Amelot bisseuil cour int et fronton
Blog powered by Typepad
Membre depuis 09/2006

« Rénovations commerciales en série sur l'axe Rambuteau - Francs Bourgeois | Accueil | Prochaine visite guidée : Napoléon 1er, bâtisseur du Paris impérial »

04 octobre 2015

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Eéého ! les Pierrots ... un concert de Ravel, Satie, Debussy pour vous rafraichir un peu les idées et vous réchauffer les sentiments
Essayez vous verrez, évidemment ce ne sera pas financé au titre de la formation professionnelle par BarBar and co mais qui sait ? Un peu de musique au milieu de tout ce bruit, cela ne pourra pas vous faire de mal... Ne croyez pas que vous risquez de vous endormir ... ravel, Debussy et Satie donc, cela décoiffe
la magie de la nuit, on vous le dit ...c'est pour de vrai
rien de faux comme à l'accoutumé ...

Oui à l'idée d'une candidature indépendante sur le programme énoncé avec désistement éventuel pour l'organisation s'engageant sur un programme effectif de respect des riverains
de jour comme de nuit, et pourquoi pas en suivant l'exemple de Barcelone ...

D'aucuns ont pris à partie l'association Vivre Le Marais et Vivre Paris en les taxant d'être des anti musique, des anti ludique, bref des rabats-joie de la plus belle eau, des papis et mamis grincheux ayant perdu le goût de la fête et désireux de réserver le sort d'Assurancetourix à tout musicos se produisant dans leur quartier...
Neni, cher Monsieur,
Voici une belle annonce placée sous le timbre de
LA MAGIE DE LA NUIT,
celle que nous aimons, festive et respectueuse de la tranquillité de vie d'autrui:
Dans un couvent me direz vous ...
Lundi 19 octobre 2015 - 20h Couvent des Récollets - Paris 10e
La pianiste Natacha Kudritskaya formée à Kiev puis partie à 19 ans s’installer à Paris, pour étudier au CNSM, puis à Vienne. Particulièrement appréciée pour la beauté de son timbre et la sensibilité de ses interprétations, elle se singularise aussi par un fort tempérament qui transparait dans ses choix de répertoire et ses partis pris d’interprétation. Fascinée depuis longtemps par la musique française, ce n’est pas un hasard si cette ukrainienne a choisi de consacrer son premier enregistrement en 2012 à Rameau. Suite au succès de cet album et de ses premières apparitions publiques, elle vient de signer chez Universal, et sort en novembre sur le prestigieux label DG un album convoquant Debussy, Satie, Ravel et quelques autres autour de la magie de la nuit. Les Pianissimes ont le plaisir de l’accueillir pour accompagner cette sortie. Emotions en perspective
Ennemis de la musique ? Et bien non
mais c'est vrai que l'électro martelée au delà de l'audible, cela fait plutôt penser à un électrochoc mental ... tous timbrés, nous préférons les jolis timbres de voix...

Vivre Paris: A Paris et ailleurs, ma vie, ta vie, sa vie ... dans le respect d'autrui. Vive la vie!

C'est amusant de voir le gouvernement "SCANDALISE" par les violences air france...

Mais jamais des violences faites aux riverains, qui elles, ont pourtant lieu 24h/24h, jour et nuit ! Les élus s'en moquent éperdument.. tant qu'ils peuvent s'adonner à leurs agapes et faire quelques coups de communication...

J'ai moi même été victime d'une agression physique dans le marais avec un coup qui aurait pu m'enlever l'ouie à vie (4 jours d'ITT) , agression suivie d'une plainte et d'un jugement par le tribunal de police, avec renvoi pour séjour aux urgences à 23h30, car mon agresseur a été entendu avant moi au commissariat..
la réaction des élus, et de la police a été tout à fait consternante...

Alors quand je les entends crier au scandale là... cette équipe de guignols est pathétique !

Je répondrai simplement à certains de mes lecteurs qui s'étonnent que je n'aie pas pris le métro ou un vélib que :
1) dans le stress, comprenant soudain que le bus ne viendrait pas et voyant arriver un taxi, il était assez naturel de le héler, sans pouvoir imaginer le cauchemar qui m'attendait
2) les escaliers et les portillons du métro ne sont pas un encouragement pour un voyageur ayant avec lui une valise lourde (la RATP pourrait utilement s'inspirer du métro berlinois pour faciliter la vie de ses usagers), sans compter que je n'étais pas à proximité d'une station
3) j'attends avec impatience de voir des voyageurs arriver en vélib à la gare avec leur valise pliée en quatre dans le panier.
Il est toujours assez plaisant d'observer des personnes qui ne sont pas confrontées à ce genre de situation donner des leçons de vie à un Parisien de quelques décennies...
De toute façon, ces réactions ponctuelles ne répondent pas à l'une des questions essentielles que pose mon papier : de quel droit la Ville de Paris suspend-elle de plus en plus souvent la circulation des autobus sous prétexte de fêtes à répétition ou de piétonisation? et quel dédommagement la RATP envisage-t-elle pour les acheteurs de Navigo qui se voient priver, de manière complètement arbitraire, des prestations qu'ils ont eu l'imprudence de payer en début de mois?

Il est dommage que M. Bayart n'ait pas envisagé d'utiliser la ligne 8 du métropolitain qui passe pourtant sous le bd Beaumarchais : en changeant à République pour la ligne 5 ou à Strasbourg-St Denis pour la ligne 4, il serait arrivé à destination plus rapidement, avec moins d'efforts, de tracas (nonobstant l'éventuelle longueur des couloirs de correspondance) et pour bien moins de 10€.

Madame Hidalgo a déclaré à la presse se différencier du ministère du tourisme et ne pas partager "le fantasme d'une ville entièrement dédiée à un tourisme consumériste",nous rappelle un certain volatile palmé dans son numéro du 30 septembre!
La formule est "ciselée", comme le dit le canard et à l'adresse d'élus communistes de son camp. Apparemment. Car la formule est, en réalité, mensongère si l'on considère que le mot "entièrement" portait une amplification de style. Elle est trompeuse si le mot a été utilisé dans son sens littéral.
Pour prétendument réguler l'économie de la nuit, la Ville de Paris soutient financièrement (subventions généreuses)et tend à donner un rôle essentiel à des associations qui nagent en plein conflits d'intérêts, comme l'ont très bien expliqué par ailleurs "Vivre le Marais !" et "Vivre Paris !" (AMUON -Pierrots de la nuit -et Culture Bar-bars).
Leurs dirigeants ou agents sont parties prenantes d'établissements ou autres acteurs de l'économie de la nuit.
Les prétendues actions régulatrices de ces associations ne produisent aucun résultat probant et, dans les quartiers où elles ont lieu, l'espace public est toujours siège de tapages, le sommeil des riverains toujours perturbé, l'hyper-alcoolisation toujours triomphante.
Autant dire que ces associations soutenues par la Ville de Paris se révèlent de plus en plus clairement comme destinées à créer l'apparence d'une action de la ville en faveur de la tranquillité publique, alors que le but réellement poursuivi est de ne plus se préoccuper de la tranquillité publique. Pourtant, la Ville a une compétence propre pour garantir les parisiens de ce droit à la tranquillité.
De son côté, la Préfecture de police supporte sans dénoncer les affirmations mensongères d'efficacité proclamées par les associations en plein conflits d'intérêts, leurs alliés municipaux et des prétendus experts.... Approuverait-elle, comme une facilité avec laquelle elle ne serait pas mécontente de composer, il y a tant de chats à fouetter ? Elle qui a pourtant, aussi bien une compétence propre pour assurer la tranquillité publique, qu'une compétence officiellement délégué par la Ville ? Non, la Préfecture sait que la dégradation de la tranquillité publique fait le lit de bien des formes de délinquance et promet bien du travail à la police.
Alors, où le bât blesse-t-il ? ça fait vraiment froid dans le dos.

@marie : ces dernières années, le volume des biens en vente a été bien supérieur à la demande, particulièrement pour les grands appartements familiaux de l'Ouest parisien (parfois avec une décôte allant jusqu'à 20%) et les petites surfaces (effet probable de la taxation sur les micro-surfaces, que l'encadrement des loyers devrait confirmer). Que le rendement locatif des appartements mis en saisonnier soit supérieur à celui des bails annuels n'impacte pas de façon significative le volume des ventes en baisse significative depuis 2008.

oui c'est bel et bien la chienlit en France !!

ET si tout simplement les appartements devenaient invivables à l'année à cause du bruit ? Et que dire du plafonnement des loyers et taxes sociales et impots (dont les étrangers sont exemptés..)ce n'est qu'un encouragement à vendre à un étranger!

Lire les articles sur le consternant rapport du Ministère des Affaires étrangères et du Développement international et intitulé 22 mesures pour faire de la vie nocturne un facteur d’attractivité à l’international

Pour faire plaisir au MAEDI les Parisiens pourraient se déguiser en indigènes à bérets, maillots à rayures et baguette sous le bras? Ils pourraient aussi allumer et éteindre la lumière dans les appartements pour faire croire aux touristes que les immeubles sont vraiment habités.

@Adrien : la location saisonnières assure un rendement suffisant pour retirer du marché des appartements qui sinon seraient a la vente . L'offre de logements dans le centre de Paris devient tellement étroite qu'elle maintient des prix très élevés face à une demande qui ne peut pas suivre : moralité : un marché étroit avec zéro-échanges : juste une pure fiction journalistique . En revanche les fonds prives d'investissements ( renseignez-vous ! Mais ce n'est pas transparent je vous l'accorde ) font main basse sur ce que les parisiens ne peuvent ni acheter ni entretenir: la crasse, le bruit, les prix excessifs font fuir les particuliers parisiens mais ceci n'est pas perdu pour tout le monde .....

Et pourquoi les locations saisonnières ne seraient-elles pas soumises à un impôt qui, soit augmenterait le budget de la ville (car la mairie n'a pas réduits ses coûts), soit réduiraient les impôts locaux des parisiennes et parisiens!

euh, et pourquoi n'avez vous pas pris le métro ? République - Gare du nord = 3 arrêt = 5 minutes. C'est plutôt ça l'ordinaire d'un parisien.

Cher Monsieur,
Si vous invitez au relativisme, vous conviendrez que la pseudo "flambée de l'immobilier" n'est pas moins excessive qu'une "diminution sensible"... J'ai beau consulter la presse - qui n'est pas non plus un parangon d'exactitude - je ne vois aucune indication que la location touristique serait à l'origine d'une telle "flambée des prix". Au contraire, le consensus est de dire que ces dernières années la baisse de l'immobilier parisien est de 2 à 3% par an. quant aux locations, elles sont aussi à la baisse. De nombreux articles à l'occasion de l'encadrement des loyers s'en sont fait l'écho. Que le volume de l'offre locatif diminue (à vérifier) ne signifie pas que les prix augmentent pour autant. Rien à voir avec l'augmentation de l'offre touristique en tous les cas.
Voilà le sens de la conclusion de mon premier message : pointer un phénomène réel (l'augmentation de l'offre touristique) ne justifie pas de lui prêter des effets imaginaires.
Pour le reste, plutôt d'accord avec la culture dionysiaque du côté de la Mairie.
Bien cordialement,

Cher lecteur,

"Sensiblement diminué", tout est relatif... Je vous invite à consulter la presse. De nombreux articles ont établi que Paris, au même titre que Londres, attire de nombreux investisseurs étrangers qui provoquent une bulle immobilière. Et comment expliquez-vous que près de la moitié du parc locatif du Marais soit loué en saisonnier, au point d'inquiéter la Mairie elle-même? Tout simplement parce que le prix du loyer pour une semaine en saisonnier équivaut à celui de quasiment un mois de loyer avec bail. A lui seul Airbnb propose 50 000 logements sur Paris (contre 4 000 en 2012). Bien sûr, tous ne sont pas des appartements entièrement réservés à la location touristique illicite. Mais je vous invite à lire, par exemple, Le Monde du 2 octobre, page 2 du supplément Eco, et à prendre en considération le phénomène des logements exclusivement voués à la location touristique informelle. Ils sont légion dans le Marais.
Bien cordialement
Jean-François Bayart

"La flambée de l’immobilier sous la pression des locations saisonnières illicites et des investissements étrangers spéculatifs" : On se demande bien de quoi il s'agit... De quels investissements étrangers s'agit-il quand le prix de l'immobilier a sensiblement diminué ces dernières années, tant à l'achat qu'à la location ? La location saisonnière serait-elle vraiment la cause de tous vos tourments ?
Prêter des effets imaginaires à certaines choses, cela s'appelle au mieux la superstition, au pire la mauvaise foi.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)