Amelot bisseuil cour int et fronton
Blog powered by Typepad
Membre depuis 09/2006

« Il est orfèvre en sa matière : Lapparra, maître-argentier rue du Temple (IIIe) | Accueil | Hôtels de Croisille et de Vigny, rue du Parc Royal (IIIe). Le projet d'hôtel de luxe en passe de céder la place à des logements. »

01 octobre 2010

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

La bibliothèque Marguerite Audoux ( rue portefoin ) a également été incendiée... Comment se fait-il que personne n'en parle ? Déjà cinq "incidents" depuis la rentrée et on ne les découvre qu'en se promenant dans le quartier... Il serait temps de réagir !!

Il faut mettre ces gens hors d'état de nuire. Nous voulons des caméras de surveillance, et une action visible de la police. De plus, comment se fait-il que rien ne paraisse dans la presse ? Les gens doivent être informés de ce qui se passe, au moins pour mettre un peu de pression sur ces malfrats, sinon ils ont la voie libre pour recommencer... M. le maire, s'il vous plait, rassurez-nous en prenant les mesures qui s'imposent.

Et encore un ce matin à l'angle de la rue du Perche et de la rue Charlot, magasin totalement détruit, immeuble fortement endommagé et riverains consternés. Le premier mandat de Mr Aidenbaum est d'être maire du 3ème et non pas opposant à la réforme des retraites.

Vous n'avez pas photographié le résultat de l'incendie de la rue de Poitou. Le magasin du rez de chaussée a été totalement ravagé par les flammes, ainsi que l'étage du dessus.

Nous répondons à Véronique qu'il a bien fallu se déplacer sur place pour prendre les photos. Nous maintenons que "les façades étaient noircies". Ceci étant précisé, son argument a du sens : si les rues étaient fréquentées la nuit, si les commerces étaient tous des bars qui font de la musique, il serait plus difficile de commettre des exactions. Mais personne ne pourrait plus dormir. Permettez nous de souhaiter pouvoir dormir sans qu'il soit nécessaire de risquer sa vie dans des incendies qui se répètent.
VlM

Il ne faut pas raconter n'importe quoi. Le marais n'a jamais été aussi calme la nuit que depuis cette année. Les discothèques et les bars sont fermés les uns après les autres, Paris Plage qui est au bord du marais était un fiasco cet été car musique interdite le soir. Du coup, les rues n'ont jamais été aussi vides, ce qui laisse libre champ aux petites racailles du chatelet, qui peuvent agir sans témoins.
Monsieur le journaliste, déplacez-vous avant d'écrire des articles. Vous auriez vu qu'il n'y avait pas que des façades noircies, mais deux étages ravagés par les flammes.

Selon le maire du IIIe, Pierre Aidenbaum, il y a 22 personnes en moins au budget "effectif" de la police de l'arrondissement. Il s'en plaint, mais l'heure n'est pas vraiment à l'augmentation des dépenses du côté de l'Etat. Il faut donc faire avec ce qu'on a. Mais alors, ne tentons pas le diable en attirant du monde au-delà du raisonnable dans Paris la nuit, ce que l'Hôtel de Ville ne cesse de faire au nom du "Paris festif"
VlM


Je souhaite profiter de cet incident pour souligner la quasi absence de la police dans nos rues (3ème arrondissement) la nuit.

Il n'y a donc pas lieu de s'étonner par exemple de retrouver chaque matin les rues souillées d'urine, puisque les fêtards imbibés savent que passé minuit c'est l'impunité dans les rues du troisième. Ils ne seront pas inquiétés.

Ni lieu de s'étonner d'entendre des groupes d'individus remonter toutes les rues vers 3 heures du matin en hurlant et réveiller des centaines d'habitants.

En outre lorsqu'on signale un tapage nocturne la police rechigne à se déplacer.

La police est-elle en sous effectif, ou est-ce un problème d'organisation ?

La même chose est arrivée 2 fois au même endroit, à l'angle de la rue du Temple et la rue des Gravillers, il y a quelques mois et il y a 2 ans, la première fois à 4 h du matin, la deuxième à 6 h. C'est moi qui ai appelé les pompiers à chaque fois, ayant été réveillé par les flammes et les explosions. En tout, j'ai perdu 3 vélos, et je dois dire que la police s'en foutait; la deuxième fois, le capitaine des pompiers m'a dit: 'Vous êtes ce qu'on appelle un pas-de-chance,' et voilà. On n'en a parlé ni dans les journaux, ni dans le quartier, et il n'y a eu aucune enquête, vraisemblablement parce qu'il ne s'agissait pas de voitures...L'après-midi, j'ai photographié les dégâts, qui attiraient beaucoup de touristes.
À quand la prochaine fois?

Sans vouloir tomber dans la parano, on se dit qu'il n'y a pas de limites à la bêtise humaine et qu'il ne vaut peut-être mieux pas lui donner l'occasion de s'exercer. Je suis donc tout à fait d'accord avec vos conclusions sur le danger d'un quartier "festif".

des parkings 2 roues motorisées sous des fenetres d'habitation est une absurdité de plus à mettre sur le dos des ayatollahs de la circulation - le résultat ne pouvait etre que celui là !

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)