Amelot bisseuil cour int et fronton
Blog powered by Typepad
Membre depuis 09/2006

« Devoir de vacances dans l'espace-temps : les "ondes gravitationnelles" révélées en 2016. Science et foi.... | Accueil | Anne Hidalgo nous invite à découvrir l'état d'avancement des projets du "budget participatif"... »

11 juillet 2019

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Elisabeth | 12 juillet 2019 à 18:30

Et pendant ce temps la , la ville de Paris est de plus en plus sale et les rats prolifèrent.... Le clientélisme fonctionne a fond.

Réaction ce samedi de Salvini sur le soutien à SOS Méditerranée : "De toute évidence la municipalité de Paris n'a rien de mieux à faire"

http://www.leparisien.fr/societe/les-humanitaires-carola-rackete-et-pia-klemp-bientot-decorees-par-la-ville-de-paris-salvini-enrage-13-07-2019-8115918.php

Et si on créait une association pour le « Renforcement du service public municipal en charge des déchets et de la propreté » de Paris ? On obtiendrait peut-être une subvention pour nettoyer nos rues ??

Le lien avec le rapport de la Cour des Comptes IDF est fort intéressant. Bien que n'ayant pas encore eu le temps de le lire, les intitulés du Sommaire sont déjà assez édifiants sachant,en outre, que cette noble institution n'écrit qu'en termes feutrés. Néanmoins par hasard en le parcourant vaguement,je suis tombée sur une Perle. Figurez vous que (Paris) nous finançons : le « Renforcement du service public municipal en charge des déchets et de la propreté » de la commune de ...TUNIS." Espérons qu'il y ait à terme un accord de réciprocité !

Ooops, la connection dans votre article vers l’ordre du jour ne fonctionne plus (maintenance!) mais un message de la Mairie nous dit qu’elle fait tout pour la rétablir. On n’en doute pas ...

Il est aussi à noter que la Mairie va subventionner SOS Méditerranée (l'association affrétant le navire Sea Watch 3) à hauteur de 100 000 EUR (55 000 EUR avaient déjà été versés en 2016 et 2018).

La communiqué de presse daté de ce jour annonçant cette aide d'urgence ainsi que l'ordre du jour du Conseil de Paris ne sont plus accessibles ce vendredi 12 juillet à 17h09, il s'agit sans doute d'un léger souci informatique.

Merci de corriger les scories de mon message précédent
Sorry
Michel


Fin du Ier paragraphe deux mots accolés avec une lettre en trop
Plus loin :
Qui transpirent et non qui transpirant
MERCI

Ce sujet est essentiel comme mode d’evaluation du degré de gouvernance démocratique de la Mairie de notre capitale .
Sur une échelle de 1 à 10 on ne lui attribue plus la moyenne ... propos d un électeur de la presente equipe qui se sent floué par des mesures alimentees par la gabegie et qui transpirant le communautarisme et le clientélisme ( même involontaire) ...
Rappelez-vous c est cela le pire, au nom de la simplification on publie désormais pour le tout venant, le vulgum pecus (nous) des listes de subventions agrégées où on ne voit plus clairement qui touche quoi, une façon de noyer le poisson ou le Pierrot de la nuit dans un océan de bienfaisance apparente ...


Merci pour le lien, les descriptions brillent en effet par leur opacité.
Parmi les montants de subvention les plus élevés:
"Subventions (1.700.000 euros), conventions et avenants à conventions avec 17 associations dans le cadre de la lutte contre le VIH/sida à l’international. ", soit 100 000 EUR par association : la Mairie contrôle-t-elle la façon dont est dépensée l'argent alors que les actions semblent avoir lieu à l'étranger ?

La Chambre Régionale des Comptes vient de publier hier un rapport sur l'"action internationale" de la Ville de Paris.
https://www.ccomptes.fr/fr/publications/la-cooperation-decentralisee-et-laction-internationale-de-la-ville-de-paris

Extraits:
"Néanmoins, la politique municipale en matière internationale n’a pas un périmètre clair ni évident. En effet, pour la Ville de Paris, l’action internationale recouvre les dépenses d’aides aux réfugiés présents sur le territoire parisien. En outre, l’accueil des mineurs isolés étrangers (MIE) est comptabilisé dans des dépenses « internationales ». Plus de 25 M€ ont été consacrés en 2016 à cette politique, gérée par les services sociaux de la Ville.

Enfin, la Ville de Paris ne mesure que partiellement l’efficacité de sa politique internationale, tant pour la coopération décentralisée que pour son action internationale. La Ville devrait notamment s’efforcer d’évaluer les retombées de cette politique (médias étrangers, par exemple) pour en justifier les crédits.

La chambre formule quatre recommandations, dont deux portent sur la qualité et la transparence de l’information diffusée aux Parisiens, via le site internet « Paris.fr »."

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)