Amelot bisseuil cour int et fronton
Blog powered by Typepad
Membre depuis 09/2006

« Rencontres sympathiques avec les candidats de la 5ème circonscription mais leurs tribunes dans nos colonnes attendront le prochain tour ! | Accueil | Enorme succès du concert de guitares classiques COPLA ! »

13 juin 2022

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

J'ajouterai :

- le transit, c’est passer par un quartier sans s’y arrêter, aller visiter une personne amie dans un quartier n’est donc pas du transit, rien n’empêchera de le faire dans une zone à trafic limité, mise à part la disponibilité de places de stationnement qui se raréfie ;
- les vélos n'ont jamais aimé les voies de bus partagées, car certains machinistes sont agressifs, il y a eu des accidents légers entre bus et vélo dans la même voie, du fait de provocation du machiniste comme un rabattement serré sur le vélo qui est une faute de conduite ; en général vous vous trompez de cible en pointant toujours les vélos comme responsables des problèmes, peut-être parce que vous ne pouvez pas pointer les motorisés parce que vous-même avez une voiture, ça s'appelle un Heuristique d'affect ;
- la baisse de CA des boutiques ne vient pas majoritairement de la fermeture des voies de circulations, mais aussi des changements de mode d’achat provoqués par la période covid, soit la préférence aux achats sur internet même pour l’alimentation (il suffit de voir la prolifération de publicités de sociétés opportunistes), il serait intéressant d’étudier plus précisément les proportions des cause de cette baisse de CA ; en général, ne pas définir une totalité par les caractéristiques d’un de ses éléments, exemple, ne pas dire « Le mode est horrible » mais « Le monde est beau, mais dans le monde il y a des choses horribles » ;
- « pistes (vélo) à un seul sens bien moins dangereuses y.c. (?) pour les piétons qui traversent »
est-ce plus facile de traverser une voie à 4 files motorisées comme l’ont été les rues de Rivoli et boulevard Sébastopol parce quelles étaient à un seul sens ? et si oui, pourquoi y a-t-il eu à une époque sur le boulevard Sébastopol, une compagne d’affichage prévenant de très nombreux accidents piétons fauchés par des voitures ? j’ai la photo des panneaux, et c’était bien avant l’arrivée de la piste cyclable, encore une fois vous vous trompez de cible ;
- « Quant au CT sur les 2 roues motorisées, je n'en vois pas l'intérêt. »
ah bon, vous êtes donc d’accord pour que des véhicules trop bruyants et trop polluants circulent librement ? « Selon la Brigade de contrôle technique de la Préfecture de police « 80 % des cyclos et 50 % des motos ne respectent pas les normes de bruit. » (Frédéric Héran, économiste et urbaniste, université de Lille), source : https://www.ruedelavenir.com/wp-content/uploads/2019/02/2rouesMotorises-201712_F-Heran.pdf
c’est vrai, les vélos on tort d’être trop silencieux.

Je trouve cynique et morbide de toujours vouloir protéger les technologies les plus polluantes et cause de tant de morts !

Ma résidence principale est à Paris Centre.
Ma voiture est immatriculée dans la Nièvre oû j'ai une résidence secondaire.
Je ferai comment pour entrer dans Paris au retour de la Nièvre?
Daniel

Un désastre annoncé, comme tout le reste : de la dette à la végétalisation, du non-entretien du patrimoine à la transformation de Paris en zone de fêtes... Cette réforme est soutenue par des idéologues qui saccagent Paris sans vergogne : je n'ai donc aucune confiance en eux pour réussir cette réforme difficile alors que tous les autres dossiers sont déjà de cuisants échecs.

Personnellement je ne comprends pas des politiques qui visent à limiter les déplacements. comment opposer vivre dans une grande agglomération comme la nôtre sans se déplacer ? pour aller travailler, pour faire des courses, pour se distraire, pour retrouver des amis ou la famille.
Nos élus devraient nous aider à nous déplacer et ne pas nous décourager a le faire. Et si l’on veut réduire le trafic de transit, il faut redonner la priorité au transports en commun ou partagés , et arrêter l’idéologie et La Défense des intérêts particuliers.
Par exemple et sans ordre particulier: interdire les voies de bus aux vélos, ne pas faire de différence entre vtt et taxis, ne pas rétrécir les chaussées au point de les embouteiller dès qu’une voiture ou un camion s’arrête, ne pas construire des logements en banlieue sans accès à des transports en commun, ne pas bloquer des routes pour le simple plaisir de gêner la circulation (Porte d’Orléans, Les Halles, bastille , etc etc), prévenir les riverains quand un marathon ou une course va bloquer des routes ou des accès à un quartier, Il y a tellement d’exemples à donner

Merci pour cette analyse précise et pertinente.
Je partage intégralement votre point de vue, y compris (voire surtout) la nécessité de soumettre les deux roues motorisés aux mêmes règles que les automobiles et de ne pas prêter trop d'attention aux protestations des commerçants (qui ne seront sans doute pas perdants, comme l'expérience le montre dans des situations analogues).
Reste le problème des visites, à juste titre soulevé par Hélène. L'accès aux parc payants de stationnement est une réponse insuffisante : ceux-ci sont souvent trop éloignés du domicile de la personne visitée. Pourquoi pas une autorisation ponctuelle demandée par téléphone ou par internet, précisant le nom et l'adresse de la personne visitée, et accordée instantanément ?
Pierre MERLIN

« rue de Rivoli, on fait le constat que les bus dans leur couloir sont ralentis à 6/10 km/h par des vélos qui délaissent la voie qui leur est attribuée pour emprunter celle des bus. »

Faux ! les vélos empruntent en plus de la piste double-sens cyclable, la voie à côté appelée coronapiste, et qui va être sanctuarisée : la voie sud (actuellement double-sens) deviendra le sens Ouest-Est, la voie nord (coronapiste) deviendra le sens Est-Ouest.
De plus il est très rare que des pistes cyclables soient obligatoires à Paris, quand c’est le cas c’est indiqué par le panneau d'obligation rond à fond bleu B22a, Comme nous sommes dans un état de droit, tout ce qui n’est pas interdit est autorisé, en dehors des pistes obligatoire et des voies qui ne sont pas à double-sens cyclable, les vélos circulent où ils veulent sans avoir à être incriminés. Ce qui ralenti les bus serait plutôt les VTC qui n’ont pas le statut de taxi pour emprunter les voies de bus, et aussi les 2 roues motorisées contrevenants, mais là personne ne dit rien.

« Que fait-on pour les deux-roues motorisés (motos, scooters) dont le nombre a explosé depuis 20 ans ? »

Faux ! cherchez les études officielles de Frédéric Héran qui prouvent le contraire, la sensation vient de leur nuisance sonore qui les fait remarqué et donne l’impression qu’il y en a beaucoup.
De surcroît avec l’arrivée proche du stationnement payant pour les deux roues motorisés à Paris, ils vont s’évaporer comme ça a été le cas dans les villes pionnières Vincennes et Charenton. Espérons que l’obligation du contrôle technique demandé par l’Europe mais jamais appliqué par la France par couardise et complaisance, en fasse évaporer encore un grand nombre qui ne seront plus apte à rouler.

Aller se garer dans un parcauto public n’est pas du transit.

Réponse à Hélène : je suis tout à fait sensible à votre préoccupation. Pour que famille et amis viennent nous voir, s'ils n'ont pas les moyens de s'offrir le taxi ou le VTC, ils viendront en voiture et la laisseront au parking public le plus proche de leur destination. Il reste le dernier tronçon... Si la mairie était bien inspirée, elle mettrait en place dans la zone des navettes électriques à 1 €, comme à Florence me semble-t-il

MM. Najdovski, Belliard et consorts sont plus que des idéologues : des sectaires. En son temps, M. Contassot avait dit : "Je veux faire vivre l'enfer aux automobilistes Parisiens". La ligne reste la même, mais avec plus de moyens et de capacité de nuisance auprès de Mme. Hidalgo qu'auprès de M. Delanoë.
Avez-vous déjà essayé de ramener à la raison les membres d'une secte ?

Il me semble qu'il y un autre point non traité : Comment feront nos amis et familles de banlieue et province pour venir nous rendre visite ? On peut s'accorder pour admettre que tous ne pourront pas venir en taxi (coût) ou en transports en commun (notamment les personnes âgées ou fatiguées). Ils ne relèveront du trafic de transit et devraient donc, si on s'en tient à l'objectif annoncé de la ZTL, être autorisés. Mais avec quel justificatif ? Ticket de parking ? impossible à l'aller... La solution que vous préconisez (contrôle des plaques d'immatriculation) n'est pas davantage pertinente. La solution pour se voir : Que nous, habitants de Paris Centre, nous déplacions en banlieue ou en province pour les voir puisque, en tant que riverains, nous serons libres d'entrer et de sortir de la zone ? Sauf que les habitants de Paris Centre n'ont pour la plupart, plus de voitures... On se préoccupe à juste titre de l'impact sur le commerce, mais n'oublions pas les rapports sociaux...

Quel est le programme? Faire du centre de Paris un musée? avec des terrasses estivales moches et bruyantes partout, des boutiques qui ferment par manque de clients lesquels n'osent plus s'aventurer dans notre quartier tant il est impraticable.Qui a envie de traverser le centre de la capitale, alors que c'est déjà un enfer pour y circuler? Demandez donc aux taxis et aux artisans ce qu'ils en pensent. Et ce dispositif ne va t il pas reporter sur les autres quartiers les problèmes de trafic amplifiés par ce que l'on présente comme une solution pour le centre? Il n'est pas jusqu'à notre cher BHV et au Monoprix Saint Paul qui ont noté une forte baisse de leur CA depuis que la rue de Rivoli est cyclable.Et ne parlons pas de toutes les enseignes qui sont en difficultés et celles qui ont déjà fermé. Le commerce rend un quartier vivant et attrayant. Dans 10 ans les véhicules seront presque tous électriques. Reviendra t on en arrière? Certainement pas. Les transports en commun dont le métro sont déjà bondés, surtout certaines lignes et à certaines heures; et l'augmentation de leur fréquentations augmente aussi les accidents voyageurs et techniques. Encore une fois on met la charrue avant les bœufs et c'est le cas de le dire. Cependant vous avez raison, la participation citoyenne a tout bout de champ, surtout pour une résultat nul, ce n'est pas très utile ni productif. C'est une mode et un mode du moment.

Tout cela va nous rendre la vie encore plus difficile.
Il ne faut pas s'étonner que de nombreux habitants fuient la capitale: au moins 10.000 habitants en moins par an à Paris malgré une politique de logement social extrêmement ambitieuse.
Certains parisiens votent avec leurs pieds!Les autres disent: tant mieux, bon débarras, avec l'ouverture aux opinions différentes qu'on leur connaît...

Qualifier Najdovski, le responsable des fiascos Autolib & Velib de stratège est lui faire un grand honneur.

Pour encourager la pratique du vélo, il serait opportun de s'inspirer des bonnes pratiques danoises: pistes à un seul sens bien moins dangereuses y.c. pour les piétons qui traversent, rampes aux feux pour éviter d'avoir à poser le pied au sol, immenses parkings sécurisés dans les gares, autoroutes à velo vers les banlieues etc... On en est encore loin. Quant au CT sur les 2 roues motorisées, je n'en vois pas l'intérêt.

Enfin, la vraie solution pour limiter les déplacements reste le télétravail obligatoire deux jours par semaine. Et si les services administratifs de la Mairie nous montraient l'exemple?

Dernier point, Paris semble vivre sous cloche dans vos propos, or rien ne devrait être décidé sans l'appui de la région Ile de France, c'est le moindre des respects par rapport à tous ceux qui ne peuvent s'y loger.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)