Amelot bisseuil cour int et fronton
Blog powered by Typepad
Membre depuis 09/2006

« Les dames de Sainte-Elisabeth. Un couvent dans le Marais (1616-1792) : le nouvel ouvrage de Dominique Sabourdin-Perrin | Accueil | Un projet pour lutter contre les nuisances de la place du Marché Sainte-Catherine (IVe) »

30 mai 2014

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Le dénigrement de l'autre qui "n'est pas de chez nous" fait-il partie des "valeurs" locales?
L'Ile de France contribue pour plus de la moitié au PIB français - ce n'est pas uniquement en faisant la fête ici ou là et surtout tout le temps!
Il vit en Ile-de-France beaucoup de gens qui se lèvent à 5 h du matin, pour alimenter nos marchés, faire fonctionner nos hôpitaux, nos écoles... enlever nos ordures,; conduire nos bus et nos métros. Le travail n'est pas l'apanage des Aveyronnais!
Arrêtez de taper sur ce que vous appelez avec mépris les "intellos". Soulages en était un aussi et fut heureux de trouver sa première galerie et de faire sa première exposition dans ce repaire d'intellos lève-tard qu'est Paris. De même que les Ruthénois seront heureux que le public du Musée Soulages soit constitué d'un peu plus que d'eux. Cela permettra d'atténuer la secousse financière...
Sylvie

Excellent article plein de sens, de drôlerie et de saveur tout à la fois et qui de surcroît donne carrément l’envie d’aller faire un détour par Rodez.

J’aime la verve élégante de sa plume .

Il arrive qu'on dise des sottises et que cette imprudence autant qu'impudence nous revienne en boomerang. D'ailleurs, B.Delanoë a disparu depuis de la circulation. Il est peut-être à Bizerte, qu'il préfère à l'évidence à Rodez.

A lire d'urgence par Mme Hidalgo et son staff !
Et merci pour la balade qui nous extrait du désolant parisianisme entretenu par ces élus qui, au surplus, jouent les apprentis sorciers en méprisant les lois qui dictent la santé des hommes.

Nous avons encore la chance d'avoir un magasin -excellent au demeurant- "A la Ville de Rodez" rue Vieille du Temple où on est fort bien reçu! Avec l'âge B. Delanöé pourrait aller vers des endroits calmes sans bar de nuit, etc...

merci gérard

je confirme que bien des habitants de la rue jean-pierre timbaud voudrait goûter le calme de rodez mais en restant dans le 11ème arrondissement de paris, quartier qu'ils ont choisi pour vivre, travailler, élever leurs enfants

ceci dit, il suffirait qu'un bar peu scrupuleux ouvre à rodez pour que les ruthénois nous envient cette dynamique mobilisation collective qui nous permettra de retrouver notre tranquillité, car, soyez en persuadés, à paris ou à rodez, nous ne lâcherons pas l'affaire : nous avons le droit de vivre dans la tranquillité et la dignité

J'ai lu d'une traite ce petit récit plein d'humour et d'esprit et très bien illustré.
Merci et bravo.

B Delanoe a évoqué plusieurs fois Rodez dans des réunions publiques
Il a cessé le jour où nous avons éclaté de rire....

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)