Amelot bisseuil cour int et fronton
Blog powered by Typepad
Membre depuis 09/2006

« Association "Vivre le Marais !" - Informations générales, contacts et adhésions | Accueil | Parcs bondés à Berlin vs rues désertes à Paris : qui a raison ? »

15 avril 2020

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

J'ai oublié de signer : monica

pour le commentaire de l'article de Raphaëlle Bacqué publié dans le Monde de dimanche

merci

mb

L'article du "Monde" daté de ce dimanche 26 Avril 2020 signé par Raphaëlle Bacqué et Brice Pedroletti:
Dans la jungle des labos de Wuhan: sous-titré : Le coronavirus a-t-il pu s'échapper accidentellement de l'un des centres de recherche de cette ville chinoise, d'où est partie l'épidémie?...
me conforte dans l'hypothèse que je ne trouve pas encore abordée :celle de présenter une demande à la Chine de dommages et intérêts.



Ce que certains ne veulent pas regarder en face, c'est qu'en cas de sortie de l'€ la France ne trouverait plus à se financer, les centaines de milliards que vont coûter les mesures prises en ce moment ne sont disponibles que parce que la France est financièrement adossée à du solide : l'UE, l'€, l'Allemagne, qui accumule depuis des décennies des excédents commerciaux et les budgets en équilibre.
Seuls avec notre Franc, nous en serions réduits à la planche à billets, faute de financement sur les marchés. Donc très vite à une inflation à la Vénézuélienne, la ruine pour les épargnants, les privations et la misère pour le plus grand nombre. Les griffes du FMI, et la fin du "modèle social" à la française, qui ne peut se financer à grands coups de dettes que parce que nous avons des partenaires aux reins solides, qui travaillent et qui produisent, eux.

Merci pour cette analyse fort pertinente
La situation est en effet préoccupante et nous ne sommes pas dans le meilleur état possible pour l’affronter si on se compare à l’Allemagne, cigale vertueuse
Le dernier § (défense) permet tout de même de relativiser la comparaison
J’ajouterai un autre élément : lequel des 2 pays bousille la planète en brulant son charbon à forte teneur en soufre et lequel est vertueux en émissions de CO2 ? (je m’excuse auprès de ceux qui vénèrent les moulins à vent qui ornent les campagnes)
Quant au paradis fiscal qui s’oppose à toute demande de solidarité européenne, arguant de sa vertu, il ne manque pas d’air…. (ce n'est pas l'Allemagne mais il la sert en jouant bien son rôle de paravent)

Le scenario décrit est plausible. Il y en a un autre très différent qui se dessine aussi : le repli de l'Allemagne sur elle-même ou sur un groupe de pays partageant ses valeurs (Autriche, Pays Bas, Luxembourg, Finlande, pays baltes…). Elle est en train d'apporter la preuve qu'elle est non seulement un grand pays industriel, une économie avec des excédents mais qu'elle sait s'organiser face à des situations exceptionnelles comme cette épidémie, en obtenant notamment un consensus décentralisé auprès de ses länder avec des résultats sanitaires meilleurs que chez nous. Il peut se constituer chez elle une majorité d'électeurs qui pensent qu'ils ont nul besoin des pays "du club med" tout juste bons à polémiquer et à en découdre sur tout sujet plutôt que s'atteler à un problème et à le résoudre.
Si au bout du compte elle ne réagit pas ainsi nous lui devrons une fière chandelle.

Tout à fait d'accord avec vous concernant la performance de nos armées [particulièrement celle de nos forces spéciales, qui j'espère n'aura pas été trop diminuée par le COVID-19], l'importance de notre parapluie nucléaire et de la beauté de notre pays.
Pour le reste suis très loin de partager votre optimisme.
https://www.lemonde.fr/idees/article/2020/04/16/les-divisions-europeennes-renvoient-l-image-d-une-europe-impuissante-depuis-dix-ans_6036780_3232.html
Cette crise révèle une autre ligne de fracture européenne, qui n'est plus une fracture Nord / Sud. Celle entre les pays qui ont bien anticipé les mesures de confinement, et dont le bilan est pour l'instant bien moins tragique:
- Grèce, Portugal, Danemark par exemple

Ceux qui ont pris des mesures trop tardives, qui sont donc gravement affectés:
Royaume Uni, Belgique, Pays Bas

Ceux qui ont pris des mesures assez tôt, mais dans lesquels l'épidémie couvait déjà depuis longtemps. Ils se sont donc retrouvés submergés:
Italie, Espagne

La France se positionne à dans une situation intermédiaire.

L'Allemagne est un cas particulier. Ce pays a mis en place un système de monitoring très élaboré, lui ayant permis de contenir l'épidémie à un niveau assez bas. Ce qui leur a permis d'effectuer un confinement tardif en limitant les dégâts.

Cette crise a remis à jour les réflexes nationalistes, disparus depuis longtemps [frontières, réquisitions des équipements présents sur le sol national].

Les Italiens, qui n'ont pas encore fini de panser leurs plaies, en veulent "à mort", au comportement actuel de l'Allemagne, qualifié "d'égoïste" [principalement au sujet des coronabonds, mais pas seulement].

Cette crise est un danger mortel pour l'Union Européenne, qui va devoir tout faire pour absolument recoller les morceaux, sous peine d'éclatement.Tous les scénarios son possibles. Maintien du statut quo? Eclatement en deux ? Via le retour à une Europe des nations ?

Le retour de l'hyperinflation ne me semble pas [du tout] être un scénario envisageable: je suis tout à fait d'accord avec vous. Aujourd'hui, il y a une crise de la demande, qui, à priori devrait se prolonger un certain temps. Même en cas de monétisation massive de la dette [ou d'autres solutions nous permettant de ne plus subir le fardeau du paiement des intérêts de la dette], il n'y a à mon avis aucun risque de retrouver une inflation à 3 chiffres.

Pour en savoir plus sur la crise en cours, les réponses aux questions, les causes, des solutions envisageables à court terme:
https://chroniquesdunvirus.wordpress.com/

Bravo Gérard pour cet exposé très clair.
Je voudrais aborder un autre point qui est celui de l’efficacité des dépenses. Je pense en effet qu'une des raisons de la plus grande réussite d'autres pays européens tient dans dans des dépenses et des investissements (faut-il d'ailleurs continuer à amalgamer les deux ?) produisant plus et mieux, ceci par une plus grande décentralisation. Certains disent que si l'Allemagne a 4 fois moins de morts que la France pour un nombre de cas avérés très voisin, c'est parce que la santé est du ressort des Länder et pas de l'Etat. (Entre parenthèse j'aimerais lire une comparaison non biaisée sur ce point). Je pense que nous sommes gouvernés par des centralisateurs qui prennent les gens de terrain pour des moins compétents alors qu'ils sont surtout beaucoup plus pragmatiques.
Michel

Certes la France est le plus beau pays du monde, mais pour combien de temps encore ?

Notre gouvernement nous annonce 110 milliards d'euros de mesures de soutien à l'économie en expliquant qu'aucun pays européen ne fait un tel effort. Sommes-nous si forts et si malins que ça ? Non, la dette atteindra cette année 115% du PIB et nous sauvons indistinctement canards boîteux et entreprises en parfaite santé.

Cette crise a mis en avant les activités économiques "essentielles". Tout le monde a pu constater que nous n'avons plus d'industries capables de fabriquer des masques, des tests et des respirateurs.

Plus d'industrie, moins de tourisme !

Grâces vous soient rendues pour cet exposé limpide même pour les cancres en économie.
J’ai bien noté qu’en contrepartie du bonheur nos visiteurs seraient d’accord pour contribuer à notre bien être.
L’esprit a le pouvoir de soigner en ces temps plutôt revêches.
Remerciements.

Sur le refus de payer une partie de la dette, ça n'est pas une utopie : le président a dit qu'il le ferait pour bon nombre de pays d’ Afrique. En France l'histoire est remplis de moments où nous nous n'avons pas payé nos dettes et nous nous en somme toujours remis... (Napoléon, De Gaulle...)

Sur l'espoir Européen : l' Allemagne (et la Hollande) ont montré a plusieurs reprises leur obsession en matière de dette. Il ont toujours refusé toutes les mesures de relances (rappelez vous des eurobonds de Hollande) et ils ont littéralement laissé mourir des milliers de Grecs. A votre place, je n'y porterais pas trop d'espoirs...

- Si on veut obtenir quelque chose de cette europe engluée dans le fanatisme ultra libéral, il faudra taper sur la table !

Merci, Cher Gérard, pour cette analyse claire et abordable par quelqu'un qui n'y connaît rien.

Oui, bien dit. Mais va-t-on dire que des dépenses inutiles pointent le nez . Les Jeux Olympiques dont le délais va encore enchérir sur les suppléments à payer pour etre dans les clous.
Va t'on enfin dire stop à ces flambeurs et ce gaspillage que sont les JO ?

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)