars le 2 juin ! »

01 juin 2020

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Oui, si le mécanisme envisagé par la Commission européenne est adopté, l'Allemagne paiera solidairement une fraction des sommes qui reviendront à d'autres pays. La France en profitera, mais ne sera ni la seule, ni (de loin) la principale bénéficiaire.
Cette solidarité financière doit être regardée à la lumière de l'histoire financière de l'Allemagne:
- elle a cessé de payer, après la première guerre mondiale, la plus grosse partie de sa dette, alors que la France avait payé intégralement et très vite les énormes sommes exigées par l'Allemagne après 1871 ;
- elle a été la principale bénéficiaire du plan Marshall (qui a aussi concerné la France et de nombreux pays européens) ;
- elle a obtenu en 1953 l'annulation de la quasi totalité de sa dette, ce qui lui a permis une reconstruction rapide et spectaculaire ;
- elle a enfin été de loin la principale bénéficiaire de la construction européenne.
Madame MERKEL a compris que l'Allemagne serait la première à pâtir d'une crise économique durable en Europe à la suite de la crise sanitaire actuelle.
En 1917, les troupes américaines ont débarqué sur le front français en clamant "Lafayette, nous voilà". Madame MERKEL peut soutenir le plan de la Commission européenne en clamant "Reconstruction, nous voilà".
Pierre MERLIN

La France ne sera pas la seule ni la principale bénéficiaire de cet accord européen, s'il se confirme.
On doit certes dire merci à Madame MERKEL d'avoir engagé l'Allemagne dans la voie de la solidarité européenne.
Mais l'Allemagne doit aussi se remémorer son histoire :
- la dette des réparations largement impayée par elle après la première guerre mondiale, alors que la France avait intégralement payé celle, énorme, qu'elle lui avait été infligée en 1871 ;
-les dettes de l'Allemagne annulées quelques années après la fin de la deuxième guerre mondiale.
Les Etats-Unis ont envoyé leurs troupes en France en 1917 en clamant "Lafayette, nous voilà". L'Allemagne peut participer à la sortie de la crise actuelle en clamant "Réparations, nous voilà".
C'est d'ailleurs son intérêt si elle veut continuer à être, comme elle l'a été jusqu'à présent, la principale bénéficiaire de la création européenne.
Pierre MERLIN

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)