Amelot bisseuil cour int et fronton
Blog powered by Typepad
Membre depuis 09/2006

« M. le Maire du IVe, dépêchez-vous : les cafés de la place Ste Catherine sont en train d'en faire une casemate ! | Accueil | La Tribune de l’Art critique le projet d'aménagement du musée Carnavalet »

01 décembre 2017

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Plutôt que d'employer les agents au nettoyage permanent des affiches et des tags, la Mairie devrait réfléchir à de vraies solutions pour des murs pignons constamment salis (végétalisation ?).

Enfin, si les services derrière "DansMaRue" ont gagné en temps de réaction, le passage au stade suivant de la punition dissuasive me semble improbable, sachant que les plus gros budgets publicitaires utilisent à la fois les espaces légaux et illégaux. La Mairie a donc un net conflit d'intérêts en la matière.

Qui est cet Aymar , "l'homme au sujet de la ville"? cet annonceur est doublement fautif du fait que son annonce est illégalement rédigée en EN. Et le respect de la loi Toubon ?

A Michèle Panicali : un espace de 20 mètres de long "sanctuarisé" (voir via Google ce que signifie aires livraisons sanctuarisées) avec double bande jaune a été créé à hauteur du n° 4 de la rue pour justement accueillir les livraisons Monop'. L'ennui c'est que leurs camions sont monstrueux et risquent de continuer à préférer la pleine voie. "Vivre le Marais !" vient d'écrire à toutes les personnes concernées y compris le PDG de Monop' pour que le problème soit enfin réglé.

L enlèvement de de cette pollution visuelle a un coût pour ... le contribuable. C’est à dire directement dans votre poche.
Si la Mairie se contente de faire nettoyer sans récuperer notre argent et sans punir le contrevenant, c’est de la mauvaise gestion et une hémorragie inacceptable de l’argent public qui lui est confié.

Soyons plus exigeants avec les élus et les fonctionnaires de la Mairie de Paris que nous rémunérons pour qu’ils fassent leur travail avec un peu plus de rigueur que , tranquillement, toujours, puiser dans la “caisse”.

Stupéfaite de constater qu'un nouveau stationnement pour vélo vient d'être installé rue des Haudriettes en lieu et place de l'ère de livraison qui était utilisé pour le déchargement des camions alimentant le MONOP...
On marche sur la tête ! Les camions devront dorénavant bloquer la rue durant le déchargement.
MERCI À CEUX QUI N'ONT AUCUNE RÉFLEXION SUR LE SUJET
Michèle PANICALI
Résidante depuis 40 ans rue des Haudriettes.

Oui la pénalisation financière pourrait être plus dissuasive mais elle a aussi un coût et le recours à un service rapide d'enlèvement plus la signalisation qui s'y rapporte pour jeter l'opprobre sont des éléments clefs de la lutte ;
de plus ce serait le comble que l'on pénalise les afficheurs au prorata des chiffres d'affaires sans être capable de le faire pour les bruiteurs fous plus nocifs ou presque que les afficheurs sauvages. Le vrai sujet est celui de la marchandisation mono activité des centre-villes et la promotion de la spectacularisation qui s'y rapporte.
Enfin, tout ceci n'est que le petit bout de la lorgnette puisque le père de famille qui souhaite élargir son espace vital d'une chambre quand il a deux enfants a le choix entre faire un bel héritage ou vendre son bien initial pour déménager dans un quartier plus accessible ; Ah on aurait bien anticipé en acquérant un ancien boxe à chevaux au rez de chaussée de l'immeuble pour que l'ainé ait son espace de 9m2 près de la famille mais cela part comme des petits pains à 17.000 euros le m2 pour le Rbnb of course, un peu sauvage aussi ...
Bref dans notre cher Marais, il n'y a pas que l'affichage qui est sauvage mais également le prix du m2 historique, le mode de location dominant, la gestion des encombrements et des ébats nocturnes...

La répercussion du cout de l’enlèvement ainsi que les amendes ne sont pas assez dissuasives. Si les amendes étaient calculées sur le chiffre d'affaires de l'annonceur et société mettant en oeuvre ce type d'affichage avec un taux important jusqu'a 50% du chiffre, cela par infraction constatée, il est certain que beaucoup ne le ferait plus puisque cela impacterait leur fonctionnement directement . L'affichage sauvage est une plaie, défigure les rues, passages tout comme le sont les tags , grafs sauvages .

Je me sers de cette application et la dernière fois pour demander un sens unique supplémentaire dans mon quartier. Ce service de la Mairie de Paris est vraiment efficace.

L'enlèvement de cette pollution visuelle a un coût pour la Mairie de Paris et c'est le "portefeuille " des annonceurs qu'ils faut viser.

http://www.lefigaro.fr/conso/2016/12/15/20010-20161215ARTFIG00011-la-ville-de-paris-part-en-guerre-contre-l-affichage-sauvage.php

http://www.cbnews.fr/marques/paris-hausse-le-ton-contre-laffichage-sauvage-a1032385

JP 75003


Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)