Amelot bisseuil cour int et fronton
Blog powered by Typepad
Membre depuis 09/2006

« Le tagueur en série "Six Sax" épinglé après des centaines de méfaits sur la voie publique ! | Accueil

22 juin 2022

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Avis de grand froid entre l'académie du climat et les riverains
« des ateliers de sensibilisation sur la pollution sonore, organisés par ladite Académie… » en effet c’est fort, l’arbre qui cache la forêt. Y étant venu pour une réunion dans une salle au 4e étage, je confirme que des salles sont bien réservées dans l'ex-mairie du 4e pour des réunions d'associations. Cela dit l’incohérence de l’image du lieu et de la réalité au sortir de la réunion fut frappante. N’avez-vous pas compris que Paris en général et Paris-Centre en particulier, devient bar et boite de nuit à ciel ouvert, et pourquoi d’après vous ? Parce que ça rempli beaucoup les tiroirs-caisses, et la loi du fric est plus forte que tout. De moins en moins de vraies personnes riveraines à Paris-Centre, de plus en plus de locations touristiques qui rapportent beaucoup, je viens d’en faire les frais cette nuit du 25-26 juin 2022 : fête dans un appartement jusqu’à quatre du matin, peut-être plus si je n’avais manifesté. Je n’ai pas appelé la police, elle ne serait pas venue car beaucoup de rues fermées par des blocs de béton pour une industrie du tourisme festif communautaire. Mais je le fais souvent et ça fonctionne. Procédure : appeler le 3430, puis suivre sur le serveur vocal le chemin 1, 4 et 5 pour être mis en relation avec une personne médiatrice relayant au commissariat du quartier, il faut fournir le code de l’immeuble sinon ils ne viennent pas, si c’est l’immeuble voisin, il faut s’arranger pour en obtenir le code, ce que j’ai déjà fait en téléphonant et réveillant des personnes trouvées dans l’annuaire, qui n’entendaient rien car du bon côté.

Des rats, encore des rats, toujours des rats....
Ces jardinières du carrefour Archives-Blancs-Manteaux sont le résultat d’un vote au budget participatif, projet proposé par une personne riveraine de la rue des Blancs-Manteau (à équilibre mental fragile), à l’époque conseillère de l’ancien quartier Saint-merri ; personne cupide très fière d’avoir gagné à ce jeu de dupe, mais qui ne fait plus rien après pour le suivi de l’entretien, de surcroît ces jardinières n’ont pas été mises à l’endroit qui aurait pu empêcher les stationnements illégaux des 2RM (2 Roues Motorisés), soit un ratage total de des finances publiques gâchées : mettez des porcs dans un château, ils ne deviendront pas châtelains, par contre le château deviendra très vite une porcherie. De surcroît ces jardinières sont détournées en sièges et en pissotières par des personnes exploitées par le « marché de la flemme » (terme utilisé par les startup elle-mêmes qui emploient des livreurs souvent non déclarés, source : Envoyé Spécial du 23/06/2022 à 27:51). Pour information, j’ai été responsable du pied de l’arbre n° 216092 devant le 10 Moussy, j’avais dû l’entourer de grillage à poules pour empêcher les intrusions d’humains pour y uriner, plusieurs années de suite j’y retrouvais fin décembre le cadavre d’un sapin de Noël (encore une fête récupérée pas le capitalisme mortifère), sapin que je déposais près de la poubelle, mais qui revenait dans le pied d’arbre. Je passe les divers fours à micro-onde et détritus de la société de surconsommation. Suite à une période d’inactivité sur ce pied par découragement légitime, la ville dressait un procès verbal de mauvais entretient, auquel j’ai répondu souhaiter abandonner cette responsabilité dans ces conditions, la maire n’aidant pas les propriétaires de permis de végétaliser, exemple : quand j’ai demandé du terreau, un seul sac avait été vidé pour environ 9 m², LOL.

Terrasses estivales : que penser de la "vigilance du Maire" en matière d'autorisations ?
Les personnes politiques sont les substituts d’un pouvoir qui se passe ailleurs, en l’occurrence, de celui des commerces groupes de pression opportunistes du tourisme festif.
N’attendez rien du maire ni de l’équipe municipale, ils ne feront jamais rien. Très bonne question de savoir le pourcentage dans le budget municipal qu’apporte la manne financière des taxes pour terrasses de bars. Si ce n’est pas le cas, l’association Vivre Le Marais devrait modifier ses statuts pour ajouter à ses objectifs : « faire respecter les lois et règlements locaux sur : 1 - l’occupation de l’espace public par les commerces : 2 - les nuisances sonores dans les copropriétés. » (non exhaustif). Aussi Vivre Le Marais pourrait-elle faire des procès à l’état pour carences à faire respecter la loi et les règlements locaux, par des instances républicaines ayant pouvoir de police. Ce jour-là j’adhérerai à l’association. C’est ce que fait régulièrement l’association Paysages de France pour faire démonter des dispositifs publicitaires illégaux, et elle gagne à chaque fois au tribunal administratif, même en appel (devinette : qui fait appel d’une décision de justice donnant raison à une association ayant pour objectif de faire respecter la loi ?).

Agression publicitaire d'un nouveau genre par projection ambulante d'images sur les murs d'immeubles....
Cette forme de publicité est interdite par la loi. Une personne ayant dialogué avec les contrevenants de ce genre, avait obtenu l’information de l’emplacement suivant dans la tournée du véhicule, elle avait ensuite prévenu la police (je ne sais laquelle) qui avait interpelé les pollueurs plus loin. L’idéal serait de pouvoir les suivre à vélo pour ne pas perdre leur trace. Là encore une association ayant les bons objectifs dans ses statuts pourrait porter plainte.

« Nous sommes des empêcheurs de festoyer, de pédaler et de commercer en rond. »
Dans cette phrase, « pédaler » est-il une attaque contre les personnes cyclistes ? N’oubliez pas que dans les milliers de personnes qui passe chaque jour ouvré rue de Rivoli, pour une grande majorité, c’est leur itinéraire pour se rendre sur leur lieu de travail, dans le jargon ça s’appelle du vélotaff. Souhaitez-vous que ces personnes abandonnent le vélo pour reprendre une voiture ? Sur le boulevard Sébastopol, il passe maintenant plus de vélos que de motorisés, pourtant il y a encore plus de voies pour ces derniers. La DVD a noté depuis plusieurs années que le nombre de motorisés diminue, et celui des vélos augmente, les lignes vont bientôt se croiser sur le graphique, à partir de quand renverserons-nous la tendance ? Et je rappelle aussi que les voies pour vélos permettent aussi aux véhicules d’urgence d’être plus rapides en les empruntant. J’ai une photo du milieu des années 50 de la rue de Rivoli bouchonnée à l’arrivée Concorde, sur 5 files de circulation et 2 de stationnement (total 7 voies), dans laquelle un véhicule d’urgence ne pouvait passer, c’était mieux avant !

Les gros triporteurs de la taille d'une petite voiture qui circulent comme des vélos sont des vélos, ils ont donc les mêmes droits d’emprunter les DSC (Doubles-Sens Cyclables), il y avait en 1900 des vélos balais pour nettoyer la chaussée, j’ai la photo pour qui est intéressé. Préférez-vous les camionnettes de livraison ? C’était mieux avant !

La boutique de tapis soldés au 3 rue du Pas de la mule est fermée Ouf!
Daniel

A propos de l'Académie du climat dans l'ex mairie du IV

Lors de la grande journée d'information sur le climat, 18 juin dernier, je me suis étonnée que l'on distribue pour se rafraichir des gobelets...en plastique,portant la mention "ville de Paris". Ma remarque n'a pas vraiment été appréciée.

Et on continue, malgré l’endettement pharaonique de la ville, à subventionner à grands jets d’argent public des associations, qui ne rendent aucun service au public mais qui sont des collectifs militants promeuvant leur idéologie souvent discutable, aux frais du contribuable, ce qui pose un authentique problème de démocratie, au delà de la problématique financière. Quand en plus, ils prennent la place de nos services publics dans la mairie du 4eme, nous obligeant à nous rendre à la mairie du 1er ou du 3eme pour effectuer nos démarches administratives, le tout au son de « fusionner les arrondissements pour rapprocher la mairie de ses habitants » c’est se moquer du monde. Et quand enfin, ils nuisent aux habitants du quartier qui contribuent au coût de leur hébergement, en outrepassant toutes les règles de civilité et d’occupation de leurs locaux et que rien ne se passe, c’est carrément scandaleux
Il est plus que temps que notre équipe municipale se ressaisisse et s’applique à œuvrer au bien public plutôt qu’à son affichage idéologique . Les Parisiens sont épuisés et excédés de cette gestion cul par dessus tête.

A propos de l'ex mairie du 4ème, je constate que les handicapés ont encore été oubliés. Pour moi comme pour d'autres la mairie du 3ème est trop loin. DONC il faudrait que des salles puissent être réservées dans l'ex mairie du 4ème pour des réunions et a fortiori pour des AG d'associations. Compte tenu de l'inintérêt des actuels occupants vis à vis du climat et des riverains, au moins ce lieu magnifique servirait à quelque chose d'utile!!!

A Nicole Logerot. Ce jardinet et les jardinières attenantes angle Archives/Blancs Manteaux ne sont plus qu'un champs de "mines" infestés de trous et galeries de rats où quelques plantes et arbustes morts gisent au milieu des décombres. Cela fait plus d'un an peut-être 2 que les rats se gobergent au vu et au su de tous. A côté de l'école sans oublier le groupe de jeunes livreurs (deliweo, uber eats etc) qui, attendant un appel de livraison, posent leurs sacs sur les fameuses jardinières.!!!!J'ai également signalé cette honte, il n'y a pas d'autres mots, mais ?????.

S'il ne fallait retenir que deux mots du mandat de Mme HIDALGO, ce serait sans hésiter: NUISANCES et NEGLIGENCE.
Les NUISANCES SONORES imposées aux riverains avec les terrasses estivales bruyantes, et maintenant avec les discothèques à ciel ouvert: disco à l'Académie du Climat, rue des Archives, nouveau passage rue du Temple qui est devenu le jour-même se son inauguration un crache-décibles épouvantables dans les mains des gérants des bars.
Au passage, l'"Académie du climat" est une blague qui nous fait regretter profondément les services de l'ancienne Mairie du 4e, le personnel administratif faisait un travail remarquable. Quel gâchis !
Les NUISANCESS imposées aux piétons par ces mêmes terrasses estivales anarchiques.
Enfin la NEGLIGENCE dans l'entretien de notre superbe patrimoine architectural, dans la lutte contre la saleté et les nuisibles.
Paris est devenu une poubelle-discothèque à ciel ouvert pour les fêtards de passage. Et tant pis pour les riverains.
Merci Mme HIDALGO.

Ce qui est merveilleux avec nos élus et nos services municipaux c’est qu’on peut être sûrs d’une chose : quelles que soient les nuisances aux riverains, quels que soient les témoignages qui leurs sont envoyés, quelles que soient nos demandes, ils ne font rien et persistent dans leurs fautes. Ces terrasses estivales sont un passe droit scandaleux, les signalements, les plaintes ont été extrêmement nombreux mais tout ça continue comme si de rien n’était. La poissonnerie de la rue de Turenne continue d’occuper un espace hallucinant dont 2 places de livraison et rien ne se passe. Le carreau du temple est l’objet d’une bataille de plus d’une décennie et ça ne cesse d’empirer, etc, etc…. Comme si nous n’existions pas

Bonjour, apparemment ce genre « d’agression publicitaire «  a tendance à se répandre car nous avons la même chose rue Marie Stuart, visible face depuis Montorgueuil.
Il faudrait en effet songer à interdire la chose, très envahissante et polluante lumineuse.
Jusqu’à quel point est-ce légal?
Bien cordialement
FB

La question qu’il faut se poser pour les terrasses du restaurant rue de tiennes combien ça rapporte à la mairie et que fait la municipalité : rien .

@Rosenberg Eliane : Désolé mais non, ce n'est pas les malheureux parcs à cochons que la mairie de Paris installe partout qui lutteront contre le réchauffement climatique : soyez sérieuse deux minutes ! Par contre, la disparition des jolies grilles d'arbres est un saccage patrimonial.

Merci à Jean-François Bayart et Pierre Sellal pour ce réquisitoire. Il y a effectivement beaucoup beaucoup de choses à dire. Quelques remarques non exhaustives en vrac. Je suis frappée également par le nombre de Panneaux divers et variés, qui fleurissant dans tous les sens, d'informations, d'interdictions, de menaces, de gloire à l'action de la Mairie..... Pour les plus drôles,(si tant est que..) Exemple: aujourd'hui me rendant à la Poste rue de Moussy (rue avec une école, avec des "espaces de végétalisation" effondrés,laissés à l'abandon aux papiers et autres canettes, aux murs tagués) j'ai remarqué de nouveaux panneaux menaçant de 135 € d'amendes ceux qui urineraient, panneaux bien sûr inondés et couronnés de magnifiques jets d'urine à leur pied et aux alentours...!!! et qui bien sûr ne seront pas nettoyés. !!! Rue des Archives, d'énormes bâches accrochées aux grilles de l'espace travaux de l'Eglise des Billettes, dont les échafaudages sont entièrement tagués et où des sans abris ont déposé leurs tentes, matelas etc, annoncent qu'il est interdit de stationner. Visiblement les panneaux ne suffisent plus, les bâches étendards sont désormais réquisitionnées. Nous avons aussi Espaces d'apaisement, de navigation ...,Ne donnez pas à manger aux rats, Ceci est un banc, Paris respire, Ici la Ville de Paris etc, etc, etc, etc... Au secours, on étouffe. Autre remarque: Paris le Marais n'est pas, plus?, ou ne le devient pas en tout cas, une destination de Luxe. Au contraire nous allons vers le bas de gamme (hors quelques chocolatiers qui résistent), la rue de la Huchette en plus grand et en plus sale.

Notre merveilleux quartier semble destiné, pour nos « élus », à être une foire touristique, commerciale et bistrotière permanente, ainsi qu’un centre d’expérimentation d’aménagements de plus en plus hasardeux de la voirie et des plans de circulation. Ainsi, nous, habitants, sentons confusément ( et désormais très clairement) que nous sommes de trop. De trop avec nos enfants, nos poussettes, nos grands parents, nos fauteuils roulants, nos béquilles, nos déménagements, nos bagages, nos plombiers, menuisiers et autres ramoneurs qui doivent stationner en bas de chez nous, nos familles qui voudraient nous rendre visite, notre besoin d’aller chez le boucher et le primeur et pas seulement chez Maje et Sandro, notre bourgeoise envie de dormir la nuit ou même d’ouvrir nos fenêtres quand il fait beau, sans recevoir toute la fumée et les beuglements des gens qui s’arsouillent sur les terrasses plus ou moins réglementaires installées en nombre au pied de nos immeubles.
Nous sommes des empêcheurs de festoyer, de pédaler et de commercer en rond.
Nos vies quotidiennes impliquent un certain nombre de réalités qui font obstacle à l’objectif de Disneylandisation de notre quartier. On nous fait donc comprendre que nous sommes de trop.
Ainsi nous sentons, au mieux, l’abandon de nos élus, au pire, leur hostilité à notre égard car nous devons servir de variable d’ajustement à la politique de loisir que subit notre quartier. Ainsi, 5mn de dépassement de ticket de stationnement hebdomadaire = 75€ d’amende immédiatement. Des années de terrasses illégales et de tapage nocturne, nuisant à tout un quartier = le droit à une terrasse d’été…
Tout cela doit cesser, la mairie doit permettre à la vie des habitants de se dérouler sans tous ces heurts et ces vexations. Rendez nous nos places de stationnement, stop aux trotinettes en libre service, stop aux terrasses dites « d’été » (Paris, le seul endroit du monde où l’été dure de mars à novembre…), stop à ces sens interdits qui rendent la circulation absurde et nous enferme dans un labyrinthe ridicule et polluant (rue du petit musc par exemple) stop à cette politique qui favorise les attroupements de buveurs sur la voie publique, stop aux entraves à la circulation des bus, stop au favoritisme invraisemblable à l’égard des vélos et trottinette, nous ne voulons pas vivre dans une ZTL qui se transformera en zone touristique artificielle, et j’en oublie!! … et un peu de propreté et d’entretien ne feraient pas de mal non plus.
Laissez nous vivre, laissez nous travailler, rendez nous justice .

A la suite de nos nombreux signalements consacrés au stationnement abusif rue Saint Merri (IVe), il convient de faire savoir aux lecteurs de Vivre le Marais que Madame Knafou, Directrice de cabinet du Maire de Paris Centre, s’est saisie du problème avec grande efficacité car en quelques jours elle a obtenu du gérant de la galerie Joseph des engagements de faire cesser les troubles. Espérons que cet engagement sera suivi d’effet et restons vigilants !
Francis Lentschner

Les débordements des terrasses et terrasses estivales (prévues 7 mois par an !) ont ruiné le sommeil de nombreux habitants. Les zones (semi) piétonnes avec terrasse(s) sont aussi bruyantes que les grands axes routiers, les chiffres bruitparif le montrent.
L’envahissement du domaine public décuple le bruit et piétine la circulation des piétons. D’autant plus dans les quartiers déjà les plus denses en bars/resto.
Droit au Sommeil a émis diverses propositions dans le cadre de la consultation « Plan Bruit » (plan d’amélioration de l’environnement sonore). Votez et faites voter : http://droitausommeil.fr/soutenez-nos-propositions-pour-le-plan-bruit

NOUS AVONS VRAIMENT L'IMPRESSION QUE DANS CE PARIS CENTRE TOUT EST PERMIS ET QUE LES RIVERAINS DOIVENT VIVRE SUIVANT CERTAINES REGLES DICTEES PAR LES UNS ET LES AUTRES ,CHACUN AIME S'AMUSER MAIS LE BESOIN DE REPOSER POUR POUVOIR TRAVAILLER EST NECESSAIRE ,CET ARRONDISSEMENT NE GERE AUCUN PROBLEME LIE AU BRUIT CE N'EST PAS ACCEPTABLE .

La boutique de tapis au 3 rue du pas de la mule continue a coller des affiches un peu partout pour vendre ses tapis.
Pourquoi les services de la Mairie de Paris n'ôtent pas ces affiches et ne verbalisent pas?

Au 1 rue de Turenne(le poissonnier), le plancher en bois est toujours en place sur la rue. Les services de la Mairie préfèrent t-ils les fruits de mer plutôt que les amendes?

Les terrasses de café ont certes été démontées, mais les établissements ne respectent pas les normes, en tendant les stores très loin au dessus du trottoir et en avançant d'une ou deux rangées les tables et les chaises, dépassant très largement les surfaces autorisées.

La décoration provisoire de la devanture du Cox est amusante et souriante. Investir tant d’argent pour un clin d’œil éphémère est assez sympathique à mes yeux.

Réponse à Marie : ce que vous dites est juste. C'est pourquoi, sachant que la circulation reste libre pour les résidents, il faut impérativement que leur parents, leurs amis puissent venir les voir en se garant dans les grands parkings publics comme l'Hôtel de Ville ou Beaubourg. Il faut que la mairie trouve la façon de garantir ces accès. Nous y veillerons.

La fermeture de nos quartiers à toute circulation non résidente c’est signer l’arrêt de mort de la vie de famille pour ceux qui ont de la famille qui vient de province ou de la région parisienne; et du commerce indépendant.
Avant de quitter Paris qui devient décidément invivable, nous quitterons donc le quartier où nous sommes nés, qui est confisqué à la vie ordinaire de ses habitants et consacré au tourisme et aux loisirs bas de gamme, comme nous pouvions le redouter depuis longtemps déjà.
C’est si triste !

Chère Éliane,
Il y a plus efficace pour lutter contre le réchauffement (pour autant qu'on en comprenne les causes) que s'occuper des pieds d'arbres. Vous avez entendu qu'il y eu 45.000 personnes qui sont venues en avion à la COP 26 de Glasgow ? De qui se moque-t-on chez les écolos ?

J'ai signalé à "Dans ma rue" , photos à l'appui, que le trottoir bordant la chaussée au niveau du 25 boulevard du Temple, 75003, avait été défoncé et le bitume soulevé et détruit et que par voie de conséquence une planche du bac de mon permis de végétaliser avait été arraché, mais qu'il s'agissait d'un dommage collatéral !!! "Dans ma rue" m'a répondu : "La Ville de Paris ne peut pas intervenir sur l'espace où vous avez signalé une anomalie. En effet, l'article 9 de votre permis de végétaliser numéro D 979 stipule que vous êtes responsable de la jardinière. Certains espaces parisiens ne sont pas sous la responsabilité de la Ville de Paris. Votre demande est désormais clôturée dans l’application."
Si quelqu'un a un accident à cause du trottoir défoncé, je serai responsable aussi !!!
J'ai déjà fait réparer plusieurs fois mes bacs à mes frais, la dernière fois, parce que lors d'une manif les manifestants a arraché une planche pour s'en servir comme bouclier. Je refuse, cette fois, d'être responsable d'un camion qui défonce le trottoir. C'est à dégouter de vouloir enjoliver l'espace publique.

Terrasses éphémères? Pas sur, elles évoluent!
Fini les tables et les chaises, mais le "parquet" reste en place, agrémenté d'arbustes! Voir rue de Birague et rue de Turenne.

Autre anomalie: l'apparition de gros triporteurs de la taille d'une petite voiture qui circulent comme des vélos, sans se préoccuper des sens interdits ni des piétons. Ils sont vraiment dangereux.

Quant aux sens interdits, ils semblent fleurir à l'automne! Vu de chez moi chaque soir le croisement rue de Turenne - rue des Franc-Bourgeois est bloqué par la congestion de véhicules place de la Bastille! Hier une voiture de pompier ne pouvait pas passer.
Qu'en sera t'il lorsque le Boulevard Bourdon sera interdit aux voitures? Un peu de bon sens dans les têtes et dans les rues!

A propos du commentaire sur la végétalisation:
Un peu de pleine terre, même en friche, combattra mieux le réchauffement à venir qu'une plaque de fonte!

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)