Amelot bisseuil cour int et fronton
Blog powered by Typepad
Membre depuis 09/2006

« Réaménagement Archives-sud : première réunion du "comité de rue" | Accueil | PSMV du Marais : entretien avec Daniel Duché, architecte chargé de sa révision »

25 mars 2009

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Nous ne passons pas devant le COX au mêmes heures. Il est exceptionnel que les clients "débordent" sur le trottoir, comme c'est la coutume dans les pubs et bars à bière de Londres, sans que cela n'offusque personne. A Paris, depuis que le tabac est interdit dans les bars et débits de boisson, les consommateurs des établissements de Montmartre, Montparnasse et d'ailleurs "débordent" sur le trottoir sans que cela émeuve particulièrement les riverains. Je crains malheureusement que votre obssession récurrente du COX, vos insinuations, mises engarde, procès d'intention et critiques, ne soient une forme d'homophobie rampante. Je vous recommande la lecture du dernier numéro de "Têtu" sur les nouvelles formes d'homophobie qui sont aussi punies par la loi.

Merci de cette article et de ces mises au point. Je m'étonne de ce que vous ne disiez pas un mot de la sinistre caisse rouge qui depuis des mois défigure la perspective sur la façade de l'hôtel de Soubise. Je suppose qu'il s'agit d'une oeuvre d'art, peut-être même d'une oeuvre "à message". Placée comme elle est c'est avant tout une horreur. Est-ce que les maîtres des lieux (de ces lieux publics) n'ont pas d'yeux pour voir ? Quand je pense aux milliers de visiteurs qui n'auront jamais la chance de voir l'hôtel de Soubise dans sa splendeur, et en emporteront une image abîmée par cette verrue...

J'ai lu avec beaucoup d'intérêt votre article sur l'hôtel de Soubise. Comme vous le savez les archives nationales sont stockées au CARAN mais aussi à Vincennes pour le Ministère de la Défense,
au Quai d'Orsay pour l'histoire diplomatique, à Roubaix pour le monde du travail et les entreprises, et à Aix en Provence pour l'Outre mer, pour ne citer que les principaux sites. Le quadrilatère Soubise Rohan est saturé
et le projet de construction à Pierreffite-sur Seine permettra de regrouper 200 kms linéaires d'archives avec un classement un peu plus rationnel. Certes Pierrefitte est plus difficile d'accès que le CARAN mais la numérisation
en cours permettra aux chercheurs et généalogistes de faire beaucoup de recherches sur leur ordinateur (Le programme de travail de 2009 prévoit le microfilmage de 300,000 pages et la numérisation de 2,5 millions de pages).
Et puis le Musée de l'histoire de France , les appartements du Prince et de la Princesse de Soubise, ceux du Prince et de la Princesse de Rohan devraient être mis en valeur et attirer beaucoup plus de visiteurs.
Enfin le superbe et vaste jardin qui se trouve entre les deux palais devrait être à nouveau ouvert au public. Vous le rappelez, mais sans attendre un déménagement qui va prendre des années, je trouve qu'il faudrait entamer une nouvelle action pour
ouvrir cet espace vert à la population. Je ne vois pas quels sont les risques encourus par les précieux documents historiques . Le Caran est bien protégé. La Cour d'honneur de l'hôtel de Soubise pourrait continuer à être réservée aux
visiteurs et aux expositions

Limiter les Archives Nationales au seul hôtel de Soubise est réducteur. La superficie actuelle des Archives est d'environ 3 ha et il y a des magasins en hauteur et en sous-sol, et si une partie des fonds quitte le Marais, ce n'est pas à cause d'une inadaptation des locaux, puisqu'ils ont été construits pour conserver des archives, mais en raison de la saturation du site et de celui de Fontainebleau.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)