Amelot bisseuil cour int et fronton
Blog powered by Typepad
Membre depuis 09/2006

« Les mairies des IIIe et IVe vous proposent un quiz : connaissez-vous le Marais ? | Accueil | Classement américain des 50 villes les plus propres au monde : surprise, Paris en deuxième position derrière Londres ! »

31 juillet 2019

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Bonjour à tous
Je suis en guerre avec d'autres contre le WHO'S depuis trop longtemps. C'est un bar de nuit et la préfecture de police se désintéresse des riverains car (pour elle) personne n'habite autour du who's donc bon courage chers voisins fantôme. Achetons des bouchons d'oreilles et circulez y'a rien à voir.
FRANÇOIS Stéphane

Réponse à Dufour: Il s'agit d'une soirée bien sur, mais multipliée par 40 et elle s'ajoute à celles que l'article invoque (fête de la musique et toutes les autres). De plus c'est le phénomène d'escalade qui inquiète les habitants. Après la gay-pride, les gay-games qu'on a eus en 2018, et la marche des fiertés devient la semaine des fiertés puis la quinzaine des fiertés. Encore un effort et on aura l'année des fiertés... Dans leur logique revendicatrice, les bars et leurs syndicats pourraient demander que la dérogation soit étendue à l'ensemble de ces périodes.....

Est ce qu'on peut avoir communication des termes de la "négociation" ? Qu'est ce que le SNEG a donné en échange de cet accord ?

Enfin en même temps, nous parlons d’une soirée par an ...

Je m’insurge également contre ces initiatives corporatistes qui grâce à la complaisance des élus s'autorisent à enjamber la loi et à faire fi de l’intérêt général.

Réponse à Elisabeth : il n'est pas certain que le COX soit membre du SNEG. Il y a plutôt lieu de penser qu'il ne l'est pas car ce que vous dénoncez est malheureusement très vrai.

Je me suis toujours posée des questions sur le Café COX qui depuis 15 ans, même peut-être plus, a annexé carrément le trottoir (rue des archives). Sa horde de clients, été comme hiver, est presque exclusivement servie sur le trottoir où des "malabars" font semblant d'essayer de canaliser la foule, certainement afin d'éviter l'annexion pure et simple de la rue (route).!!! Pour une protection, c'est une protection. L'exemple a fait tâche, les cafés servent désormais à l'extérieur, les restaurants s'y mettent avec des terrasses sauvages (maintenant après fermeture des magasins voisins on installe des tables le long de leurs vitrines). Hier soir en passant rue Vieille du temple vers 22h, j'ai été frappée de constater qu'en face du café le Saint Gervais (une horde de clients à l'extérieur consommant jusqu'au bout du square du musée Picasso - relayée un peu plus loin par la horde du Café La Perle) les restaurants, le Breiz, Glou, Pink Flamingo.. égrénaient des tables tout le long du trottoir ... soit tout un quartier qui désormais ne peut plus dormir avant ??? Tant pis pour eux, ils n'ont qu'à louer leur appartement en airBnb et aller dormir dans un endroit calme ou vendre à des américains de passage (qui ne votent pas) ou arrêter de travailler (au moins de jour). Non mais!

On ne comprend pas que la préfecture, qui sait ce qu'elle doit faire, prenne une position puis s'en départisse à l'issue d'une "négociation" avec des gens qui n'ont que des intérêts marchands à défendre.

Le poids des lobbys à la mairie de Paris devient inquiétant, surtout quand il se joint à une tendance de plus en plus marquée au communautarisme. Les citoyens s'inquiètent pour la démocratie.

Le communautarisme marchand ou propagandiste est une impasse
Il suffit d’une erreur d aiguillage pour dérailler
La seule fierté authentique est de susciter le respect en respectant autrui, son environnement, la tranquillité de chacun.
Être irréprochable et ne pas susciter de passe-droit à la logique douteuse
Dommage que la ligne antérieure de respect mutuel n’ait pas été poursuivie car c est la seule qui vaille et soit durable ...
On ne peut mieux dire que dans ce texte de constat et de regret
Vive la coexistence pacifique sans décibels ni salissures intempestifs

La perplexité exprimée à juste titre par l’animateur de ce blog rejoint la déception enregistrée au fil des années par l’association représentant de nombreux habitants du 11e

En effet, il y a quelque temps déjà, notre association avait engagé des efforts, et du temps, dans la perspective d’une coopération avec les organisations professionnelles de la nuit, à commencer par le SNEG

L’idée était notamment de peser conjointement, habitants et professionnels, sur les exploitants peu scrupuleux qui génèrent des nuisances et dégradent l’image des établissements recevant du public la nuit

Or, les professionnels, dont le SNEG, n’ont pas jugé utile de faire vivre cette démarche innovante ; résultats : les sanctions tombent, la répression prenant le pas sur la prévention

Les habitants peuvent légitimement se demander si les professionnels n’ont pas changé d’avis en raison de la politique de la mairie de Paris, qui leur est tellement complaisante qu’elle est de nature à les dissuader de se soucier des nuisances nocturnes provoquées par de nombreux exploitants récalcitrants : certes, les sanctions tombent mais elles ne sont pas suffisamment lourdes pour les établissements

En revanche, le moment venu, les habitants, qui sont aussi des électeurs, sauront tirer les enseignements de toutes ces années de vie gâchées par la collusion entre élus locaux et dirigeants des lobbies de l’alcool et de la fête sans limites

Un combat à poursuivre, selon moi, silencieusement si possible. Bon courage, bonne route. John

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)