Amelot bisseuil cour int et fronton
Blog powered by Typepad
Membre depuis 09/2006

« Happy-end pour l'hôtel de Sabran, l'immeuble aux tourelles du 17 rue Pastourelle (IIIe) | Accueil | Le nouveau Maire du IVe, Christophe Girard, étudie un réaménagement de l'espace "Archives" au bénéfice du COX »

18 octobre 2012

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Je viens de constater que le magnifique magasin "A la bonne renommée" était remplacé par une marque de chaussures australiennes...
Ah, c'est sûr que ça manquait ! Il n'y a pas assez de chaussures et de fringues ??
C'est dramatique. Il nous reste les boutiques avec ces fringues qu'on retrouve partout, fabriquées à l'autre bout de la terre pour un bol de riz : vive la mondialisation !

Le Marais est condamné je ne me fais plus aucune illusion, regardez ce qu'est devenu le 9ème, un quartier sympa et maintenant on trouve de tout et n'importe quoi... le Marais c'est finit

Je ne viens a Paris que de temps en temps et en vous lisant je viens d'apprendre avec stupeur que la Librairie Charlemagne s'est transformee en un magasin de vetements. Je suis vraiment choquee et perplexe. Cette librairie etait un veritable sanctuaire. Decidemment tout se perd.

Effectivement c’est un peu dommage, la suppression du rayon bricolage du BHV mais le Leroy Merlin qui est juste à côté est vraiment beaucoup moins cher et propose (presque) autant d’offres.

Je me demande par quoi vas être remplacé le fast-food « Quick » au 1er rue du Temple face à l’Hôtel de Ville fermé depuis plusieurs mois …

Avez-vous des infos ?

Des fringues, des fringues, et encore des fringues.

Quand au BHV, en perdant sa spécificité il se tire une balle dans le pied.

Et pourquoi les commerces devraient-ils évoluer avec notre société ? Notre quartier est déjà un immense centre commercial. Pourquoi encore en rajouter ? Remplacer des livres (cf la librairie Charlemagne) par des fringues, c'est lamentable.

Je suggère de souffler aux propriétaires et actionnaires du BHV, qu'il serait extrêmement TRENDY, de garder le sous-sol bricolage aussi sophistiqué qu'il est actuellement (et + si possible), surmonté de 5 étages de Modes et Décorations.
Le Bon Marché a son épicerie (de Luxe). Le BHV aurait son "Prada" du bricolage.
La sophitication d'une offre différente est une des clés du commerce .
Se "distinguer" des autres avec une proposition unique serait une démarche marketing avec le grand mérite de garder les Messieurs dans le sillage des Dames.Et vice-versa.
Lilas C.


Je suis particulièrement exaspéré quand je lis "que les commerces doivent évoluer avec notre société...". Quand "notre société" part à la dérive d'une "politique qui se fait autour de la corbeille" (pour reprendre une citation célèbre), il n'y a plus qu'à tirer l'échelle. On nous a déjà cassé la Samaritaine et le Louvre,on continue par le BHV pour le profit sacro-saint de quelques actionnaires mûs par la morale du tiroir-caisse. Ce capitalisme dégénéré est à vomir !

Le BHV est en train de se transformer en un clone des Galeries Lafayette: portion congrue à la culture et à l'art (moins de livres, musique disparue), au profit de la mode et de la déco. Si les clous disparaissent, il restera Merlin, et on pourra faire le deuil du Bazar...

Quel dommage pour le rayon bricolage au BHV. J'y allais au moins une fois par mois. La montée en gamme, ce n'est pas vraiment pour les riverains, c'est surtout pour les touristes étrangers. Paris va devenir de plus en plus difficile à habiter pour les gens "normaux", qui veulent dormir la nuit (merci la Mairie de Paris !), circuler sur les trottoirs le jour (merci la Mairie de Paris !), et avoir des commerces de proximité.

Par pitié le sous sol du BHV
ne doit pas disparaître ou irons nous acheter les clous et les tourne vis???
INDISPENSABLE, il devrait être classé "monument historique"

Oh non. Pas la suppression du rayon bricolage du BHV ! Il est irremplaçable.

Pour BHV, un peu la tendance du groupe PPR vis à vis de la FNAC, n'est-ce pas ? En ce qui concerne le changement et/ou rénovation des enseignes, la rue des Gravilliers a connu des changements significatifs, même s'ils ne concernent que quelques "maisons", surtout à l'extrémité vers la rue de Turbigo.

Et maintenant un énorme sexshop va ouvrir au 24 rue du Temple le 9 novembre...
Trop c'est trop !

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)