Amelot bisseuil cour int et fronton
Blog powered by Typepad
Membre depuis 09/2006

« Soyons sur nos gardes : la mairie nous concocte en plein été une "nouvelle esthétique" pour Paris ! | Accueil | Les défenseurs de l'esthétique bien comprise de Paris ont manifesté sur l'esplanade de l'Hôtel de Ville ! »

06 juillet 2021

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Monsieur le Maire,

J’habite depuis 20 ans rue Charles François Dupuis. Jamais je n’ai vu cette rue dans un pareil état : d’une part elle n’a jamais été aussi négligée, toutes sortes de détritus stagnent sur les trottoirs mais surtout la prolifération inconsidérée des terrasses rend la rue invivable. Sur rue, impossible le soir de se tenir dans son salon et à fortiori de dormir. Impossible de fréquenter convenablement les trottoirs. Comment a-t-on pu donner l’autorisation à une telle chose ?
Que faites-vous de la santé des gens ! Certains prennent dorénavant des somnifères, c’est un comble.
Je vous invite à venir un soir faire l’expérience.
J’espère vivement avoir de vos nouvelles.

Bien à vous

C'est un début, et comme l'indique le commentaire de Laetitia, cela écorcherait les lèvres de Mme Hidalgo de faire son mea culpa elle-même. Sa vanité continue malheureusement de saccager Paris: embouteillages monstres y compris aux heures où les "coronapistes cyclables" sont quasi désertes, brouhaha incessant des terrasses "éphémères" devenues "estivales" sept mois par an, "jusqu'à 22h seulement" nous promet-on... comment y croire ?
Ariel Weil, maire de Paris Centre, semble un peu plus à l'écoute des riverains qui souffrent des nuisances provoquées par cette politique destructrice. Faut-il être sourd et aveugle pour ne pas le comprendre...ou totalement indifférent(e).

C'est donc M Gregoire qui fait un mea culpa. Pas Mme Hidalgo. Cela m'aurait étonnée aussi.

Ouf !!! Et merci à ceux qui ont oeuvré pour ce rétropédalage dont notre chère association Vivre le Marais. Espérons que ce ne soit qu'un début sur les dossiers qui fracturent et divisent, parmi lesquels les terribles terrasses dont les abus quotidiens nuisent à tous, y compris à Mme Hidalgo dont les intéressés se moquent ouvertement en ne respectant jamais la charte qu'elle leurs a proposée l'an dernier reconduite en juin dernier. J'entends chaque jour des Parisiens, y compris des électeurs de Mme Hidalgo, dirent qu'ils se préparent à quitter définitivement Paris où l'ambiance est par trop délétère. En fin de crise, et souhaitons de toutes nos forces que ce soit bien la fin effectivement, nous avions besoin de paix, et non de tous ces changements, voire bouleversements qui ouvrent la porte à un sentiment de chaos et de mal-être.
Pourvu que très vite, à la suite de cette prise de conscience de l'équipe municipale, le bon sens et la paix reviennent sous le ciel de Paris. D'ailleurs, ce soir on peut soutenir le rassemblement des Parisiens avec leurs diverses associations, contre le saccage de Paris, devant l'Hôtel de Ville de 18h à 20h. En chantant "Un philosophe assis
Deux musiciens, quelques badauds
Puis les gens par milliers
Sous le ciel de Paris
Jusqu'au soir vont chanter
L'hymne d'un peuple épris
De sa vieille cité"

Tous à la manif ce soir 18:00 devant l’Hôtel de Ville !

Mais pas un mot sur les terrasses et leur autorisation définitive !!

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)