Amelot bisseuil cour int et fronton
Blog powered by Typepad
Membre depuis 09/2006

« Le monde associatif parisien se ligue contre la politique des terrasses de la Maire de Paris | Accueil | Extension des terrasses : une délégation des 40 associations parisiennes sera reçue en début de semaine prochaine par le Premier adjoint à la mairie de Paris. »

22 septembre 2020

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Les dernieres annonces sur les fermetures des bars a 22h vont renforcer le statut de "victimes" des tenanciers et le discours de soutien economique de la Mairie n'en sera que plus legitime... Ne nous y trompons pas… ce n’est pas parce que M. WEIL décide après trois longs mois de silence de réagir aux débordements de la Place Saint – Catherine (et encore en y mettant les formes nécessaires pour ne pas trop froisser les contrevenants) que la doctrine change… Les arbres de la Place cachent la forêt des situations de crise qui perdurent partout dans Paris-Centre… Un joyeux tenancier de la rue de la Reynie se vantait publiquement d’avoir fait de loin son meilleur été, grâce a la mansuétude de la Mairie qui lui a permis pendant 3 mois de multiplier sa capacité par 4 sur l’espace public … on est content pour lui mais la densité des clients qui s’amassent sur la totalité de cette rue, y compris après 22h/22h30 et le « demontage » bruyant des tables rend la cohabitation avec le voisinage impossible et favorise la propagation du virus.. … A quoi bon porter un masque dans les rues si de tels attroupements n’en ont pas? M. GREGOIRE, Premier Adjoint, pense qu’à l’extérieur c’est moins grave…on lui laisse la responsabilité de ses propos… nos associations sont sans doute honorées qu’il nous accorde un entretien... Vous connaissez déjà le discours et la position ne va pas changer… On acquiescera sur les difficultés… On lâchera un peu.. MM. GREGOIRE & HOCQUARD se diront bien sur très attentifs et conscients du problème, intraitables sur les infractions... Au mieux, une situation un peu emblématique sera prise en compte (place Ste Catherine, un ou deux bars, 3 trottoirs…) et nos associations auront le sentiment du devoir accompli… Mais la culture du débordement s’est installée et on ne reviendra pas en arrière sur l’ensemble de l’arrondissement. Je me demande a force si nos associations ne sont pas devenues les « idiots utiles » de la Mairie qui a tout intérêt a utiliser ponctuellement cette soupape de « dialogue et d’écoute » pour gagner du temps et continuer dans les faits a dérouler sa doctrine de la fête et du bruit… A ma connaissance, aucune ville au monde ne s’est lancée dans cette politique irresponsable de terrasses-COVID et de tapage légalisé dont les tenants devront, j’espère, rendre des comptes un jour en matière de sante publique.

Le Parisien écrit sur la lettre ouverte:

https://www.leparisien.fr/paris-75/le-cri-de-colere-des-riverains-contre-l-extension-des-terrasses-a-paris-23-09-2020-8390241.php

Térrasses éphémères : O% fake news !

Concours de PHOTO de la plus belle terrasse organisée par la Mairie du 11eme !!

Oui, vous avez bien lu: on aimerait ne pas y croire mais vérifiez vous-même sur :
https://mairie11.paris.fr/pages/concours-photo-de-la-plus-belle-terrasse-dans-le-11e-10074

Mais de qui se moque-t-on ?!!!???
C’est un scandale à soi tout seul !!

Et pourquoi pas pour illustrer le nouveau gymkhana de Madame Hidalgo …. Un concours de photo des malades de la Covid issus des clusters des terrasses "éphémères-permanentes", des parisiens en dépression, des enfants qui ont du mal à trouver le sommeil, des aveugles qui trébuchent, des poussettes qui slaloment, des voitures d’infirmes qui ne peuvent plus passer, des véhicules de secours bloqués, des piétons obligés de marcher à cloche-pieds sur la chaussée car le trottoir est encombré de guéridons, des vieilles dames qui n’arrivent pas à manoeuvre leur caddy et qui trébuchent sur les potelets, les menus ou les jardinières !!….

INSCRIVEZ-VOUS gratuitement auprès de la Mairie de Paris … et gagnez un séjour pour vous et votre famille dans une maison de REPOS !

Incompétence ou inconscience
Arrogance ou manigances
Voyage à Paris, au pays de l’incohérence

A l’école : les enfants, vous devez mettre vos masques, lavez vos mains, ne touchez à rien
Les ministres : mettez des masques, respectez les distanciations, évitez les rassemblements
Les experts scientifiques, médicaux, de toutes origines: attention, ouvrez vos fenêtres pour aérer, attention, le virus se transmet aussi à l’extérieur, attention les restaurants sont classés parmi les principaux foyers de contamination….
La mairie : place aux restos partout, ils sont libres de s’installer partout toute la journée, sortez les amis, allez-y, mangez la bouche ouverte, chantez, criez, faites la fête et enrichissez ces pauvres restaurateurs tellement éprouvés par la crise! De 8h à 22 h, s’ils ont signé la charte, ils font ce qu’ils veulent. Nous ne sommes responsables de rien. Attention les autres : dans la rue, à pied, en vélo, à moto ( !!), dans le métro, mettez un masque.
Les piétons : et nous, et nous ? on marche où ? il faut descendre sur la chaussée au risque de se faire renverser par un vélo ou une trottinette. Il faut se frayer un chemin parmi les tables, tout près des clients qui parlent, postillonnent, boivent, mangent, sans masque évidemment, laissant traîner leurs assiettes sales, leurs couverts, leurs serviettes… Les tables traînent, nettoyées (ou pas) d’un coup de torchon plus ou moins propre. Vite les enfants, ne touchez à rien, non le ballon c’est pour plus tard, rentrons à la maison, lavez-vous les mains, faites de beaux rêves…

Conclusion :
Les personnes âgées n’ont qu’à rester chez elles, d’ailleurs elles sont trop fragiles et risquent d’être contaminées. Les enfants seront très bien chez eux, scotchés à leur tablette qui les abrutit, pourquoi se promener ? Les poussettes, n’en parlons pas. Paris n’est pas fait pour les bébés. Oserai-je parler des fauteuils roulants ou des cannes ??Allez-y les amis, Il faut boire, manger, danser jour et nuit.

Et pourtant, cela fait des dizaines d’années que les restaurateurs polluent la vie des habitants, que les riverains se plaignent, que les piétons ne peuvent plus circuler librement, parce que les restaurateurs dépassent sans cesse leurs limites de territoires et d’horaires, parce qu’ils estiment que leurs autorisations de terrasses est un droit absolu, un privilège acquis à vie, parce qu’ils sont sans gêne et ne respectent jamais rien. Aujourd’hui, ils n’ont plus de limites imposées, pourquoi se gêneraient-ils ?
On veut nous faire croire que la reprise économique passe par le chiffre d’affaires des restaurants parisiens. Fadaises. Fake news. Cessons les jérémiades. Ouvrez les yeux et ne croyez pas tout ce qu’on veut vous faire croire.
A Paris, les restaurants sont pleins, bien plus pleins qu’avant l’épidémie.
Et alors, non seulement les pollutions sonores et olfactives ont augmenté, polluant davantage les habitants mais aujourd’hui le risque sanitaire dû à la COVID s’aggrave puisque les regroupements de personnes (sans masque faut-il le rappeler) sont, c’est prouvé, des foyers potentiels, des clusters risquant d’accroître la contamination.

Irresponsabilité des élus, cacophonie des déclarations et des décisions.

La mairie de Paris met bel et bien en danger des Parisiens qui essaient de mener une vie normale, en travaillant, en gagnant leur vie, en élevant des enfants, en circulant sans entraves. Elle accroit sciemment le risque de propagation de l’épidémie au détriment de la population tout en se dégageant de toute responsabilité.

Curieux pour une mairie socialiste et écologiste de préférer une catégorie de population, ceux qui ont de l’argent et consomment, d’encourager la prise de pouvoir de personnes privées sans autre forme qu’une déclaration d’intention de bonne conduite, de déclarer ensuite qu’ils ne sont responsables en rien, enfin et surtout de privilégier le commerce à la santé, au bien-être et à la qualité de vie de ses électeurs.

Qui osera encore parler d’égalité, de liberté et d’intérêt général ?


N'oubliez pas le 12eme Arrondissement qui lui aussi subit les mêmes nuisances sonores qui pour l'instant n'a pas non plus ce collectif.

Espérons que l’adjointe à la santé soit présente !!

Je ne sais si vous allez faire un article dessus, je vous mets un petit lien concernant une autre bonne nouvelle : https://www.lemonde.fr/societe/article/2020/09/22/la-justice-europeenne-valide-la-loi-francaise-sur-les-locations-airbnb_6053136_3224.html

Profitons pour redire ici que ce mouvement, inscrit sous la bannière commune à la grande majorité des associations citoyennes parisiennes « en colère » directement concernées, est REGROUPÉE sous le nom générique de « RENDEZ-NOUS PARIS »
Contact: rendeznousparis@gmail.com. Tel 0680042013
Merci

Bonjour,
et merci encore pour cette action collective, qui porte ses fruits.
Au risque de paraitre insistante, s'il vous plaît, n'oubliez pas dans vos mentions, le 15e arrondissement de Paris, non représenté parmi les signataires, faute de collectif dûment constitué. Il le sera très prochainement, et espérons-le, pourra rejoindre votre réseau afin que la carte soit complète. Les problèmes de nuisances sonores, vous le savez, ne manquent pas, dans ce très vaste arrondissement de Paris, réputé jadis assez tranquille.
Avec mes remerciements,
CM

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)