Amelot bisseuil cour int et fronton
Blog powered by Typepad
Membre depuis 09/2006

« La rue Beautteillis (IVe), ses tonneaux, ses terrasses et ses noms d'oiseaux... | Accueil | Réouverture du Musée Carnavalet... »

28 mai 2021

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Bonjour,
Un petit effarement de plus pour aujourd'hui : hier dimanche, rue de Sévigné, des tables et chaises étaient tranquillement installées dans la voie réservée aux camions des pompiers de la caserne toute proche...! Est-il possible que les Pompiers de Paris aient donné leur accord...?
Patrick

@Debelleyme : Je vous comprends et en même temps, cette décision me rend triste. Combien de parisiens ont déjà quitté cette ville qu'ils aiment et qu'ils ne supportent plus aujourd'hui ? Quelle honte et quelle violence !

Est-il envisageable de lister de 5 à 10 « terrasses chaudes » de Paris Centre et d’organiser une visite de ces lieux avec Mr Weil et quelques membres de Vivre le Marais?

Merci de m’avoir expliqué la croissance exponentielle de la terrasse du Cactus: ils ont été repris par le Cox bien sûr !
Cette semaine à plusieurs reprises la terrasse abusive du cox, occupant des places de livraison, et en face des barrières marquant les faux travaux de la mairie devant le temple, a bloqué le 75 et causé des embouteillages très importants .
Mais que fait la mairie ?
C’est incompréhensible...

Toujours aussi accablant. Pour ma part je quitte Paris, ses terrasses bruyantes et laides.
Je suis usée de cette ville et de la manière dont la mairie se fout des riverains depuis des années.

Au final Mme la Maire de Paris nous oblige à être les spectateurs passifs d'un désordre orchestré avec brio. Tout Paris est sens dessus dessous et tout le monde s'en donne à cœur joie et en toute impunité, sans aucun respect de l'autre.
La charte mise en place pour faire régner un semblant de démocratie entre les commerçants peu scrupuleux et les riverains n'est qu'un stratagème. Il suffirait de la faire respecter pour la rendre efficace. La mairie qui orchestre cette anarchie, l'a mise en place pour se dédouaner de tout ces débordements, et ne jamais en porter la responsabilité
Nous avons écrit à tous les responsables capables de pouvoir agir contre ce chaos, mais jamais aucune réponse. Quant aux services d'ordre, quels qu'ils soient, ils passent sans pouvoir agir: comme ils les disent si bien à qui veut l'entendre, les seuls avoir ce pouvoir sont les services de la mairie qui dirigent cette règlementation (bien vu Mme Hidalgo ! Nous sommes sous le règne de Louis XIV !))
La Mairie de Paris à pris ses riverains en otages!
Mais attention à la rebellions prochaine, car la tension est à son paroxysme et si Mme Hidalgo ne maitrise plus son sujet au point de laisser faire, ce sont les riverains qui agiront à sa place.
Désolés si le ton est un peu virulent, mais c'est celui d'un riverain que l'on a mis à bout.

Toutes ces terrasses c'est angoissant. Pour ne pas nuire aux riverains le plus simple est de na pas fréquenter les terrasses.

Vous avez bien résumé ce qu'endurent les riverains au quotidien depuis que Mme Hidalgo a décidé, sans les concerter -une fois de plus-, de leur imposer des extensions de terrasses totalement anarchiques. La "charte" d'exploitation sitôt signée, certains bistrotiers s'assoient dessus illico, sans l'ombre d'un remord.
Tout le monde peut comprendre la nécessité de relancer les activités de restauration, et les Parisiens sont attachés à leurs brasseries. Mais une fois encore, la Maire a réussi à semer la discorde en octroyant, tel le fait du prince, des privilèges difficilement compréhensibles pour ceux qui en subissent les nuisances. Les piétons et les poussettes ne passent plus sur les trottoirs ? "Ils n'ont qu'à descendre sur la chaussée, c'est aux voitures de faire attention", dixit la gérante d'un bar de la rue du Plâtre aujourd'hui même. Et si vous n'arrivez plus à dormir à cause du bruit, "vous n'avez qu'à déménager".

Venez aussi voir ce qui se passe rue Charles François Dupuis.
Nouvelle voie piétonne crée la semaine dernière sur le coté pair déjà envahie par les vélos et les tables des restaurants.
Il faut maintenant marcher dans la rue à l'heure de du déjeuner.
Ne parlons pas du soir.
Cfmp.

Les clients font la queue pour s'attabler aux Marronniers (1 mètre, vous avez dit un mètre), le Cox fidèle à lui même, non content d'avoir installé une terrasse en dur devant la porte de l'immeuble, s'étend jusqu'aux anciennes boutiques de luxe fermées et bien sûr dans la rue du square Sainte-Croix avec musique pour arroser l'ensemble. Idem d'ailleurs pour la partie jumelle côté rue du Temple. Et vous êtes priés de ne pas déranger ces Messieurs et Dames ! Non Mais ! Circulez manants ! INVIVABLE. Je ne sais pas comment font les riverains ????? Et ça ne fait que commencer. 4eme vague ? il y en a , à mon avis, qui vont finir par la souhaiter ! Déménager ? Impossible, toute cette (ces) partie(s) de rue est terrassée, blindée, à part se colleter les meubles sur 200 mètres et bloquer toute la circulation pour la journée.

Pardon Gérard de jouer la maitresse d'école, mais il serait plus fidèle à votre pensée, je cois,de remplacer à l'avant-dernier alinéa "doute" par "redoute". Bien à vous.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)