Amelot bisseuil cour int et fronton
Blog powered by Typepad
Membre depuis 09/2006

« Des informations de Paris-centre sur les travaux de voirie qui sont utiles et sans prétention ! | Accueil | Le Député Pacôme Rupin obtient le vote d'un amendement autorisant le Procureur à appliquer des sanctions financières contre les tagueurs.... »

17 novembre 2020

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Rien de nouveau, malheureusement, sous le soleil pâle de cette équipe municipale : une décision purement guidée par l'affichage politique et par l'idéologie, prise contre les habitants du quartier; en fait certains élus de Paris, c'est un comble, semblent ne pas aimer les Parisiens, jugés trop "bourgeois" ou "privilégiés". Rien n'est alors trop beau pour leur signifier une hostilité autoritaire. M.Brossat en a déjà fait la démonstration avec les habitants du 16ème il y a quelques années. Voilà donc que cette halte humanitaire sera déplacée là, contre l'avis des riverains et contre celui de son responsable, c'est dire ; voilà qu'une salle de shoot sera ouverte aux Halles, comme si les problèmes n'étaient pas assez nombreux dans ce quartier, comme si les riverains des salles existantes ne s'en plaignaient pas suffisamment, comme si l'insécurité dans Paris n'était pas à son comble, comme si le commerce à Paris n'était pas suffisamment impacté depuis 2 ans.
Et lorsque les premiers concernés, les riverains et commerçants, ont le malheur de donner leur avis alors qu'on ne le leur a évidemment pas demandé, ils reçoivent une fin de non recevoir méprisante et sans le moindre argument de la part de leur maire. Voilà, c'est la démocratie...pourtant, nous savons par avance que l'équipe municipale sera dépassée par les événements en cas de difficultés
Pourquoi cette mairie agit elle toujours contre ses administrés? Ces élus auraient-ils oublié qu'ils sont dépositaires d'un mandat et que nous sommes les mandants??

Ce projet, et l'installation voisine d'une salle de shoot, sont une déclaration de guerre aux habitants de Paris Centre, sûrement coupables aux yeux de Ian Brossat d'être trop bourgeois et trop riches...

Les parisiens n'ont pas à subir la hargne haineuse de quelques élus qui ne représentent rien au vu de leur score au premier tour des dernières municipales.

Et comme d'habitude, l'opposition municipale dort sur ses deux oreilles...

Je me sens moins seule ... je me rends compte que tous les habitants de Paris centre pensent la même chose mais n'osaient pas le dire : insécurité, insalubrité, projets farfelus qui ne vont faire qu'envenimer la situation, ajoutons à cela une manière scandaleuse d'imposer cela aux habitants et aux commerçants sans aucune concertation préalable.
Espérons que cette vague de mécontentement fasse enfin bouger les choses !

Habitante de Paris 1er depuis plus de 20 ans

https://actu17.fr/paris-un-homme-tue-dune-trentaine-de-coups-de-couteau-au-forum-des-halles/

J ai trouvé l information ! 30 coups de couteaux !

Pierre-Arthur

Pouvez vous nous en dire plus et donner vos sources quand au " dernier assassinat il y a quelques jours " , j'ai du louper un episode .... la situation est hors de contrôle

Je suis d’accord avec Mr Brossat qui disait qu’il y aura toujours quelqu’un pour dire qu’ailleurs ce serait mieux. C’est humain. Et d’ailleurs lui même dirait cela si la halte ouvrait au pied de son immeuble ou dans un bâtiment qui jouxte l’école de ses enfants, avec des tunnels qui communiquent (école, crèche, église, parvis de la mairie, l’ensemble a été conçu comme cela).
Et oui si pbm intrusion ou feu, nos enfants passeront par les sous terrains qui mènent sur le parvis de la mairie du 1er. Pratique.

La halte est ouverte depuis 2 semaines, le fonctionnement est plus que partiel, et donc pour l’instant il faut l’avouer c’est très calme.
Mais inutile de vouloir nous faire avaler des couleuvres en faisant croire que la population ciblée pour la halte c’est le monde des bisounours. Au ‘premier glissement de terrain’, vous aurez tous les riverains et parents sur le dos. S’il n’y en a aucun, alors parfait, nous serons ravis que des personnes en grande difficulté puissent trouver refuge et soutien. Personne n’est contre un lieu de solidarité, nous sommes pour la solidarité mais dans le respect de tous. Vous souhaitez rééquilibrer l’est et l’ouest de Paris, alors vous choisissez le centre ... c’est pas vraiment cela un rééquilibrage. Essayez donc de négocier avec Mme Dati dans le 7eme, on sera alors un peu plus à l’équilibre.
Le 1er, le centre, on l’aime car ça pulse, toutes les populations viennent faire du shopping, visiter les musées, la mixité est magnifique dans nos écoles, nos parcs de jeux. Ça a toujours été comme cela et ça doit le rester. Si nous n’aimions pas cela ce n’est pas le 1er que nous aurions choisi!
Dans le 1er on ne peut pas vraiment nous taxer de vouloir vivre dans une bulle dorée. Nos enfants jouent dans le jardin Nelson Mandela tous les WE, à proximité des homeless, de personnes très fortement alcoolisées, etc. Ils en ont d’ailleurs déjà vu pas mal des altercations, des épanchements d’urine et autre pour leur très jeune âge.
Et si vivre, aller faire nos courses, emmener nos enfants à l’école, avec des scénarios d’épisode de walking dead ne nous fait pas peur, je pense que l’on pourra difficilement en tolérer davantage.
Nous restons donc tous très vigilants sur la montée en puissance de l’accueil de la HH.
Il faut que tout se passe comme vous l’avez dit. Bien qu’ils restent quelques points assez flous dans le déroulé, je me rassure en me disant que jamais on ne laissera déborder la situation en plein Paris Centre. N’est ce pas ?
Ce serait trop visible. Plus c’est gros plus ça passe, mais la ca ne passera pas ...

Bien en amont de la halte humanitaire et du projet de salle de shoot pour lesquels il est difficile de se prononcer en amont de leur ouverture, la vie dans le quartier devient tout simplement invivable pour les familles.

A la saleté que l'on ne décrit plus (pas besoin d'être Sherlock Holmes) s'ajoute (i) la misère humaine (nous devons à titre d'exemple faire rouler la poussette dans l'urine humaine tous les matins devant la crèche des Halles), (ii) l'insécurité (voir le dernier assassinat il y a quelques jours), et (iii) la consommation de drogue et d'alcool sur la voie publique en toute impunité.

Les Halles deviennent un quartier de non droit que nous allons rapidement quitter. Nous n'osons plus fréquenter certaines rues avec nos enfants (ex: Bourdonnais, allée centrale du jardin des Halles)

Quant aux deux projets, difficile de se prononcer sur leur impact sur la vie de quartier avant leur ouverture. La mairie a sans doute des exemples de Haltes Humanitaires et de salles de shoot qui ont amélioré la vie de quartiers où ces lieux se sont installés ?

Monsieur le Maire nous assure que le projet est sur et que nous n'avons aucune raison de nous inquieter pour la securité de nos enfants dont l'ecole primaire est mitoyenne avec l'ancienne mairie du 1er.
Je propose que Monsieur le maire fasse un geste fort qui pourrait nous rassurer tous, qu'il SCOLARISE ses propres enfants a l'école primaire de l'arbre sec!!!
Bon on peut toujours rever...je doute qu'il ait se courage.

Merci, Nick Lagosh!
Je découvre la gestion désastreuse de Paris Habitat par Mr Brossat
Quelle honte!
Et cette personne nous dit qu'il "assume"! Il y a de quoi s'inquieter!

Je pose cela là pour vous éclairer sur l'équipe municipale :

https://dirigeant.societe.com/dirigeant/Ian.BROSSAT.64020138.html

https://www.attaches-unsa.com/syndicat/la-cour-des-comptes-epingle-le-cout-du-demenagement-de-paris-habitat/


Et visiblement ce sont des habitudes bien ancrées : https://www.capital.fr/economie-politique/les-parachutes-en-or-massif-des-dirigeants-de-loffice-de-hlm-paris-habitat-1333206


Question : Est ce qu'avec cet argent qui semble souffrir de quelque problèmes de gestion ne pourrait on pas aider les plus pauvres?

Je suis persuadé que ces gens s'occupent principalement d'eux-mêmes.

Riverains, parents, citoyens pour certains comme moi favorables à votre projet global (nous sommes donc représentatifs de la population ici, pas un groupe de troublions issus de l'opposition), nous ne sommes pas dupes.
La décision de transférer la halte humanitaire de la Chapelle, pour rééquilibrer l'est et l'ouest est une "action vitrine".
Le responsable de la halte humanitaire semble lui même subir cette décision : seul a être transparent, il a bien précisé en octobre que la proximité du camp avec le lieu d'accueil était très pratique, elle permettait une action ciblée et rapide pour accompagner ces êtres humains qui doivent être traités avec respect, dignité, c'est ma volonté.
Aussi, il lui semblait compliquer de les convaincre à se déplacer dans le centre de Paris, où plus exposés, ils prendraient des risques en cas d'arrestation.
Aucun doute, ce n'est pour eux que ce lieu a été choisi.
Et ce n'est vraisemblablement pas pour nous non plus, riverains du 1er, du centre de Paris, parents, citoyens.
La précipitation avec laquelle ce projet a été acté sous motif de situation d'urgence, l'impréparation totale (questions des parents sur l'organisation, nombre de personnes accueillies par jour, navette ? pas navette ?) me poussent à penser que cette décision ne va servir qu'un bilan politique.
Et lorsque vos soutiens s'offusquent que les parents soient des personnes égoïstes, qui ne pensent qu'à leurs enfants, et bien je réponds OUI, nous pensons avant tout à nos enfants. C'est ce que vous devriez faire aussi en priorité.
Faire en sorte qu'ils puissent chaque jour aller à l'école, à la crèche, dans un environnement paisible et serein. Les raccourcis que fait ce soutien (terrorisme, pédophilie ?!?) sont ridiculement hors sujet.
Nous demandons des garanties organisationnelles, de sécurité (on peut employer le mot je pense quand on a des petits à proximité sans avoir à rougir) pour que nous puissions vivre sereinement, dans notre quartier.
J'ai voté pour vous, et je suis déçue que le dialogue ne se soit pas engagé en amont et que le projet passe en force car comme tout ce qui n'a pas de sens c'est le seul moyen de l'imposer. En général ce qui n'a pas de sens ne dure pas, nous verrons bien ...

Je suis outré par le commentaire de Elisabeth BOURGUIGNAT !

On se croirait aux plus belles heures de la pravda !
Tout d'abord rappelons qu’elle a été élue avant-dernière de la liste écolo de David BELLIARD, et que les commentaires politiciens des alliés politiques de M.WEIL ne nous intéressent pas ! Bref, le projet de M.WEIL ne reçoit aucun soutien des riverains. Par contre on constate que l'équipe municipale prise en flagrant délit de mensonge panique et envoie ses sous fifres poster des commentaires de soutien à ses projet iniques et non démocratiques.

Les voilà donc pris la main dans le sac de l'agitpro! Ils ont tellement peu de soutien à leur projet qu'ils sont obligés de demander à leur militants de se faire passer pour des habitants lambda. C'est à pleurer de rire et de honte. On retrouve bien là les méthodes de la gauche extrême toujours assez mal à l'aise avec la véritable démocratie.

Pour en revenir à leur projet réel, il est simple. Ils n'ont aucune charité envers les pauvres et les migrants. Sinon on arrêterait toutes ces dépenses de bobo à la Mairie de paris et on ferait des dons au secours populaire. Non leur but est simplement de changer la sociologie de Paris pour se maintenir au pouvoir.

Prenons un quartier aisé, dégradons la sécurité, installons des campements de migrants, installons les 'incivilités' etc. les plus aisés fuiront, la sociologie diminuera et on aura plus d’électeurs de gauche . Installons par sécurité un maximum de logements sociaux et hop le tour est joué. Petit à petit la ville aura des problèmes et il sera toujours temps de faire appel à l'état (comme cette ville dévastée par les écolos qu'est Grenoble). Mais ces gens s'en moquent ! Ce qu'ils veulent c'est être élus.

Je rappelle le profil d'Hidalgo - inspectrice du travail, à la retraite depuis sa cinquantaine. Elle ne pourrait jamais prétendre à une telle rémunération et avoir ce train de vie sans un bon poste d'élue et une retraire délirante de la fonction publique.

En conclusion les citoyens doivent se révolter et bouter la peste rouge et ses projets iniques hors de nos murs à chaque fois qu'une occasion se présente.

Si le Centre de Paris est aussi mal tenu que Porte de La Chapelle, ce sera la fin du quartier tel que nous le connaissions... Et M. Weil pourra toujours installer ces stupides potagers dans les douves du Louvre... mieux vaut vivre dans les arrondissements administrés par l'opposition !

Encore une fois on favorise des personnes qui n'aident en rien le pays et qui clairement agissent sans gène ni reconnaissance ! Tout cela alors que nos propres citoyens sont des milliers à se retrouver à la rue sans aucune aide du jour au lendemain (voyez les émissions TV qui traitent le sujet en boucle depuis la Covid 19). Peut on réaliser une bonne fois pour toute que la politique suivie détruit notre pays et notre capitale?!
Paris est détruite de plus en plus par ces mouvements, par les attentats, par des décisions de l'état qui détruit chaque citoyen un par un.
Choquant d'aider ces migrants plus que les citoyens français qui pour la plupart ont travaillé dur pour obtenir si peu ! Arriver à transformer un lieu si beau que la Mairie du 1er en un centre d'accueil ! Les horaires d'ouvertures sont stricts nous dit on ! Parce que ces gens vont ensuite repartir dans leur camps à la fermeture?! Ils vont zoner au Louvre, aux Tuileries, au Palais Royal .. Les quais de Seine deviendront des coupe-gorges et des squats ! Malheureuse France ! N'a t'elle pas besoin de faire revenir le tourisme de masse pour sauver l'économie ? Cela n'aide en rien...
Mme Hidalgo reste dans sa bulle, évidemment elle se moque des avis des parisiens puisqu'elle ne sera jamais impactée directement.
Toujours faire pour les autres pour se faire bien voir, et nous Français alors??
Tout cela est désespérant!
Habitants du 1er.

C’est quand même une tartufferie de la part de M. Weil que d’en appeler au dialogue.
Le dialogue, ce devait être avant la décision.
Ça aurait pu être lors du débat des municipales.
Or tout a été caché et nous sommes mis devant le fait accompli. La décision a été prise de manière totalement autoritaire.
Facile et hypocrite d’appeler au dialogue maintenant...
Le dialogue, ça devait être avant...

M. Weil ajoute la mauvaise foi à l’impréparation concernant ce projet :
- pas de consultation des habitants (juste deux réunions d’information avec le très autoritaire M. Brossat (« circulez, il n’y a rien à voir »)
- structures non adaptée aux migrants et à leur accueil (mais on affiche et on se donne bonne conscience)
- impact désastreux sur le tourisme et donc sur l’économie du quartier et de la ville de Paris... mais il est vrai que quand tout est « en commun », on ne compte pas, n’est-ce pas, c’est plus facile !
- posture purement idéologique (des migrants en face du Louvre dans le Premier)
- action punitive à l’égard des habitants du Premier qui ont majoritairement voté contre ce « pot commun » qui ne représente pas 75% des Parisennes et des Parisiens....
Quelle honte et quelle gabegie quand l’idéologie remplace le pragmatisme et la bonne conscience la vraie solidarité avec TOUS les parisiens et parisiennes!

Bientôt le centre de Paris se transformera donc à son tour en quartier de Porte de La Chapelle. Avant de parler de préjudice regardez ce qui se passe réellement là bas. Des rats, des tentes, des individus dangereux devant les écoles qui font peur et qui vandalisent le quartier, des cambriolages et des aggressions, des seringues et des drogués sur les airs de jeux. Et n’oublions pas le gouvernement qui prétend de tout garder sous contrôle!
Quel est le but de cet acte ? Faire dégrader toute la capitale pour que les habitants la quittent et que les touristes arrêtent de la visiter ? Rentrer dans l’histoire en tant que ceux qui ont détruit la ville la plus magnifique du monde ?
Vous voulez aider les réfugiés et c’est un but noble, mais pourquoi oubliez-vous vos citoyens qui souffrent déjà dans les quartiers criminels en crise et qui ont peur pour leurs enfants ? Pourquoi ne pas commencer par s’occuper d’abord de ces endroits et par prouver que vous pouvez réellement contrôler la situation, plutôt que multiplier des catastrophes ?

Avec l'ouverture de ce centre d'accueil pour immigrants, c'est bien la sécurité de nos en enfants qui est en jeu.

Comment peut-on installer ce centre juste à côté d'une crèche et d'une école primaire en dépit du bon sens?

Je vais devoir maintenant expliquer à mon fils que l'année prochaine il devra changer d'école à cause d'une décision incompréhensible de la mairie.

Il est très probable que de nombreux parents seront malheureusement contraints de prendre la même décision que moi à mesure que nous assisterons à l'agonie probable de notre école.

Je suis immigrant moi même !

Je suis catégoriquement opposé au fait que le désordre qui reigne en ce moment à la porte de la Chapelle soit déplacé au centre de Paris.

Je refuse que le centre touristique et culturel de la ville soit défiguré par la présence incontrôlé de migrants livrés à eux mêmes.

Je suis très déçu par cette décision complètement illogique. 1e arrondissement est le cœur de Paris, c’est l’histoire de la ville. C’est très symbolique que le maire a décidé d’installer une halte migrants dans cette endroit. C’est une mépris total de l’histoire de Paris et de l’histoire de la France.

Arrêtez de détruire la capitale!
Veuillez trouver un autre moyen pour aider des réfugiés.

Réaction classique de l'élu qui a oublie que c'est le peuple qui l'a mis la et non l'inverse :
1) on fait croire que l'initiative est minoritaire alors qu'elle est totalement majoritaire et que c'est le maire qui est seul
2) on fait passer l'opposition pour fasciste alors qu'elle est républicaine
3) on fait intervenir ses amis dans les commentaires en omettant de préciser qu'on est partie prenante
4) on fait semblant de découvrir le sujet et de ne pas avoir été contacté alors que la mairie est a la manœuvre depuis des semaines et a refusé catégoriquement de mettre ce projet en attente le temps d'une consultation citoyenne transparente

M. Le Maire, vous devez des comptes aux citoyens de votre arrondissement, et non l'inverse. Vous êtes au service des parisiens, et pas au service de vous-même ou de votre idéologie.

Je pense tout simplement à quitter le quartier et le 1er arrondissement. Le quartier est devenu trop sale et trop dangereux. Concernant ce projet, il y a des endroits bien plus adaptés à l'accueil des personnes en difficulté qu'une mairie accolée à une crèche, à une école et à un musée pour les enfants...Il y a aussi des limites dans la volonté de mixer les populations.

her monsieur Weill,

Vous proposez aujourd’hui des discussions en face à face alors que bon nombre d’entres nous (habitants du Centre) n’ont pas pu se connecter au réunion « publique », j’ai appris la mise en place de projet par la presse et vous reprochez Au collectif d’en faire de même ?
Je suis choquée par la méthode employée : manque d’information aux habitants, manque d’accompagnement sur la mise en place du projet...nous ne sommes ni incultes, ignorants ou autres raccourcis faciles...nous sommes des familles qui souhaitons parler au nom de la liberté ! Nous voulons des réponses concretes et pas de flou artistique -
Il ne s’agit pas d’une peur de l’ignorant nous parlons d’une peur fondée sur des faits ! Et que la préfecture de Police n’ignore pas !

https://www.adraqh.fr/lettre-ouverte-a-m-ariel-weil-pour-labandon-du-projet-daccueil-pour-les-migrants-dans-lex-mairie-du-1er/

Vous trouverez en clickant la lettre ouverte de l'association ADRAQH.

Pourquoi le maire ainsi que les autres élus de Paris Centre ne défendent pas le peuple qui les a élus? Ou sont les vrais Représentants du peuple?
J’ai une forte impression que Monsieur le Maire convoite fortement une place au gouvernement de Mme Hidalgo, d’où ses prises de positions anti-parisien.

En réaction au commentaire extrêmement enthousiaste d'Elisabeth Bourguinat: celle-ci "oublie" de mentionner qu'elle est élue sur la liste Ecologie de David BELLIARD, alliée du PS de Mme Hidalgo et des communistes de M.Brossat. Il est navrant que les politiques cherchent systématiquement à récupérer le sujet grave de l'immigration pour essayer de recaser leur idéologie défaillante. Ils feraient mieux d'écouter les habitants et répondre à leurs angoisses

Suite à l'installation de la halte humanitaire pour les migrants à la mairie du 1er arrondissement, il y a les bien pensants qui utilisent la charité accordée par l'Armée du Salut aux quelques migrants qui y seront accueillis, comme suffisante pour calmer leurs scrupules et leur donner bonne conscience.
Et puis il y a les autres qu'on voudrait faire passer pour d'horribles réactionnaires mais qui posent la question très simple : que faire avec les déboutés du droit d'asile et qui n'ont pas de chance d'obtenir des papiers en règles avant très longtemps et donc ne sont pas autorisés à travailler ? Comment ces déboutés trouvent-ils leur subsistance si ce n'est en se livrant à des trafics illégaux ? Sans compter que pour les femmes, la solution est encore plus expéditive avec les réseaux de prostitution.
Ainsi l'honnêteté intellectuelle consiste à regarder en face la mise en place incontournable des circuits économiques parallèles qui se créent dans cette économie informelle des sans papiers, que ce soit la fraude à l'URSSAF, à la TVA, à l'impôt sur le chiffre d'affaires et carrément le blanchiment d'argent pour les plus débrouillards d'entre eux. C'est ce type d'économie qui gagne de plus en plus de quartiers dans Paris : après le boulevard de Strasbourg et au sein même de Paris Centre ce sont les rues Sainte Apolline, Blondel, Meslay et le haut de la rue Saint-Martin qui sont impactées depuis 5 ans déjà. Comment ne pas prévoir ce qui va se passer autour de cette halte humanitaire dans la mairie du 1er arrondissement ?
Michel Arnaud Association pour la Renaissance du Quartier Arts et Métiers (ARQAM)

Vraiment dépitée par cette réponse du Maire tant sur la forme (extrêmement agressive) que sur le fonds (vide). Qui plus est, mon sentiment est que tout ce qui est fait est l’exact opposé de ce qu’il dit où est l’intérêt général? Dialogue, argumentation? Je tousse...enfin, exprimer un avis contraire à la position de la Mairie semble interdit...vraiment où est la démocratie???? Je suis vraiment inquiète!!!

Il est savoureux – et tout à l’honneur de l’excellent blog Vivre le marais - de la parution à 2 jours d’intervalles de 2 articles et droits de réponse correspondants: l’un concernant la « Halte humanitaire » de la Mairie du 1er arrondissement et l’autre l’(ré)ouverture prochaine de La Samaritaine en Concept Store de luxe.

Je m’excuse par avance de participer à un débat qui ne serait à priori que parisien, moi qui habite à Avignon mais il se trouve que je suis abonnée à ce blog grâce à l’amitié de son président et que j’aime comme vous tous le quartier du Marais, Paris, que dis-je la France ! de-là à dire la France uniquement aux français, Non !

Une halte de nuit avec des chambres à 1150 € la nuit attenantes à une piscine de 30 mètres, chez le Samaritain qui a perdu sa bonté depuis les Évangiles peut laisser songeur en effet.

Une halte de jour pour permettre à un public ciblé – réfugiés, demandeurs d’asile- de retrouver un peu de dignité en attendant l’étude tardive de leur dossier par l’OFPRA (Office français de protection des réfugiés et apatrides. ) ne peut qu’être plébiscitée.

Dans les 2 cas, oh sacrilège, on installe des étrangers, riches et pauvres dans des lieux hautement chargés de l’histoire de France !!

Je pourrai argumenter des pages entières, textes de lois, archives, faits divers à l’appui sur ce qu’est le droit –imprescriptible – d’asile et même soyons fous sur la légalité de la libre concurrence et de la liberté de commerce permise et confortée par notre libéralisme débridé. Je n’arriverai pas à convaincre et on qualifiera mes propos d’engagés et de politiques, proférés par une dangereuse gauchiste.

Mais je ne peux laisser passer le slogan final des riverains « Avant la politique, pensez à nos enfants ». Je suis scandalisée que l’on associe des personnes qui n’avaient pas le choix à de dangereux criminels, terroristes voire pédophiles. Vous oubliez qu’avant d’être des migrants, des réfugiés, ce sont des personnes qui ont laissé elles-aussi des enfants en bas âge dans leur pays peut-être ou qui en ont perdu lors des laborieuses traversées vers Lampedusa ou l’ ile Lesbos.

Alors, être inquiets, ignorants, déconcertés, cela peut se comprendre mais il suffirait de faire un pas de côté pour découvrir la fraternité qui est à portée de main. Et par les temps qui courent - ou plutôt se confinent - ne faisons pas porter à autrui notre peur de l’inconnu.

Michele Périn

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)