Amelot bisseuil cour int et fronton
Blog powered by Typepad
Membre depuis 09/2006

« Départ de la "Société des Cendres" ; on attend le Phénix ! | Accueil | La "Maison du Pastel", 20 rue Rambuteau (IIIe) : les meilleurs pastels du monde. »

24 avril 2009

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Comme le souligne Gilles Pourbaix, je pense que la portion de la rue Rambuteau entre la rue Saint-Martin et le boulevard de Sébastopol devrait être concernée. Cette courte portion de rue est particulièrement dangereuse, les trottoirs sont insuffisamment larges et sont encombrés, les cyclistes la prennent à contresens pour se rendre au Musée Pompidou, et, surtout, les piétons doivent marcher en pleine chaussée.

"Si les devantures sont ce qu'elles sont, c'est parce que les services de la surveillance de l'architecture parisienne s'en désintéresse.."...
"... il suffit d'exiger que les règles soient respectées.".

Entièrement d'accord avec le précédent commentaire. Il devient de plus en plus inacceptable aux yeux de nombreux habitants du 3ème arrondissement que les pouvoirs publics et la municipalité continuent de tolérer les devantures des grossistes, leurs enseignes criardes et anarchiques et les rideaux de fer, les cartons dans les rues...

Et dire qu'on force les copropriétaires à ravaler leurs immeubles alors qu'au rez de chaussée les commerçants eux font ce qu'ils veulent !

Rue commerçante en effet, c'est bien l'unique dans le quartier !

La rue Rambuteau a toujours été une rue-marché avec de nombreux commerces de bouche. Je me rappelle qu'il fut un temps où il y avait quelques marchands de quatre-saisons avec leur petites voitures, vestiges des Halles... Il est donc très important de garder ce caractère à la rue, et de permettre aux piétons d'y circuler à l'aise. De plus, il y passe un bus, et il y a deux rangées de voitures garées (souvent des camionnettes de livraison).
Peut-être en effet faudrait-il supprimer une ligne de stationnement, élargir les trottoirs et surtout empêcher la prolifération des terrasses.

M. Cheminade a raison, mais nous craignons que la perfection en matière d'éducation, de surveillance et de répression soit comme la ligne d'horizon qui s'éloigne de nous quand on va vers elle.
Aussi, tout ce qui peut faciliter l'exercice naturel de la discipline est en principe bien venu.
C'est le sens de notre message.
VlM

Le Marais comme le quartier des Halles ou du Sentier, parties anciennes et historiques de Paris souffrent des mêmes malheurs.
Circulations de mobiles à moteurs thermiques (autos et motos) excessives et anarchiques, en violation avec les règles du Code de la Route, et aussi des Arrêtés pris par la Ville de Paris.
De l'occupation indue de l'espace public par les commerçants qui utilisent une grande partie de celui-ci gratuitement pour accroître leur chiffre d'affaire, et donc leur bénéfice.
de la présence de devantures de commerces, en activité oui pas, qui sont de véritables agressions vis à vis du patrimoine architectural de ces ensembles de quartiers historiques.
Tout cela, parce que les règlements et lois en vigueur ne sont pas respectées mais aussi, et surtout parce qu'aucune autorité ne fait son travail de surveillance et de répression.
Si les deux roues, motorisées ou non, circulent sur les trottoirs en toute impunité, c'est bien parce que la police n'est pas efficiente.
Si le stationnement est abusif, c'est encore parce que cette police ne s'en occupe pas suffisamment.
Si les devantures sont ce qu'elles sont, c'est parce que les services de la surveillance de l'architecture parisienne s'en désintéresse.
Si les terrasses et étalages envahissent les trottoirs, au point que les piétons doivent descendre, à leur risque et péril, sur la chaussée.

Aucun aménagement n'est nécessaire pour ces quartiers, il suffit d'exiger que les règles soient respectées.

Pourquoi exclure a priori la portion de la rue Rambuteau entre la rue Saint-Martin et le boulevard de Sébastopol? La circulation sur les trottoirs y est quasiment impossible et les piétons sont obligés de marcher sur la chaussée, parmi les voitures dans une portion de rue très étroite donc dangereuse.
Sinon, bravo pour l'initiative.

Une maman avec une poussette obligée d'emprunter la chaussée devant le "Bouledogue", la municipalité attend- elle le pire pour réagir ?

bonjour,

merci pour vos articles, évidemment il faut élargir les trottoirs, mais au profit des piétons et non des commercants. Si vous accordez un mêtre de terrasse il devient très rapidement deux. Vous avez oublié les affreuses barrières devant la crèche, Il me semble que des bacs avec des arbres auraient rempli la même fonction sécuritaire et auraient été moins agressifs.

Il est vraiment important d'élargir de chaque coté de la route les trottoirs sur tout le tronçon voire à laisser juste une voie avec une limitation de vitesse à 15 km/h et priorité aux piétons

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)