Amelot bisseuil cour int et fronton
Blog powered by Typepad
Membre depuis 09/2006

« L'ouverture d'une boutique Moncler rue des Archives (IVe) confirme la gentrification du Marais | Accueil | Augmentation sensible du nombre de caméras de vidéosurveillance à Paris »

29 décembre 2014

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.


Excellent article signé Sophie Coignard (Le Point) au sujet du matraquage fiscal tous azimuts mené par Anne Hidalgo:

http://www.lepoint.fr/editos-du-point/sophie-coignard/hidalgo-les-aventures-de-calamity-anne-07-01-2015-1894509_2134.php

Quand les impôts locaux ont flambé ces dernières années + de 300%), on nous a expliqué que c'était à cause d'une valeur locative sous-estimée, car non réévaluée depuis des lustres à Paris. Soit, mais dans le Marais plus qu'ailleurs, un appartement peut avoir été rénové, et un autre être vétuste dans le même immeuble: le prix se fait-il simplement en fonction du quartier?ça me semble difficilement soutenable et acceptable. L'action d' associations de consommateurs/contribuables seraient bienvenues dans ce dossier, me semble-t-il.
En outre, la carte de stationnement résident pour les voitures devient payante et le prix de la journée ou semaine augmente de près de 300%. Mais non, mais non, les impôts n'augmentent pas! Il serait grand temps, certains ici l'ont dit, de revoir aussi le train de vie de la municipalité et de certaines associations.Nous, payeurs, sommes arrivés à saturation au cas nos élus ne l'auraient pas compris.
S'en moquent-ils?

C'est dans une petite phrase de l'article, mais c'est bien au cœur du débat : la Ville doit des comptes sur la façon dont l'argent des contribuables est dépensé. C'est vrai pour toute forme de dépenses, y compris évidemment pour l'octroi de subventions.
Or, cette année encore, le conseil de Paris a voté des sommes astronomiques pour des subventions accordées à toute une série d'associations, sans que la légitimité de la manne publique soit évidente.
Si, effectivement, l'on connaît les dénominations sociales des bénéficiaires, rien ne permet de discerner le caractère d’intérêt général de leur activité.
En principe, le vote par le conseil de Paris se fait au vu d'un rapport établi pour chaque cas.
Tout un chacun peut certes en obtenir copie, en vertu d'une loi de 1978 donnant accès aux documents administratifs (http://www.cada.fr/ - http://www.cada.fr/avis-20141910,20141910.html).
Mais, si la Ville voulait jouer franc jeu, elle mettrait spontanément les rapports en ligne.
Et ainsi pourrait-on comprendre sans embûches, quelle activité se dessine vraiment derrière la dénomination sociale des bénéficiaires de subventions et quelles sont les exigences posées par la Ville pour décider que leurs demandes sont ou non justifiées. Tout un programme...

Quand Delanoé a augmenter massivement les impots on a compris que c'était pour solde de tout compte. On a élue Madame Hidalgo sur l'engagement qu'elle n'augmenterait pas les impots.Il faut qu'elle le respecte. On n'a pas besoin de réalisations prestigieuses. Juste qu'elle améliore la propreté de cette ville qui fait peine à voir

C'est très désagréable d'être plumé. Si en plus on est trompé il y a de quoi se révolter.

Quels sont les mots qui peuvent décrire les actions de la Mairie de Paris contre ses habitants? Il en existe dans le Larousse mais ils sont interdits.

Je m'associe pleinement aux protestations, et notamment aux commentaires de Pierre et d'Olivier.
Le premier scandale a été de prélever un impôt sur le département ; on a là une magnifique démonstration de l'inutilité des départements dont la suppression a, bien sûr, été renvoyée par le gouvernement aux calendes grecques.
Tout cela était prévisible,... Il faudra s'en souvenir.
MB

Olivier s'exprime avec sagesse. Qu'est-ce que la "valeur locative" juste ? Une nouvelle base sera aussi contestable que la précédente. Et comme dit l'article : ce qui compte c'est la valeur absolue de l'impôt, les tripatouillages intermédiaires ne sont là que pour enfumer la population. C'est cette valeur absolue dont nous surveillerons l'évolution avec attention. Dans l'état actuel de la pression fiscale, ce serait un casus belli de la mairie de vouloir l'augmenter.

S'il est prévu de réviser les valeurs locatives, il serait juste de tenir alors compte des nuisances de deux industries: celle du tourisme et celle des débits de boissons. En effet le confort n'est pas qu'une question de salle de bain. La fréquentation excessive du Marais entraîne la disparition des commerces de bouche au profit de commerces pour la clientèle de passage et la fréquentation des débits de boisson les nuisances nocturnes de personnes prises de boisson ou simplement fumant sur le trottoir.

Ils vont vous dire : "nous ne sacrifierons rien à la solidarité"
Répondez leur : "ne sacrifiez rien, mais faites avec les moyens dont vous disposez. Ajustez vos dépenses aux recettes sans chercher à les augmenter". En clair : il ne faut pas dépenser plus haut que son cul.


Bravo pour cet article qui dit les choses très clairement.

L'argent a été dépensé inconsidérément par la Municipalité (Philharmonique, dépassements des coûts de la Canopée, voiries ubuesques, subventions déversées allègrement aux associations sans la moindre transparence, etc.).

Il n'est plus acceptable de voir que les impôts des Parisiens augmentent encore.

Notamment lorsque les missions de base (propreté des rues, tranquillité, sécurité) ne sont plus assurée de manière satisfaisante.

Ras-le-bol de ces administrations! Ras-le-bol de la Municipalité de la Ville qui, non seulement nous prend pour des "ânes", mais continue à vivre un grand train de vie, Alors qu'aujourd'hui que le pays souffre on s'attendrait à des budgets en baisse, à des mesures incitatives en faveur de ceux qui travaillent, en faveur d'une économie visant à "redorer le blason de Paris" après l'époque Delanöé de dépenses excessives, et non pas des mesures en faveur de la "Nuit"! Où est le génie du nouveau Maire.........au fond de nos poches? Toujours en attente d'une vraie transparence sur les dépenses réelles...façon Cour des Comptes! Toujours en attente d'explications sur les subventions! Excellent article de Vivre le Marais.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)