Amelot bisseuil cour int et fronton
Blog powered by Typepad
Membre depuis 09/2006

« Prochaine visite guidée : le musée de la vie romantique... | Accueil | Fermeture du magasin U-express Temple-Montmorency (IIIe). Un virage vers un nouveau mode de distribution ? »

05 juin 2022

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

@Jr : Nous avons bien compris que vous n'aimez pas M. Mélenchon, si c’était des affiches d'un parti politique que vous affectionnez, serait-ce moins grave ?
NON, car ce n'est pas le contenu qu'il faut dénoncé mais le système publicitaire, aussi qu'elle soit sauvage illégale ou dans des cadres, la pub commerciale de la société du gâchis est toujours laide, de surcroît quand elle est répétitive et grande.
Personnellement je ne toucherai pas à une affiche unique faisant maximum A2 (taille de l'affichage associatif, à vérifier) et n'ayant rien à vendre, de surcroît si c'est pour une cause ou pour lancer une alerte.

Il n'y a pas qu'un seul Attila, toutes les personnes qui regradent la ville en agissant sur les affichages sauvages, sont aussi des Attilas, et "l'original" est très content d'être imité, le but n’étant pas de faire le travail de la mairie et de laisser la place nette pour le prochain collage illégal, mais de rendre le message publicitaire inopérant, et de révéler le vrai visage de la publipollucité : la laideur. Les collages sont si fréquents sur la vitrine de cette boutique abandonnée qui présage comme d’autres la mort du capitalisme, que la couche de papier atteint parfois plusieurs centimètres d’épaisseur, et devient impossible à arracher. Les attilas ne savent pas si les actions de regradage sont la cause de l’absence de récidive sur les murs de pignon des 36 Archives et 35 Blancs-Manteaux, la dernière action sur le premier il y a quelques mois, avait été commise quelques minutes seulement après la dégradation. Nous pensons que, comme pour les contrevenants au règlement sur les terrases de bars, la mairie ne fera rien sans procédure juridique la prévenant, les politiques étant les substitues de pouvoirs qui se passent ailleurs.

Oui, et dans le même genre il y a M. Mélenchon qui fait coller des affiches illégales partout…!
Pour le coup il est facile d’identifier - et de sanctionner - l’employeur sur ce point !!
Mais non, la Mairie ne fait rien…
Il est vrai qu’elle préfère faire alliance avec l’extrême gauche pour sauver quelques sièges , plutôt que de défendre l’intérêt des Parisiens !

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)