Amelot bisseuil cour int et fronton
Blog powered by Typepad
Membre depuis 09/2006

« Levée de boucliers contre l'éclairage nocturne du Monop' Haudriettes : la direction du magasin répond positivement aux riverains | Accueil | En co-production avec la mairie de Paris-centre : concert du duo de guitares ODELIA le jeudi 12 janvier, auditorium Jean Dame dans le IIe »

14 décembre 2022

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Ce « jardin » est une pitié
Il remplace ce qui ressemblait beaucoup plus à un jardin, qui n’était pas ouvert au public mais beaucoup plus poétique. Après avoir tronçonné des arbres (moins qu’en prevu grâce à une efficace mobilisation) comme à leur habitude, nos esthètes de la mairie ont conçu un petit chemin bétonné qui serpente autour de sièges dignes de bancs sncf de 3eme classe.
C’est affligeant

Paris dégage de mauvaises ondes depuis ces derniers mois, des personnes sinistres qui trainent et sont sous substance (on le voit à leur démarche et plus seulement dans les arrondissements et quartiers dont ils étaient coutumiers : même dans l'hypercentre). En 8 jours, le guide de l'association dont je fais partie, qui nous fait découvrir Paris 11 sous un angle historique, s'est fait agresser verbalement, et le gars (pas clair du tout...) commençait à vouloir le taper sans raison... et le soir, c'est moi même en plein cœur de Bastille qui me suis fait agripper à l'épaule à 19 h rue de la Roquette par un type dont le ne préfère pas savoir quelles étaient ses intentions... J'ai hurlé "Lâchez moi! " et me suis sauvée... C'est hors sujet, mais on ne peut pas cloisonner, car tout est lié : je vous passe les SDF de plus en plus nombreux absolument partout...et pour couronner le tout: les vélos et trottinettes complétement ahuris...je me suis fait bousculer/ renverser = enfin foncer dedans... sciemment par une cycliste dimanche 4 décembre à 19h30..en plein milieu d'une rue à sens unique dont j'ignorais qu'elle était devenue à double sens pour les cyclistes : INEPTIE que cette idée ! et 2 secondes après y passait par hasard la Police : je leur ai fait signe de s'arrêter et ai narré ce qui venait de se passer...en leur disant de foncer et d'interpeler cette cycliste : que nenni ! en gros, ils ont dit qu'ils avaient d'autres chats à fouetter(...) mais à ce sujet je vais lancer une pétition en ligne.

Et maintenant c'est le square du Pasdeloup (Napoléon III) en face du Cirque d'Hiver qui a été complètement saccagé !!! J'en ai vraiment assez de ces sauvages et de cette équipe de bras cassés !

Je me permets de rappeler que les riverains (dont la Maison de retraite attenante) ont du se battre farouchement et âprement afin de sauver quelques arbres de la grande tronçonneuse "Jardin Berthe Weil" (Et Oui! cet ex-jardin était composé d'arbres). Ironie de l'histoire l'aménagement s'avère être un showroom Lapeyre (planches en bois en tout genre et partout) et bien sur les bétons XXXX.

Je suis de l'avis d'Adrien.

Lorsque l'érable somptueux a été abattu, peu après, une petite affiche sur la grille d'entrée du jardinet indiquait
..."la fête des arbres"!

monica

Je suis loin de partager votre enthousiasme pour ce jardin : non seulement, deux très beaux érables ont été abattus (et il a fallu se battre pour que les autres ne soient pas massacrés) mais encore la conception du jardin lui-même est faible : les bancs sont trop nombreux et sans aucun charme (ce sont de tristes blocs de béton). L'entretien du jardin est aussi très insuffisant.

Le constat est consternant, notre cadre de vie est saccagé et je m'interroge sur moyens et les actions déployés par la Ville pour endiguer ce phénomène des tags ?

Il est étrange que la mairie ne s'occupe pas d'une réalisation comme celle-là qui ne peut qu'être portée à son actif si elle est normalement entretenue. Dommage !

Je pense qu’il y a plus urgent. Dans les rue du 4ème rue du Pont Louis Philippe les 2 poubelles ont été détériorées. Effectivement des bandes traînent la nuit. Où sont les policiers que font ils ? Aucune impunité les sauvages s’en donnent à cœur joie principalement les soirs de foot ou les tirs de mortiers étaient très importants dans le centre.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)