Amelot bisseuil cour int et fronton
Blog powered by Typepad
Membre depuis 09/2006

« La mairie annonce l'entrée en fonction des "responsables propreté" de quartiers. Une bonne mesure s'ils ne nous jouent pas l'Arlésienne ! | Accueil | Dévastée par un tagueur, la rue Quincanpoix (IVe) soigne ses blessures. La mairie de Paris doit mettre un terme à ces comportements ! »

19 février 2022

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

L’espace public est devenu un enfer pour les piétons, entre terrasses anarchiques, circulation des 2 roues absolument agressive et débridée, trottoirs mal entretenus. Sans parler des déplacements en bus qui sont devenus totalement hasardeux. Je me promène avec une poussette et je redoute le beau temps car je sais que cela va être l’enfer . C’est absolument anormal. Je ne peux pas poser ma voiture en bas de chez moi pour charger mon bébé et mes valises, par contre le bistrot d’en bas peut étaler 25 tables et 70 clients jusqu’à 2h du matin sans problème.
Franchement Paris devient trop difficile à vivre. Est ce que nos proches qui viennent de province ou d’autres quartiers de Paris devront demander un laisser passer pour venir nous rendre visite ?dans quel monde s’apprête -t-on à vivre? Paris est morcelé, il est plus rapide d’aller à Bordeaux qu’à La Muette!! Et en tant que commerçante je peux aussi témoigner que tout cela est catastrophique

Entièrement d'accord avec Jérôme Pl, il devient impossible de circuler à pied dans le quartier. Je m'étonne du reste que la seule revendication de l'association soit de "permettre aux gens qui n'ont pas d'alternative à la voiture d'y avoir recours et de circuler aisément."

Le mode de transport le moins polluant, le moins bruyant et le moins dangereux (pour autrui) reste la marche à pied, que la mairie s'acharne à transformer en parcours du combattant en multipliant les travaux, les pistes cyclables dessinées sans souci de la sécurité des piétons et le développement anarchique des "circulations douces" et autres quartier "apaisés".

Certes, il faut limiter l'usage de la voiture individuelle. Elle est parfois indispensable, mais je reste persuadée que tous les riverains de Paris Centre n'en ont pas un besoin impératif. Encore faudrait-il justement leur offrir une alternative : en particulier des transports en commun de surface, les seuls accessibles aux nombreux Parisiens incapables d'enfourcher un vélo. Il n'est pas question des autobus dans les exceptions que vous défendez, mais de VTC, et le projet de la mairie est singulièrement discret sur ce point.

Or on constate que le bus 29 est supprimé tous les dimanches, dans le cadre de Paris Respire, qu'en sera-t-il quand l'ensemble du quartier sera "apaisé" tous les jours de la semaine ? Les bus de la rue de Rivoli ne roulent plus en site propre. Partout dans Paris des arrêts de bus se retrouvent coincés entre les voies de circulation et les pistes cyclables, ce qui rend leur accès dangereux. La mairie n'a visiblement que mépris pour ces usagers.

Oui à une réduction de la voiture individuelle, des motos et scooters, pas seulement dans Paris Centre, mais dans l'ensemble de la capitale, mais à condition qu'elle soit raisonnée, compensée par des transports en commun sûrs et efficaces, et que les quartiers piétons prennent réellement en compte la présence des piétons !

FrançoiseG

Totalement d'accord avec JeromePI. La circulation des scooters/vélos/trottinettes est complètement anarchique et il y a des bouchons pendant l'essentiel de la journée.
Alors que la fermeture au trafic de transit était prévu pour le premier semestre, nous avons droit maintenant à une étude d'impact.
Ecran de fumée pour donner l'impression d'une démarche participative ?
Le fait que les places de stationnement disparaissent (rue du Temple) ou que des portions de rue se ferment (rue Saint-Martin) semblent indiquer que l'apaisement est "en marche" quoiqu'il en soit.

Le plus gros problème me parait être celui du contrôle, qui est justement abordé de façon très vague par la mairie : "Comment sera contrôlée la zone apaisée ?" Une fois passés les balbutiements du commencement (présentation d'un ticket de stationnement...), les autorités envisagent "des solutions technologiques efficaces et sécurisées juridiquement". Qu'est-ce à dire ? Comment prouvera-t-on qu'on est invité chez des amis, qu'on va voir notre grand-mère, ou qu'on voulait faire les magasins mais que finalement on n'a rien acheté ? Toute la population va-t-elle être munie d'un QR code, pour justifier ses déplacements ? Voilà un avenir à la chinoise fortement inquiétant.

J'ai l'impression que le seul fait d'en parler, de fermer certaines rues comme Rivoli et d'imposer une vitesse maximum de 30 km/h (pas vraiment respectée) a fait chuter sensiblement le nombre de véhicules en circulation dans le centre. On peut dire de ce point de vue que l'espace s'est déjà apaisé. Faut-il aller encore plus loin ? Peut-être, mais la priorité doit être la réduction du nombre de motos/scooters qui sont invasifs (trottoirs encombrés), bruyants, polluants et dangereux

Piéton à Paris depuis des décennies, l'espace urbain n'a jamais été pour moi aussi peu apaisé qu'aujourd'hui! Nous sommes agressés en permanence et de toutes parts par les vélos ou trottinettes qui roulent sur les trottoirs, ne s'arrêtent pas aux passages pour piétons, grillent les feux rouges, roulent en sens contraire de la circulation (ils en ont le droit!), par les deux roues motorisées qui pétaradent, et les voitures prises dans les bouchons et qui klaxonnent à tout va. Paradoxalement, l'espace était bien plus apaisé il y a 20 ans et les piétons bien plus en sécurité. Alors quand on vient nous promettre un espace urbain apaisé, je me dis que cela relève de l'escroquerie...

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)