Amelot bisseuil cour int et fronton
Blog powered by Typepad
Membre depuis 09/2006

« Rodez : ce havre de tranquillité tant vanté par Bertrand Delanoë | Accueil | Chasse aux "renards" sur l'enceinte Philippe Auguste (IIIe et IVe).... »

31 mai 2014

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Et maitenenant, avec le confinement, les parents amènent les enfants pendant une heure pour crier, jouer à la balle, courir... C'est insupportable surtout lorsque l'on est Covid positif.

Hier soir encore un grand débordement (comme tous les soirs depuis des mois) accompagné de divers cris et exclamations. Aucune "excuse" due au sport cette fois, juste le plaisir des uns qui punit le droit au repos des autres. Et encore une fois ces débordements de cris et de chansons ont duré jusqu'à après minuit, empêchant les gens de se reposer et de profiter enfin d'une nuit de sommeil. Il faudrait vraiment que les choses changent pour le mieux afin d'éviter de rendre les habitants fous furieux !!

Il est dommage effectivement que les restaurateurs ne voient dans cet endroit tellement charmant qu'un endroit à exploiter sans vergogne et dans ses habitants que des empêcheurs d'exploiter en rond.. Ces terrasses disproportionnées, ces dépassements de terrasses ahurissants, ce boucan invraisemblable et cet irrespect à l'égard de la tranquillité des habitants, prolifèrent sous l'oeil tolérant de la mairie pourtant maintes fois sollicitée. C'est triste et injuste. Si ce projet pouvait dans une certaine mesure, contenir ces appétits insatiables et pallier à la mollesse des pouvoirs publics, cela serait une bonne nouvelle. Mais rien ne remplacera la courtoisie, la bonne fois et le respect mutuel....

Bonne initiative. Il faudra aussi lutter contre une autre source du bruit attiré par les restaurateurs – celle des « musiciens » de rue, qui se succèdent tous les après midis. Un problème sur lequel les autorités devront être alertées. Par ailleurs, même si ce n’est pas le sujet du jour, les restaurateurs devront améliorer la propreté de leurs clients – le nombre de mégots par terre à cote des établissements, non nettoyé, est impressionnant.

Il serait temps effectivement de faire quelque chose. Toutes les terrasses de la place Sainte Catherine débordent sans limite dès qu'il fait beau. C'est l'art de gâcher un très bel endroit. Quel est le plaisir de manger dans un vacarme pareil ? Comment y vivre ? Même les restaurants d'alentour commencent à faire leur publicité sur le thème : venez chez nous, au calme, nous sommes en retrait de la si bruyante place Sainte Catherine...

Tout ce qui peut améliorer la situation de cette place mérite d'être soutenu et ce projet semble a priori aller dans le bon sens c'est-à-dire le respect des habitants de ce quartier qui ont le droit d'y vivre et pas seulement d'y résider en tant que figurants d'un décor pour touristes. Le Marais ne doit pas être seulement un disneyland bis et une poule aux oeufs d'or pour les restaurateurs.

Ce sont d'excellentes idées mais cela a un coût auquel les fauteurs de bruits devraient participer.

Si seulement rue des Archives et Sainte-Croix-de-la Bretonnerie pouvaient gagner un peu aussi en silence au travers d'un tel projet: la "Charte des Archives" initiée du temps de l'ancienne Maire D. Bertinotti a fait, hélas, long feu!

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)