Amelot bisseuil cour int et fronton
Blog powered by Typepad
Membre depuis 09/2006

« Condamnations en série d'une dizaine de perturbateurs de l'espace public dans le XIe... | Accueil | Fusion des quatre arrondissements centraux : une salle des fêtes et trois salles des mariages en trop... »

13 janvier 2019

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Bonjour, on ne peut être qu'entièrement d'accord avec cette tribune. La confusion brouillonne mais opportune que la Mairie essaie de créer dans nos esprits en toute pollution et réchauffement de la planète est honteuse. Les décisions en la matière de la Mairie sont nuisibles, contradictoires et infondées : densification de Paris, organisation systématique de bouchons par congestion de la circulation, fermeture catastrophique des voies sur berge avec report de la pollution au pied des commerces et habitations, travaux partout tout le temps, promotion aveugle du véhicule électrique.... rien de tout cela ne semble raisonnable, réfléchi ou sincère. Et comment peut on sérieusement envisager la bicyclette comme l'alpha et l'oméga d'une politique de déplacement pour une ville comme Paris, enchâssée dans une région comme l'Ile de France?

Merci pour avoir partagé cet article ; il est certain que sur ces sujets

On comprend, après le scandale de le destruction partielle mais irréversible des serres de Formigé (aussi connu en son temps que Baltard et Eiffel) avec un soutien inconditionnel de la mairie de Paris à la position la plus extrême de la FF de tennis, alors même que les travaux entrepris sont insuffisants pour le projet visé et qu'il y a avait des alternatives dans le Grand Paris mais pas Paris intra muros, ou plutôt intra hortus ..., ( toute proportion gardée ce serait comme d'amputer une partie du jardin des plantes pour faire des salles de squash) , le site est classé ... on comprend que les responsables de la pétition et ses nombreux signataires, prenant la mairie en flagrant délit de renonciation aux règles élémentaires de l'écologie ait envie de voir l'édile parisienne danser un dernier tango ...
Pour ce qui concerne el GIEC, c'est de la désinformation complète dans l'autre sens ; de puissants lobbys un peu comme ceux du tabac sont prêts à toutes les roueries pour faire penser que leurs adversaires préoccupés de l'avenir de Gaïa à moyen et long terme ne roulent que pour leur chapelle ; il est sûr qu'il y a des marges d'erreur et de réflexion dont convient le GIEC ... Entre Trump et Al Gore ...
https://www.youtube.com/watch?v=jOKqYtRDGak

La note de nos amis du XVIe a raison de souligner que pollution et réchauffement climatique sont deux processus distincts, même s'ils sont liés.
Le gaz carbonique (CO2), principal (mais pas unique) cause de l'augmentation de l'effet de serre, et donc du réchauffement climatique, n'est pas un polluant. En revanche, le monoxyde de carbone (CO) est un polluant très dangereux pour la santé (par affinité avec l'hémoglobine qu'il détruit, il bloque l'oxygénation des tissus et provoque des troubles cardiaques et respiratoires, voire peut être mortels dans le cas du chauffage au charbon). Je suis surpris qu'on n'en parle presque plus, et semble-t-il, qu'on ne le mesure même plus), même si l'amélioration des moteurs à explosion et la quasi disparition des poêles à charbon en ont sensiblement diminué la teneur dans l'air.

Par ailleurs, si la pollution "voyage" et que nous subissons en France, en cas de vents d'est, la pollution, due notamment aux centrales au charbon et surtout au lignite, "importée" d'Allemagne et des pays d'Europe orientale, il n'en reste pas moins que les effets de la pollution se font d'abord sentir dans le voisinage des lieux d'émission. La pollution de l'air est certes MONDIALE MAIS D'ABORD LOCALE. C'est pourquoi la Mairie de Paris cherche à juste titre à réduire la pollution émise dans Paris, ce qui doit améliorer l'air respiré par les Parisiens et apporter la contribution de Paris à la réduction, à l'échelle mondiale, des polluants en circulation et surtout des émissions de gaz à effet de serre.

Par ailleurs, je partage les interrogations de Gérard Simonet sur le bilan écologique de l'automobile électrique et sur la caractère, par nature intermittent, des énergies "douces" (éolien et photovoltaïque), tout en espérant qu'une amélioration du rendement des moteurs électriques, le recours à une électricité non issue d'énergies fossiles (charbon, pétrole, gaz) et des progrès dans le stockage de l'électricité permettront de répondre à ces difficultés.

Pierre MERLIN

PS. La remise ne service des centrales au charbon (surtout au lignite) en Allemagne n'est pas due à "une interruption des productions éoliennes", mais à la fermeture des centrales nucléaires, exigée par les écologistes allemands, qui ont ainsi grandement contribué à l'augmentation locale et mondiale des pollutions et du réchauffement climatique.

On dit que le GIEC n'est pas composé d'experts qualifiés mais avant tout de lobbyistes qui ont des intérêts à défendre.Sommes-nous là aussi manipulés ?

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)