Amelot bisseuil cour int et fronton
Blog powered by Typepad
Membre depuis 09/2006

« "Le Sens de l'Histoire" : on est prêt à l'affronter mais sans ses dérives ! | Accueil | Contrôle technique des deux-roues motorisés : le Ministre Clément Beaune cède prudemment mais sans gloire aux injonctions des motards ! »

14 juillet 2022

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

C'est quand même affligeant de sottise.
Moi qui habite à l'intersection Rambuteau/Archives, arrivant par l'est, je ne vais plus pouvoir remonter chez moi par Archives/Temple... Il va falloir aller jusqu'à Sébastopol. Quel détour !
Et dire que les gens de la mairie prétendent lutter contre la circulation...

Sur ce dossier comme sur d'autres, la Mairie a la main mise. Que lui importe les parisiens et les parisiennes, elle fait ce qui lui plaît. Aucun contre-pouvoir, aucune discussion, rien que des décisions autoritaires et abusives.

Gérer un trafic, c'est une science qui implique de disposer d'outils et de données. Ceux à qui on demande leur avis n'ont que leur bon sens et pensent avant tout à leur cas personnel. Cette politique de concertation démocratique est essentiellement de la démagogie.

Si Monsieur Weil a des velléités de postuler à la mairie de Paris, ce qui est louable, il a intérêt à se démarquer rapidement et montrer son pragmatisme et non son dogmatisme. Les électeurs ont de la mémoire...

Bonjour
Habitants du quartier, nous râlons contre ces plans absurdes de circulation.
Mais....
En élisant Mme Hidalgo, les habitants du quartier savaient ce qui les attendaient.

Je suggère que les membres du bureau de l'Association Vivre le Marais se réunissent en septembre pour préparer une contre offensive de bon sens au plan de circulation proposé par la Mairie et aillent remettre nos propositions d'abord à Mr Weil puis, s'il le juge utile, à Mme Hidalgo.
Qu'en pensez vous ,
Cordialement
Daniel

Franchement je commence à croire avec cette mairie qui n'écoute pas qu'il n'y a que la violence qui lui fera entendre raison.

Ce n'est pas une politique nouvelle initiée par Madame Hidalgo. Déjà, pendant la mandature 2001-2008, M. Baupin, adjoint aux transports, à la circulation, à la voirie et au stationnement, a introduit des sens interdits dans le seul but de "casser" la circulation de transit, avec pour effet principal des embouteillages et du bruit (exemple : l'axe des rues Richer- petites Ecuries-Château d'eau). Il disait que son objectif était d' "emmerder" les automobilistes. Il a été heureusement écarté de ce poste stratégique pendant la mandature suivante.
Si la réduction de la place de l'automobile dans les centres-villes est louable, si la limitation de la circulation de transit est souhaitable dans les quartiers centraux historiques aux rues souvent étroites, il faut y parvenir par des mesures de réglementation (interdiction des poids lourds sur certaines voies, voire dans des quartiers entiers) d'incitation (créer des axes contournant ces quartiers centraux), voire de "contrainte légitime" (plus grande sévérité à l'égard du non respect des interdictions de circulation et de stationnement), mais pas par des mesures inintelligentes frisant l'absurde qui ne font qu'augmenter la gêne des riverains, rallonger les trajets, occasionner des embouteillages, et donc du bruit, de la pollution et des émissions de CO2.
Pierre MERLIN

Baser une politique de circulation sur l’ambition « d’éviter l’effet GPS », c’est tout simplement navrant. Eux, visiblement n’en ont pas car ils rendent certains endroits parfaitement inaccessibles. En ce qui me concerne, je ne sais pas comment je vais réussir à accéder à ma rue depuis mon parking.
Avoir comme objectif de réduire une circulation qui est souvent nécessaire en paralysant les transports en commun c’est stupide.
Tout ce délire doit cesser, la mairie de Paris est absolument monomaniaque et n’agit -mal - que sur circulation avec les effets désastreux que l’on connaît sur nos temps de déplacement, sur les transports en communs entravés et saturés et sur le bruit des embouteillages et sur le commerce, sur nos vies en fait. Cette politique hostile et nuisibles aux Parisiens comme aux banlieusards est une aberration et cela illustre bien le dicton « errare humanum est, persevare diabolicum ». Tout ceci nous mène collectivement à la ruine.
Pour le reste, rien ne se passe, Paris est toujours aussi répugnant, le problème du crack bat son plein, le patrimoine est dans un état lépreux, la délinquance est plus importante qu’elle n’a jamais été, les Parisiens partent, des classes ferment, des commerces mettent la clé sous la porte… pendant qu’ils changent les sens de nos rues sans notre consentement, nous prenant au piège . C’est scandaleux
Et si je puis me permettre, soutenir une politique de réduction de la circulation menée par cette équipe et s’étonner que ce soit catastrophique et insincère c’est naif …

sur la photo proposée, il s'agit du carrefour Roi de Sicile / Cloche-perce (malheureusement, on ne peut pas voir les jolis escaliers qui mènent à la rue de Rivoli)...

C'est du grand n'importe quoi ! Sans compter les pistes cyclables (ou non) avec des vélos qui déboulent de partout sans qu'on comprenne où regarder pour ne pas se faire renverser. Ajouter à ça les petites butées sur la chaussée qui font que l'on doit marcher en regardant ses pieds si on ne veut pas tomber.

Bonsoir,

Nous habitons au 115, rue du Temple avec l’entrée de notre parking au 2, rue Chapon. En regardant ce plan on a l’impression d’être coincés au milieu d’un labyrinthe dans lequel on ne peut plus rentrer en venant du sud ou de l’est, et duquel on peut difficilement sortir.

De plus, nous sommes mis en danger, car les secours (ambulances, pompiers, etc.) ne pourront plus arriver à temps.

Les taxis et les VTC auront de plus en plus de mal, pour les entreprises (plombier, vitrier, peintre, etc), qui ont déjà du mal à venir et à se garer ; ça sera encore pire.

On est privés du droit fondamental d’aller et de venir.

C’est lamentable.

Bonjour,
pour avoir assisté à la réunion, la circulation des bus est inchangé.
Par contre, pour les trois parking de la rue des Haudriettes et du début de la rue Michel Lecomte, cela devient un enfer pour pouvoir arriver à leur parking. Plus d'accès par l'ouest, plus d'accès par le sud, seul l'accès par le Beaubourg, puis Rambuteau, puis Archives permet d'accéder à son parking. grosso modo, il n'y a aucun possibilité en dehors de cet itinéraire. Si il y a un blocage quelconque sur cet itinéraire, aucun itinéraire bis, seule la marche arrière dans un sens interdit vous permet de garer votre voiture chez vous. Ce n'est pas acceptable alors qu'aujourd'hui vous pouvez accéder à la rue des Haudriettes par les 4 fils depuis Beaumarchais et par Archives depuis l'hôtel de Ville. J'avais bien mis en garde de toujours avoir un itinéraire bis. De plus, les mécanisme développés ici n'ont aucun sens dans le cadre de la ZTL. On double les interdictions de circuler en voiture, même pour les habitants de pouvoir leur domicile.

J'ai moi aussi participé il y a quelques mois à une réunion de cette prétendue "démocratie participative" très en cour à la Mairie. La grande majorité des participants, hors les militants dépêchés pour l'occasion et les élus présents, étaient totalement contre ce plan absurde, et suggéraient gentiment des modifications dont, bien évidemment, ces chers élus n'ont strictement pas tenu compte. On le voit concrètement aujourd'hui. Pour aller de chez moi à la Rive Gauche, où habite ma vieille mère que je vais souvent chercher en voiture car elle ne peut se déplacer seule, il sera désormais impossible de ne pas passer par le boulevard Beaumarchais, bouché, grâce à la géniale Place de la Bastille "new style", quasiment 24 heures sur 24. Soit un temps supplémentaire d'environ 30'. Idem si je veux le faire en taxi ou en Uber. Quant à l'idée d'aller vers l'Ouest de Paris intra-muros, où je dois me rendre très souvent pour mon travail, je n'ai toujours pas compris comment je pourrai faire. Le plan est digne du labyrinthe du Minotaure ! Quel est donc le but de la chose? Je ne crois pas une seconde que la création évidente d'embouteillages que cela va générer soit une façon de lutter contre la "pollution". Je crois plutôt qu'il s'agit pour ces élus de transformer notre quartier en "aire de jeux pour adultes", réservée aux amateurs de trottinettes, de vélos électriques et de marche à pied. Une évidente ségrégation par l'âge et par le mode de vie. La seule activité autorisée dans le quartier devenant le fait "de boire un coup" ou d'"acheter des fringues". Un quartier dont il sera vivement conseillé de ne plus sortir. Où les artisans ne pourront plus venir (on les a déjà chassés presqu'entièrement). Où les taxis et les Uber ne voudront plus s'aventurer. C'est absolument terrifiant. Et je crois que, comme beaucoup de mes anciens voisins, je n'aurai, d'ici peu, qu'une solution: aller habiter ailleurs dans Paris. C'est sans doute ce que l'on appelle à la Mairie, une ville apaisée !

C’est tellement fou que l’on se demande si ces « projets » ou « propositions » sont faits par des habitants de Paris. Vouloir créer à tous prix des embouteillages dans nos rues, et empêcher la circulation des habitants est absurde. Espérons que notre maire saura défendre des positions plus raisonnables. Espérons qu’il modèrera ces personnes élues par 12 % des habitants dont la seule volonté est le départ des habitants , leur remplacement par des locations touristiques, la mort de nos commerçants de proximité, et la prolifération des bars et grandes terrasses festives dans une saleté répugnante.

Cher Monsieur,
Vous être trop élégant de croire qu'il s'agi là d'une plaisanterie: hélas c'est la triste réalité à laquelle Mme Hidalgo essaye de nous habituer.
Nous espérons que M. Weil saura ramener tout ce monde à la raison, sans cela nous agirons en fonction aux prochaines élections.
Il n'y a pas que les commerçants qui s'insurgent, les résidents aussi dans leur majorité. Nous sommes victimes de dictature et de l'abus de pouvoir de notre Mairesse qui essaye de tout faire passer de façon provisoire puis pérenne.
Elle n'en est pas à son premier coup d'essai (cf. les terrasses soit disant éphémères, ou encore la rue de Rivoli, j'en passe et des meilleurs).
La politique de Mme Hidago consiste à cloîtrer les parisiens dans leur arrondissement et à éviter qu'ils se fréquentent d'un quartier à un autre.
En nous privant de circuler librement on veut nous ghéttoïser: le Marais ressemble désormais à un véritable parc d'attraction où seuls les touristes sont admis pour le shopping et où les résidents ne se reconnaissent plus dans leur espace quotidien. Grand nombre de logements sont désormais destinés aux Airbnb, les petits commerces ont été anéantis et disparaissent de plus en plus pour laisser place aux grandes enseignes
Nous avons la réelle impression que la mairie essaye de nous isoler et petit à petit nous amener à déserter notre propre quartier.
Quel gachis!
Peut-on juste se poser la légitime question de savoir comment Mme Hidago se rend quotidiennement sur son lieu de travail, à la Mairie?
Etrangement nous ne l'avons jamais croisée dans le métro ou sur les voies cyclables, contrairement à ce qu'elle veut dire!
On nous parle de concertation: mais tout cela n'est qu'un leurre.

Avec de tels non sens, je vais finir par faire comme beaucoup de familles (les écoles sont en perte d’effectifs), quitter le Marais quand bien même je fais tres peu appel à des autos, mais quand j’en ai besoin, c’est un vrai besoin, avec bagages, siege bebe, poussettes… Si ça devient embouteillé en permanence avec klaxons, scooters qui prennent les trottoirs par impatience (rue vdt le matin par ex), des temps de trajets toujours plus longs et incohérents, des taxis qui mettent 15 mns à arriver, alors nous déménagerons aussi…

Ils se foutent du Monde depuis le début. L'histoire de Raymond Devos sur la circulation Rond Point de l'Arc de Triomphe (Champs Elysées) reprend toute sa saveur. Pas fini de tourner. Ceux qui viennent de Ranbuteau via les Archives, ils tournent où ?? Saint-Croix de la Bretonnerie ? et les autres qui arrivent dans l'autre sens. ? Et après ? etc. A inventer le sketch des flics à chaque coin de rue : "Mr vous êtes dans une rue etc" "Vous avez consommé ?" "Non, je viens justement pour consommer" "Allez, Contravention - Marche arrière si tant est que.... "Vous, vous avez consommé ou acheté ?" "Je voulais mais je n'ai pas trouvé à me garer" Au trou. Et vous ? "Je viens voir ma Tante". "Vous avez une convocation signée par la Mairie?" Oui, elle a fait la demande sur Internet". "Je ne vois rien ' "Allez au trou. Votre tante viendra vous chercher.....". Une avancée quand même, plus aucun membre, visiteur de la Mairie de Paris ne pourra encore venir en voiture.Sauf dérogation bien sûr. Ooaf! Ouaf !

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)