Amelot bisseuil cour int et fronton
Blog powered by Typepad
Membre depuis 09/2006

« Une curiosité rue de Saintonge (IIIe) : la façade rétro de l'Office public d'hygiène sociale du département de la Seine | Accueil | Les tournages de films dans le Marais se multiplient... »

04 mai 2017

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

La photo est stupéfiante en effet. Mme Hidalgo règne. Même, la fort âgée, reine d'Angleterre porte son parapluie seule, tandis que "notre reine" à nous a besoin d'un valet.

C'est la "démocratie participative" selon Mme hidalgo, qui n'a de démocratie que le nom et n'est visiblement participative que pour les bistrotiers et les "acteurs de la nuit", seuls à avoir droit au chapitre...
C'est stupéfiant ce mensonge!!

Il n'y a plus qu'à espérer que, maintenant que les partis sont à plat, l'on voie se traduire dans un vote notre opposition si largement partagée d'un Paris transfiguré en Ville qui se vautre dans le fric à tout prix, alors qu'existe bel et bien le choix d'un dynamisme économique autrement plus porteur et moins dangereux pour les générations futures.

Bonjour!

Merci pour cet article.
Je trouve l'attitude des élus sur la question des nuisances nocturnes scandaleux!
Mme Hidalgo n'est pas propriétaire de Paris sous prétexte qu'elle est Maire! Elle se doit d'écouter les riverains, ceux grâce auxquels elle est à son poste...Les Maires indignes cela suffit! Il devrait y avoir davantage de lois pour réglementer tout cela et ne pas permettre à ceux qui sont en place de faire tout ce qu'ils veulent...nous ne sommes plus au temps de Rois...nous sommes une démocratie normalement...il ne faut rien lâcher!

Mais comment diable se fait-il que ce monsieur Hocquard, chef du Conseil de la nuit, au mépris de toute déontologie, consacre plus de temps à parader dans les bars parisiens avec ses amis fêtards qu’à écouter les Parisiens en souffrance, et s’en félicite publiquement sur les réseaux sociaux ou dans la presse, sans que sa hiérarchie le rappelle à l’ordre, sinon la dame trop handicapée par l’amputation de ses deux bras pour porter un parapluie, du moins Bruno Julliard, le jeune et valide 1er adjoint de celle-ci, chargé de la nuit ?

Merci d'écrire fermement ce que nous pensons tous. Tous mes voisins, amis et collègues font la même constatation objective que vous. Espérons que les habitants seront un jour écoutés et non plus traités comme des éléments négligeables.

Et avec notre probable prochain president j ai bien peur que les commerçants et autres entrepreneurs ne se sentent pousser des ailes vu sont programme et projet pour le pays.

A suivre ...

Alain

Il temps de constater que le conseil de la nuit de la mairie de paris est le conseil de la fête sans limites la nuit : rien à voir avec le projet annoncé qui consistait à se préoccuper des graves problèmes de santé publique (hypealcoolisation, nuisances nocturnes, dégradation du patrimoine, ...) créés par une fête conçue comme débridée.

En réalité, cette conception de la fête dérégulée est activement encouragée par des élus municipaux irresponsables qui acceptent de vivre pieds et poings liés sous l'emprise des lobbies de la nuit (musiques amplifiées, brasseurs, limonadiers, idéologues de la ville fonctionnant 24 X 24, ...)

Si la maire veut regagner du crédit auprès des habitants de Paris, elle doit changer l'orientation du dit conseil de la nuit. Du reste, celui ci n'existe plus : l'actuel président du conseil de la nuit ne réunit plus ses membres, certainement dans la crainte de ne rien pouvoir répondre aux critiques des responsables du Réseau Vivre Paris !.

Mais les riverains qui veulent dormir et ne le peuvent pas sont réveillés et bien réveillés : ils ne lâcheront pas l'affaire.

C'est pourquoi la maire doit recevoir, d'urgence, pendant qu'il en est encore temps, les légitimes représentants des habitants, qui pourront l'aider à remettre un peu d'ordre dans le chaos actuel

Cette photo. Un larbin qui porte le parapluie de Madame Hidalgo pendant que la Reine se débrouille.

Tout est résumé.

Alors que quand les lobbys et syndicats hôteliers, Umih et Ahtop, demandent début un rendez-vous avec Mme Hidalgo, ils l'obtiennent le 12 mai... Certains sont plus prioritaires que d'autres...

Le ton très mesuré et non polémique de votre article n'en font paraître que plus détestable l'attitude de la maire. On arrive à cette situation paradoxale où les élus oeuvrent contre leurs électeurs tout en les méprisant.

Quelles peuvent être leurs raisons pour ainsi soutenir les acteurs de la nuit contre les habitants ? Est-ce seulement une manifestation de la même idéologie que dans les pays totalitaires où les dirigeants savent mieux que le peuple, et souvent contre le peuple, ce qui est bon pour le peuple ? Nous avons vu récemment le même type d'acharnement au sujet de la candidature de Paris pour les Jeux Olympiques contre le souhait de la majorité des parisiens. Y a t-il d'autres types de raison, moins idéologiques et plus méprisables ?

Vous avez raison de souligner que le seul moyen de se faire (peut-être) entendre et de rappeler la proximité des élections, où ce sont les électeurs et non les lobbies qui décident.

Claude Mercier

Il est intéressant de voir que le souverain britannique sait tenir son parapluie elle-même, tandis qu'une simple élue locale de la République considère que son standing exige un porte-parapluie.

Elle s'en moque car les nuisances ne sont pas sous ses fenêtres !! Nous nous sommes heurtés au même silence absolu et fin de non recevoir en dénonçant le nombre gradissant et inquiétant de dealers près de république.


Vous ne saviez pas que nous étions en dictature à Paris ? Eh bien voilà ! Maintenant vous êtes au courant ! Du temps de Delanoe , cette dictature était molle , aujourd'hui elle est DURE !!
Le Conseil de Paris en sait quelque chose !
Suis-je dans le vrai ?? Je le pense !


Un exposé de la réalité implacablement objectif.
Bravo!
Magali

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)