Amelot bisseuil cour int et fronton
Blog powered by Typepad
Membre depuis 09/2006

« Immobilier : la transformation d'appartements commerciaux en logements habités se confirme dans le secteur Beaubourg-Temple | Accueil | Entretien du mobilier urbain : excédés par l'inertie de la Ville, des habitants prennent les choses en main »

25 mai 2009

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Réponse au Robin :
Et si vous n'aimez pas les réactions des habitants du Marais à l'égard de certains excès, quittez le, quittez Paris et partez pour l'île enchantée de Pinocchio où on fait la fête le jour et la nuit.
Vous savez ce qu'on devient à la fin ?

Une fois de plus, la bourgeoisie est rattrapée par le temps.
Quand les bourgeois pensent encore qu'ils font tourner le monde, ils se heurtent à un géant qu'ils feignent ignorer. Mais voila, quand ce géant se nome économie, les bourgeois se ridiculisent. Ce ne sont ni les associations ni les noms à particules qui rythment la vie politique et économique. Ce sont les activités économiques. Et toutes ces micro démarches pétitions... ne sont que les piaillements d'un oisillon apeuré à l'échelle d'une ville telle que notre capitale. Le PARIS vivant, si vous ne l'aimez pas, quittez le! Versailles vous ouvre grand sa coure.

Je vous rappelle que Mme la maire du 4e arrondissement a déclaré dans la réunion publique consacrée à la rue des archives que si on veut vivre dans le calme il faut vivre ailleurs que dans le 4e et qu'il faut déménager !
Quel dommage que le Cox ne songe pas à installer une succursale dans l'île Saint-Louis (Je pense à une rue bien précise...)! Cela nous permettrait faire partager à tous les habitants la super ambiance qui règne dans certaines rues du 4e.

C'est scandaleux ; on voit bien ici le vrai comportement de nos édiles une fois les élections passées. On peut interdire, mais on ne le fait pas, car les recettes de la ville pourraient en pâtir (il ne suffit pas, en effet, d'augmenter l'impôt foncier d'environ 20 %, - il en faut toujours plus), et un certain type d'électeur pourrait changer d'opinion au prochain scrutin.
Michel Baillon

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)