Amelot bisseuil cour int et fronton
Blog powered by Typepad
Membre depuis 09/2006

« "Pierrots de la Nuit" : traversée nocturne de Paris dans l'indifférence générale | Accueil | Dites nous quelle police de caractères vous préférez. .... »

26 septembre 2015

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Je remercie avec gratitude Vivre le Marais, qui s'est fait le relais de notre action de mémoire sur le sujet.L'association Marais Temple aujourd'hui dissoute, a défendu depuis l'année 2004 l'idée de rendre hommage à l'enfant Louis XVII injustement enfermé et mort en ce lieu, à la suite des mauvais traitements infligés par le pouvoir révolutionnaire parisien. Depuis l'an 2000 il n y a plus de doute sur la mort de l'enfant en ce lieu puisque il a été établi par l'analyse de l'ADN de deux laboratoires étrangers, que le cœur prélevé sur le cadavre de l'enfant,et parvenu jusqu'à nous, était bien de la descendance de Marie Antoinette. L' hypothèse de la substitution par le cœur de son frère aîné, ne tient pas, puisque ce dernier avait été embaumé selon la Tradition dans l’ancien régime, contrairement au cœur de Louis XVII.Le ministre de la Culture Monsieur J.J. Aillagon a autorisé par une belle lettre, une cérémonie le 8 juin 2004 en la basilique Saint Denys, propriété de l'Etat. Si on peut remercier la municipalité pour le renouvellement tardif de la plaque brisée en juillet 2014, on est en revanche déçu par le manque de courage pour y inscrire le nom et la date du décès de ce pauvre enfant à l'endroit même de son martyre. Notre demande pour que le square du Temple, ou l'esplanade de la mairie porte son nom n'a jamais reçu d’écho favorable.
Bien cordialement
Paul Meillon

Il faut saluer l'attitude du Maire Pierre Aidenbaum, dont la royauté n'est pas la tasse de thé, d'avoir donné suite à la pression amicale de ceux qui la respectent ou sont simplement attachés à la réalité historique. Il faut ajouter qu'on ne peut pas se dire humaniste sans reconnaitre que le calvaire que la Révolution a fait subir au petit roi Louis XVII, alors âgé de 9 ans, est indigne des idéaux qu'elle était censée porter.
Gérard Simonet

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)