Amelot bisseuil cour int et fronton
Blog powered by Typepad
Membre depuis 09/2006

« Le PLU de Paris devant le Tribunal Administratif : la protection des commerces de proximité déclarée contraire au droit de propriété | Accueil | Profession : Maître Barbier »

22 septembre 2007

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Depuis avril 2007, le dossier Réaumur-Temple est au point mort, et on ne voit rien venir des solutions préconisées par l'APUR pour pacifier le quartier (piétonnisation partielle de certaines rues, fermeture de la rue des Gravilliers, respect strict du PLU et du PSMV, interdiction des livraisons à certaines heures...)
Les habitants du 3ème ont bien reçu un courrier laconique de M. Aidenbaum se bornant à énumérer une série de déclarations de bonnes intentions ou de voeux quant à l'avenir de leur quartier. Après les interminables réunions dans lesquelles M Aidenbaum a promené les habitants et les associations pendant de longs mois avant les élections, il y a de quoi être surpris et en colère.
Dans ce courrier est ainsi mise en avant une "Charte de convivialité et de qualité" (sic), charte qui se bornerait à rappeler les règles applicables aux grossistes. Mais fallait-il vraiment une charte pour cela ? On pensait naïvement que nul n'était censé ignorer la loi et qu'il n'était point nécessaire d'une charte-gadget pour rappeler celle-ci...Il est indiqué que "c'est en signant ce document que les commerçants s'engagent à respecter lesdites règles". Faut-il comprendre a contrario que l'absence de signature les dégagerait du respect de ces règles ? (quand on voit l'état de notre quartier, gageons que c'est effectivement ce qu'il faut comprendre).
Il est dit enfin que "les contrevenants seront mis en demeure de les respecter sous peine de verbalisation".... Alors là, c'est à n'y rien comprendre. Cela veut donc bien dire qu'il existe bel et bien des règles mais que, jusqu'à présent, la mairie s'était abstenue de les faire respecter. Il faudrait donc créer une charte pour que puissent s'appliquer les règles préexistantes ??. Jolie conception des lois et des règlements, et de l'égalité entre citoyens.
Les gens ne sont pas dupes. Cette idée de charte semble juste une façon de plus pour la municipalité de gagner du temps en évitant de prendre les mesures nécessaires et connues de tous.
Vélib' a été installé en quelques semaines et la chaussée parisienne modifiée aussi rapidement. Les habitants du quartier Réuamur-Temple eux devraient encore patienter des années et des années. Véritable politique de fond ou politique grand spectacle il faut choisir.

Malgré le message hargneux et sans aucune argumentation valable [de l'ASRS, NDLR] je maintiens mon opinion sur la façade du 74 rue Saint Antoine, 1 rue de Turenne. Elle sera très belle et il faut avoir des monuments modernes. Je pense que votre énergie vindicative serait plus utile dans le combat contre les devantures hideuses qui défigurent bien plus notre patrimoine qu'une véritable oeuvre d'architecture moderne. Certes, elle peut plaire ou pas, mais elle apporte une nouvelle vision du quartier. On ne peut pas vivre figé dans le passé comme certaines associations ringardes avec des idées rétrogrades...

Il semblerait que la sauvegarde des murs et édifices divers soit, en effet - et pour le moins, considérée comme quantité négligeable par la ville et la mairie.
Pour ce qui est du nettoyage des tags, je voudrais apporter ici un petit témoignage... [voir commentaire sur la note concernant les tags. NDLR]
lpm. parmentier

j'ai déjà répondu à ce genre d'argumentaires foireux [de M. Jacques Barbé] dans ce blog!!!! cf plus haut!! allez faire joujou ailleurs que dans le Marais avec vos legos.
APSRS
[note de VlM]

Réponse à Eric H.
Rappelons que l'APUR est l'"Atelier Parisien d'Urbanisme", qui travaille sous l'autorité de l'Hôtel de Ville de Paris.
Vous nous rappelez opportunément qu'il a conduit il y a six mois une étude sur cette partie du Marais, sans doute la plus touchée, et qu'il conforte nos observations.
Vivre le Marais !

Monsieur Aidenbaum avait commandé un rapport à l'Apur. Or ce rapport ne saurait être plus clair (rapport avril 2007, page 10): "la concentration des commerces de gros dans le secteur Beaubourg Temple forme un paysage qui semble incompatible avec le plan de sauvegarde du Marais. La succession et la diversité des devantures, des enseignes et des vitrines y provoquent l’impression d’un désordre contraire au soin apporté en secteur sauvegardé. Elle est marquée par la multiplication des caissons saillants. L’impact de ces éléments en saillie est d’autant plus important que ces rues du centre de Paris sont très peu larges et bordées par des parcelles étroites : d’une devanture à l’autre, les saillies sont de proportion variable et ne suivent pas toujours une continuité horizontale, ce qui porte préjudice au paysage de ces rues longues et étroites.". L'APUR préconise une réflexion sur l'aménagement et l’installation des devantures, accessoires (et notamment des rideaux intérieurs). Qu'en est-il ? La municipalité entend elle enfin réagir ?

Heureusement qu'il y aura la façade du 74 rue Saint Antoine, 1 rue de Turenne. Je suis sûr qu'elle deviendra un "must" à voir dans le quartier (en espérant que sa finition sera satisfaisante). Regardez le BHV Homme-quelle merveille et pourtant sans aucun rapport avec le bâti historique. Sinon le quartier resterait figé dans le passé. Durant tous les siècles on inventait des nouvelles formes. La tour Eiffel. La pyramide du Louvre. Le Quai Branly. Soyons audacieux - faisons-le aussi. Cela n'empêche pas de se battre pour sauvegarder ce qui existe déjà. Et cette façade ne détruit rien-elle fera enfin disparaitre un mur aveugle particulièrement disgracieux.

Bonjour,
je profite de cette tribune, pour évoquer les "verrues" que représentent les "ateliers" en fond de cour, qui aux termes du PSMV (1996), doivent disparaître en cas de fin d'activité, et qui perdurent, avec l'aval de certains ABF? qu'est il prévu comme moyen d'action dans ces cas là? de toute façon, on a vraiment l'impression que les ABF ont "d'autres chiens à tondre" et se moquent royalement (c'est le cas de le dire), de ces arrondissements, dont on crie bien haut qu'ils sont surprotégés, alors que dans les faits, il n'en n'est rien. (cf la façade du 74 rue Saint Antoine, 1 rue de Turenne, dont on voit bien qu'elle sert de "cobaye" pour une introduction d'un modernisme douteux dans le PSMV).
Tous les amoureux du Marais devraient avoir à coeur de défendre une des rares architecture témoins du passé, que le monde nous envie, et que les "soit disant Officiels" piétinent et méprisent (comme toutes les traces de notre passé d'ailleurs).
Merci pour votre contribution au sauvetage de notre Patrimoine Historique.

Apparemment vous êtes sous le coup de la prescription de trois ans.
Il faut espérer que le magasin fasse des travaux ou que l'enseigne change. A ce moment, il faut le signaler.

En plus des points esthétiques soulignés à juste titre, insister sur le bruit (bars at cafés dont les clients débordent sur les chaussées jusqu'à pas d'heure - les fétards qui empêchent leurs voisins de dormir même après minuit - les souffleuses pour « rammasser » les feuilles) et la propreté (par exemple les pipis de chiens tout le long des immeubles, par exemple rue de la Perle).
Et le stationnement des vélos et motos en dépit du bon sens est, aussi, une gêne esthétique.

Ce serait aussi une bonne idée de d'envoyer un dossier aux conseils syndicaux des copropriétés concernées. Dans notre copropriétée pourtant inscrite à l'ISMH, et même célèbre, on se bat seuls pour améliorer les boutiques. Lors de notre prochain conseil syndical on ne manquera pas d'évoquer les possibilités offertes aux renouvellements de baux. Merci de l'info.

Rien à ajouter! Si, venez voir la tour (anno domini 1274) de l'enceinte du Prieuré Saint Martin servant de support aux matériaux de construction (magasin Gedimat 5-7 rue Bailly. L'accès à cette tour se fait par une boutique dont les devantures sont d'une laideur indescriptible. Selon mes information la façade de l'immeuble sera bientôt refaite avec une reconstruction des éléments disparus (corniches, appuis de fenêtres). Ces efforts des copropriétaires ne concernent pas la boutique. Or l'entrée (hideuse) du magasin cache les restes de belles arcades en pierre de taille et même une plaque de rue en céramique qui disparaitra surement bientôt... Que faire?

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)