Amelot bisseuil cour int et fronton
Blog powered by Typepad
Membre depuis 09/2006

« Les arbres coupés de l'espace Saint-Paul (IVe) | Accueil | Les chimères du IIIe »

24 novembre 2011

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

En province les parcs sont souvent ouverts la nuit, et cela ne pose aucun problème.

Malheureusement, autre ville autres mœurs... J'imagine facilement quelle faune irait trainer dans les parcs parisiens si ceux-ci étaient ouverts la nuit. C'est sans doute pour cette raison d'ailleurs qu'on a décidé de les fermer. CQFD.

Le texte vient du site de la Mairie du 3ème:

Le square Emile Chautemps

La création du square Emile-Chautemps (ex-square des Arts-et-Métiers) fut décidée par un arrêté du 23 août 1858, à l'occasion des grands travaux entrepris par Napoléon et le baron Haussmann. Faisant suite au percement du boulevard de Sébastopol, quatre ans plus tôt, l'aménagement du jardin entraîna la destruction d'un îlot de maisons et l'ouverture des rues Salomon-de-Caus et Papin.

Le square jouxte le Conservatoire National des Arts-et-Métiers (le CNAM) et l'ancien théâtre de la Gaîté Lyrique (fermée depuis 10 ans malgré près de 2 millions de frais annuel de gardiennage à la charge des contribuables parisiens). Il est clos par une balustrade ajourée, en pierre de Saint-Ylie. Dans l'esprit des jardins à la française, il joue sur la symétrie avec des allées régulières de marronniers et ses deux bassins ovales, ornés de groupes en bronze avec, à gauche, en regardant la façade du conservatoire, l'Agriculture et l'Industrie, de Gumery, et à droite Mercure et la Musique. Ces bronzes, exécutés en 1860, furent conçus par Davioud. La colonne centrale élevée à la gloire de l'armée française est en granit de Jura. Sur le socle figurent quatre grandes victoires : Alma (1854), Inkermann (1854), Tchernaïa (1855) et Sébastopol. Depuis 1987, un buste de Marc Seguin par Costa Spourdos, orne également le square.

Par ailleurs, le square est équipé d'une aire de jeux et d'un vestiaire pour les boulistes, d'un bac à sable et de structures de jeux pour les enfants. Cet espace vert, comme l'ensemble de ceux de moins d'un hectare de l'arrondissement, est sous la responsabilité de la Mairie du 3e.

Au secours, ils sont devenus fous! L'éventualité d'ouvrir les parcs la nuit avait en effet été envisagée lors des Etats généraux de la Nuit. J'avais mis ça sur le compte d'un brain storming débridé, soumis par la suite à la réflexion. Hélas, il n'en est rien! Je crains que toute réflexion ne soit malheureusement abolie par la recherche de la fête à tout prix, on se demande au bénéfice de qui? Certainement pas des habitants et électeurs! La municipalité actuelle voudrait faire passer Paris de l'autre bord politique qu'elle ne s'y prendrait pas autrement.

Je suis toutà fait d'accord avec "triste destin à la Gaîté". Pourquoi avoir l'idée d'ouvrir les parcs la nuit? Cela ne pose que des problèmes difficiles à résoudre :-dépense supplémentaire d'énergie électrique alors que des économies sont nécessaires.
-pb de sécurité, où la police peut-elle trouver d'autres effectifs pour surveiller?
-comment trouver le temps nécessaire et les employés pour nettoyer tout au petit matin? Et si oui, dépense publique (cad pour nous les habitants)en augmentation.
-dans les parcs,milieux végétalisés, les rythmes biologiques doivent être conservés: tous les êtres vivants,y compris l'espèce humaine ont besoin de périodes de repos le plus souvent nocturnes.
Et je ne parle pas du bruit!!

Je n'aimerais pas habiter par là, moi qui suis bien à l'abri de tous ces buits, dans ma petite rue parisienne du 13ème arrondissement.
C'est tout de même triste de voir qu'il y a des quartiers où il devient pénible d'habiter parce que la municipalité se précipite dans n'importe quelle direction, sans réfléchir (pire encore si elle s'y lance en réfléchissant).
C'est triste de voir qu'au que l'instrumentalisation de la nuit à des fins économiques et sans doute aussi électorales, risque de décourager les familles (detritus en tous genres et autres sources d'insalubrité et risques)de trouver dans ces parcs un lieu de rencontre pour les enfants et ceux qui doivent passer le temps de la journée.
C'est aussi révoltant que la municipalité semble s'ingénier à créer des sources de dépenses nouvelles pour le festif (éclairages, nettoyages, surveillance)alors qu'il y a tant à faire dans un objectif plus social.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)