Amelot bisseuil cour int et fronton
Blog powered by Typepad
Membre depuis 09/2006

« Echanges avec l'Architecte des Bâtiments de France de Paris-centre à propos des terrasses éphémères... | Accueil | Dernière annonce des "Moments Lyriques du Marais": concert "Opéras et Mélodies" vendredi 18 juin en l'église des Blancs-Manteaux ! »

09 mai 2021

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

"Dans les années 60", et souvent avant la promulgation de la loi Malraux, ce sont des amoureux de Paris et du patrimoine exceptionnel du Marais en voie de perdition qui ont "relevé" les hôtels et les immeubles croulants du quartier.
Rien à voir avec la Mairie, et pour cause!

@Jeanine Le Bihan A condition de voir les choses en face et le bilan des mandatures Hidalgo est une torture pour les amoureux du patrimoine ! Il n'y a pas un coin de rue qui ne porte la signature d'Hidalgo, à travers ces palettes et rondins de bois indignes.

Je vois qu'on vous taxe d'indulgence ! Je pense au contraire qu'il est juste d'applaudir ce qui est bien. Quant à la laideur des terrasses "éphémères" je crains comme vous qu'il nous faille beaucoup d'énergie pour obtenir leur retrait quand la pandémie sera maitrisée.

Quelle indulgence à l'égard de la Mairie. Dans les saccages de Paris, il faut aussi compter le saccage de la Samaritaine transformée en rideau de douche, le Forum des Halles au jaune pisseux, le saccage de la Poste du Louvre transformée en hôtel de luxe, l'abominable îlot de l'Arsenal qui écrase encore davantage la Bibliothèque, l'abominable extension de l'école Massillon... Ca fait déjà beaucoup ! Sans compter les futurs projets de l'ile de la Cité qui vont défigurer encore un petit peu plus le centre de Paris. On pourra dire que les mandats Hidalgo auront été une plaie pour le patrimoine !

Vous êtes d'une grande indulgence... Certes il y a quelques actions positives, comme l'ouverture ou la création de quelques jardins : celui qui est vers l'Arsenal remplace avec bonheur le désert précédent. Mais "une multitude d'arbres plantés" ? Eh bien, il faut chercher longtemps; en bas de la rue de Turenne, vivotait un petit espace avec des arbres qui aurait pu faire un beau jardin : il est remplacé par un immeuble moderne véritablement HIDEUX. Et que dire des terrasses hypocritement éphémères, qui squattent le moindre petit coin, sont d'une indigente laideur, empêchent les habitants de dormir. Ben oui, nous on travaille, on ne fait pas la fête chaque soir.

L'autoritarisme appliqué à qui de droit c'est à dire au simple citoyen qui n'a pas l'heur de plaire aux nouveaux petits chefs en (mauvaise) herbe. Par contre les tagueurs oeuvrant (avec escabeaux etc )tranquillement en plein aprés-midi rue des Archives sous l'oeil de la Police qui trie les entrées et sorties des riverains: Pas de problème etc. Autoritarisme rampant multifacettes. Hier Dimanche, première belle journée depuis...tranquilles dans un petit jardin public. Arrive vers 16h30 une escouade de la Police municipale : évacuation générale, avis de Tempête, circulez, tous aux abris. Et ???? Reconfinés nous n'avons pu que constater : Chaud, pas de vent, pas de pluie.... A quand, les voitures mégaphones : Oyez, Oyez citoyens, risque de pluie, les parapluies à baleines sont interdits (dangereux), rentrez chez vous .. ou Oyez, Oyez citoyens, risque de coupure de courant, ceux qui habitent à plus de X Km doivent se rendre dans les centres municipaux d'hébergement désignés, les autres, chez eux, devront revêtir la couverture thermique obligatoire dans les locaux non chauffés... Je blague sauf qu'il y a comme un petit quelque chose qui "commence" à poindre : Aux ordres, le troupeau !

Encore une fois notre blog préféré nous offre une interessante perspective ; mais quoi qu'on pense du mobilier urbain et de la propreté, on sait que ces problèmes récurrents pourraient être traités par une volonté politique claire ; il n'y a pas de raison pour que certains arrondissements soient propres et aménagés dans un style classique tandis que d'autres suivent d'autres voies
C'est donc une affaire locale à savoir "d'arrondissement ".
Quant aux pitoyables arbres qui bordent nos voies ce sont les "espaces verts " de Paris , ils ont une fonction : un arbre est enregistré comme un mètre carré d'espace vert, histoire d'atténuer les statistiques qui présentent Paris comme une des moins "vertes " du monde. D'autres soucis plus récents sont "pendants " : on attend rapidement une suite sur le problème des locaux commerciaux transformés en logements touristiques, et notamment un garde fou qui permettra d'enrayer la multiplication de ces logements "de fortune" loués à la journée, qui empoisonnent la vie des copropriétés.
Il est une autre innovation récente qui a des suites très négatives semble t il sur les arrondissements ou le patrimoine historique doit être sauvegardé: l'administration des Bâtiments de France n'a plus le rôle de contrôle des transformations architecturales, responsabilité qui a été entièrement transmise au service d'urbanisme de la Ville. Les Bâtiments de France doivent émettre un avis, et la Ville reste juge d'apprécier la réalisation.
On est stupéfait que nos gouvernants aient pu mettre en place un tel dispositif de gouvernance !
Mais l'étonnement est de courte durée : on voit bien que les conséquences sont dans le sens de certains objectifs assumés en haut lieu : " moderniser " la ville ...
Dommage qu'on ne se préoccupe pas de "moderniser " la qualité de la vie à Paris, là c'est plutôt du recul

Il ne s'agit pas tant de défendre une "esthétique urbaine héritée du passé" (elle-même très novatrice à chaque époque du passé") que de réagir devant un suivisme culturel à courte vue, qui voit pourrir les bois de récupération place de la République et s'enferre dans cette lubie béotienne de l'écriture inclusive !
Opportunisme irréfléchi et inopportun, qui trouve son pendant dans l'affairisme bétonnier et échevelé des années 60-70. Loin des initiatives à courte vue, il faudrait repenser en commun une politique de la ville qui tienne compte pour le long terme des nouvelles donnes, climatiques et sociétales...

Triste bilan que celui de la Maire de Paris qui, in fine, se traduira, oui osons le dire, par le saccage de la plus belle Ville du Monde auquel s'ajoute une situation financière que l'on découvrira catastrophique.

Il est difficile de tout rater, cela demanderait une compétence spécifique : on se demande parfois si la Maire de Paris n’a pas ce talent de tout rater, tant elle a accumulé les bourdes (velib, autolib, etc) et tant elle a indisposé par une manière de gouverner sectaire

Mais notre indulgent, et talentueux, chroniqueur a peut-être raison : la responsabilité des alliés de la maire est très fortement engagée

Ceci posé, c’est au chef de diriger son équipe et la maire ne dirige rien du tout

Dernier exemple : la supposée concertation menée par son adjointe madame Polski sur le règlement des étalages et terrasses a bien vite tourné au désastre et à la farce, sinistre en l’occurrence car, avec les hideuses terrasses Hidalgo, c’est la santé des habitants qui est attaquée : les hordes de fêtards égoïstes empêchent les habitants de vivre dans la tranquillité et la dignité ; par temps de pandémie, c’est la double peine, dénoncée par des milliers de Parisiens, délibérément niée par la mairie

Ces terrasses Hidalgo, c’est aussi la destruction du merveilleux patrimoine d’une capitale transformée en un immense bidonville fait de palettes bricolées en dépit du bon sens... Paris, devenu une favéla de Rio... La responsabilité de la mairie et de son équipe est écrasante...

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)