Amelot bisseuil cour int et fronton

liens utiles

Blog powered by Typepad
Membre depuis 09/2006

« Immeuble 35 rue Pastourelle : le Maire condamne les arcades | Accueil | Tempête force sept hier à la mairie du IVe face au projet d'aménagement de la rue des Archives sud (IVe) »

11 février 2009

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

J'ai évoqué en fin de réunion, outre l'aspect esthétique de l'école et le centre sportif St-Merri, le véritable problème de santé publique que pose cet ensemble : sortie de tunnel routier sur-fréquenté à la porte de l'école et du centre sportif et, plus particulièrement pour la piscine, ventilations défectueuses (fortes odeurs de gaz brûlés et de tabac dans le bassin et les vestiaires de la piscine), pas ou peu d'eau chaude dans les douches, vestiaires froids (ils ne sont pas isolés de l'entrée et de ses courants d'air), eau du bassin trop froide (25 à 26° la plupart du temps, au lieu de 28°); j'ajouterai, comme je l'ai déjà précisé à Madame la Maire et à son cabinet peu avant les dernières élections municipales, que l'entretien est très approximatif (le personnel semble pourtant nombreux),et que nombre de jeunes femmes se plaignent de l'absence de portes pour isoler les douches...

Toujours aussi intéressé par votre chronique. Il y a un moment que je ne suis pas passé devant la fontaine Stravinski. Je ne savais d’ailleurs pas qu’elle s’appelait ainsi. Pour moi, c’est le beau nom de Niki de Saint Phalle qui y est attaché, auquel il faut ajouter celui de Jean Tinguely, son mari. On peut aussi parler d’une fontaine des automates. D’après votre photo, ces surprenantes machines sont en panne, le bassin à l’abandon. C’est bien cela qu’il faut dénoncer. J’ai trouvé sur la toile une photo prise sous le même angle que la vôtre, mais à une époque où cette « installation » fonctionnait et créait une atmosphère réjouissante. Si ses couleurs vives ont pu heurter certains (mais certainement pas autant que celles de Jeff Koons, l’an dernier, au château de Versailles), elles participaient d’une sorte de kermesse médiévale sur le parvis de Saint-Merri, avec en outre un évident clin d’œil musical (si l’on peut dire) en direction des trouvailles désarticulées de Stravinski et autres inspirateurs de l’IRCAM voisin. On peut aussi noter sur cette photo que le problème des murs tagués avait été anticipé – et résolu – par la grâce d’une efficace vigne vierge malheureusement disparue aujourd’hui.
Bien sincèrement,

Philippe Haeringer

PS : nous parlions de musique et je prends conscience de la récurrence d’un son de couleur vive (justement) qui enveloppe cette place avec ces référents tutélaires : Stravinski, Niki, Tinguely, Saint Merri… Il y avait aussi Aubry (le boucher) et la rue Brisemiche !

Quelle tristesse de voir sur votre photo l'état déplorable de la fontaine Stravinsky. Cela ne devrait pourtant pas couter si cher de la rénover (quel est le budget de Paris plage ?). Curieusement les terrasses aux abords de la Fontaine ne me dérangent pas... Les jours ensoleillés, elles offrent une vue agréable sur le musée Pompidou le temps d'un verre. Je suis d'avantage choquée dans le quartier par la multiplication des kebabs, pizzas rapides, centres de tatouages, qui donnent un peu une mauvaise image à ce fantastique et dynamique quartier.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)