Amelot bisseuil cour int et fronton
Blog powered by Typepad
Membre depuis 09/2006

« Condamné pour des graffiti. Aux USA .... | Accueil | La tour Triangle est elle vraiment "une formidable chance pour Paris" ? »

29 juin 2015

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

@Marie : vous devez confondre avec Babylone...

Merci, c'est un soulagement que de lire dans cet article un condensé de ce que tout habitant historique du Marais se répète chaque jour en sortant de chez lui. Oui, à Barcelone les habitants ont fini par signifier à leur mairie leur ras le bol, car élection proportionnelle ou pas, ils ont défilé cet été dans les rues pour protester contre la marchandisation de leur cadre de vie, les locations saisonnières et l'escalade de la "fête" - j'y mets des guillemets car être bourré, s'abrutir en boîte jusqu'à 10 heures du matin, hurler dans les rues en titubant et finir en vomissant dans le caniveau n'est pas forcément mon idée de la joie et de la fête. Malheureusement, cette équipe municipale qui prétend administrer notre ville mais qui ne fait que la transformer en gogodrome (nuit blanche, paris plage, quasi rive gauche, carnaval tropical, j'en passe et des meilleurs), sacrifie, ce faisant, les artisans de tous poils, les commerces de bouche et les habitants. Mieux vaut être un touriste qu'un habitant de Paris, c'est affligeant. C'est pourquoi, dans certains quartiers comme le nôtre de plus en plus de propriétaires déménagent et louent leurs appartements aux étrangers par R'bnb; les commerces de quartiers ont du coup de moins en moins de vrais clients ; ils ferment; viennent les bars et les fringues ; on classe le quartier en zone touristique ; mort d'un quartier. QCFD. Merci la mairie

Plutôt d'accord avec cette tribune sauf qu'il faut ajouter que ce type d'événements animent le quartier et que les locations saisonnières sont une chance pour de nombreuses familles !

Le mardi soir, le hall d'entrée du Centre Pompidou, qui n'est pas insonorisé et dont les immenses parois vitrées n'ont pas de système d'occultation, héberge de temps à autres des soirées (très) festives. L'après-midi : essais de sono qui font trembler toutes les vitres alentour, le soir : musique tonitruante et lumières stroboscopiques sur les façades environnantes. Comme s'il n'y avait pas de riverains.

Une autre source d'économies serait de purger le CNRS des chercheurs qui ne contribuent en rien à son objet qui est, comme son nom l'indique, la recherche scientifique.
Sans évenementiel de nombreuses rénovations ne pourraient pas se faire. Idem Airbnb sans lequel des propriétaires partiraient. Bravo dirait le pseudo chercheur, sauf qu'en bonne logique le prix du m² baisserait et que le dit chercheur verrait son patrimoine baisser.
Jean Coret

"Ils oublient que la victoire dans les urnes de la nouvelle équipe municipale de Barcelone doit beaucoup au ras le bol de ses habitants à l’encontre du tourisme de masse qui a dénaturé leur ville."
La phrase est bonne mais l'auteur oublie le type de scrutin: à Barcelone, le maire est élu au suffrage proportionnel (ou universel), à Paris, il s'agit d'un scrutin d'arrondissement. Ce mode est un barrage très puissant.
Qu'est-ce qui pourrait rassembler un Parisien de l'Est avec celui de l'Ouest?
Bien à vous,
Jean Vinatier

Synthèse parfaite !


Bel article.
A lire à la lueur de l'émission Enquête Exclusive du Dimanche 28 juin qui montrait l'économie parallèle se développant à grande vitesse à Paris : triporteurs près de la Concorde et du Champs de Mars, et les arnaques à la clé, locations de voitures de luxe (Ferrari, McLaren) sur les Champs-Elysées, jeux d'argent sur les ponts, etc.

Rien n'étant déclaré bien-sûr.

Et, cette fois on en est certain, l'inertie totale des pouvoirs publics face à tous ces phénomènes.

Inconséquence et lâcheté. Le bon citoyen, lui, n'a qu'à mordre sur les dents et subir.

Tout à fait d'accord...
Le riverain normal est pris entre les nuisances.. de ces activités marchandes.. ou la délinquance, qui se répand avec l'inertie, voire la complicité des élus.. En fait la carte où il fait bon vivre à Paris devrait montrer où habitent et vivent nos élus...et en allant à côté nous devrions être protégés de pas mal de nuisances !
nous aussi nous aimerions pouvoir dire, comme courtney love, "Hollande, ramène ton cul..."

Mais en bons citoyens nous écoutons religieusement les médias, qui ne parlent que pour vanter et flatter le pouvoir avec une lucidité qui n'a plus droit de cité... cf, l'affaire des migrants à Calais qui n'a eu que très peu d'echos dans les médias.. alors qu'il s'agit d'une véritable honte comme beaucoup d'autres choses !

Bonjour

C'est le meilleur article de synthèse jamais publié
On ne peut dire mieux.
Quand les édiles de Paris vont revenir à la raison
sans se laisser confondre avec la seule fonction de Prévôt des marchands (qui peut fort mal se terminer)
Halte au feu follet, halte au bruit tonitruand, halte à la furie affairiste...
Michel

Cet article est la traduction "in extenso" de ce que pense l'habitant/ le résident "normal"!

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)