Amelot bisseuil cour int et fronton
Blog powered by Typepad
Membre depuis 09/2006

« Fin de jachère prochaine de la maison la plus étroite du Marais ? | Accueil | Marquage au sol justifié devant l'école maternelle rue des Archives (IVe). »

31 mai 2019

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Bonjour,
Je suis enseignant et habite rue Beautreillis depuis une quinzaine d'années. Les conditions de vie n'ont cessé de s'y dégrader: tapage nocturne permanent en provenance d'immeubles dits "bourgeois" ou de restaurants bien connus qui attirent une clientèle peu respectueuse qui méprise souverainement les résidents en autorisant notamment des terrasses plus ou moins improvisées où leurs clients (des oisifs, à n'en pas douter) peuvent hurler toute la nuit. Sans parler des odeurs de cigarette, de cannabis, des motos pétaradantes (et des odeurs d'essence)...
En outre, comme si cela ne suffisait pas, la rue (étroite et sonore) vient de se transformer en un chantier proprement infernal (8 heures par jour de bruit incessant), à l'évidence inutile et coûteux (surtout en termes de santé nerveuse). Quand tout cela s'arrêtera-t-il? La police et la mairie sont absentes et/ou inefficaces, et nous ne sommes bons qu'à payer des impôts locatifs (pour enrichir qui? en tout cas pas notre confort quotidien).
Le quartier devient de plus en plus invivable et peuplé de gens peu civiques ("bobos" égoïstes, "gent friquée" agressive... D'où les tags et autres marquages de territoire de ces nouveaux barbares). Si je pouvais, je déménagerais, mais je n'en ai plus les moyens ni la force (je suis arrivé là il y a quinze ans par hasard et je n'aurais jamais pu imaginer l'évolution des choses).
Où sont les vrais Parisiens, civilisés et urbains? Que faire pour que cela change???

Vous soulignez à juste titre les défauts des Conseils de quartier. Certes il y a des Conseils de quartier où l’ambiance est souvent conviviale, le nombre de participants important et la décision collégiale, mais il est vrai que leur représentativité est insuffisante (en particulier les commerçants et plus généralement les gens qui travaillent dans le quartier sont peu présents), ils sont trop peu connus, et leur positionnement par rapport aux instances de la démocratie représentative dépend beaucoup de la Mairie.
La réflexion que nous avons menée avec les Conseils de quartier voisins des autres arrondissements de Paris-centre nous a d’ailleurs permis de constater que les chartes sont très différentes et qu’en prenant le meilleur de chacune sur les questions de représentation et de statut par rapport au Conseil d’arrondissement, on peut progresser.
En ce qui concerne la question des budgets participatifs, je ne dirais pas que ce sont les Maires d'arrondissement qui ont sollicité les Conseils de quartiers pour « infuser ce mécanisme », mais les Conseils de quartier qui ont trouvé là un levier d’action pour faire avancer leurs projets (sous réserve du vote des habitants). Ensuite, si les habitants votent en faveur du projet, il devient un projet de la Mairie et suit la procédure. Il me semble qu’un projet ainsi initié prend assez naturellement en compte les attentes des riverains membres du Conseil de quartier qui en sont en général à l’origine, ce qui n’empêche pas, bien entendu, des opposants de se manifester …..
Et rien n’empêche un groupe de riverains hors Conseil de quartier de proposer un aménagement au titre du budget participatif
Alain Genel

Soyons clairs. La Présentation "publique" est restée totalement confidentielle et le réaménagement de la rue Beautreillis l'est resté tout autant jusqu'à l'arrivée des marteaux piqueurs. En Septembre dernier, Il fallait être allé à la mairie pour une raison ou une autre pour découvrir l'annonce d'une présentation publique de cet aménagement, car JAMAIS AUCUNE AFFICHE n'a été mise dans la rue concernée ou dans les rues alentours.
Qu'importe. Aujourd'hui, l'objectif n'est pas d'incriminer le Maire qui a sans doute été très sollicité. Il est de lui demander de protéger les habitants des conséquences prévisibles de ce réaménagement réclamé par les propriétaires de bars et de restaurants.
Et que l'on ne réponde pas que, sur ce point " il faudra alors s'adresser à un autre organisme que la Mairie " , comme cela a été dit lors de la présentation publique ( sic).... .
C'est cela qui serait alors inadmissible.


Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)