Amelot bisseuil cour int et fronton
Blog powered by Typepad
Membre depuis 09/2006

« "Bazar de la Mode" : voici l'arbre tant attendu ! | Accueil | La rue des Gravilliers (IIIe) change de sens »

08 novembre 2009

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Bonjour,

je m'adresse à l’auteur.

je viens de prendre connaissance de cet article sur l'opposition de la Commission du vieux Paris pour le parking, pour info: cette demande de permis de construire a été déposé contre la volonté de l'actuel prioritaire, c'est le propriétaire lui même qu'a expressément fait retirer la demande du permis de construire, Donc la commission du vieux Paris n'a rien avoir avec cette question de parking.
si vous voulez plus de précision, vous pouvez me contacter.
Bien à vous

Je crois qu'il n'y a pas que les piétons qui soient en colère... Tout le monde est à présent en colère contre les aménagements des voiries à Paris. Mais ceux qui ont le plus de raisons d'être mécontents ce sont les contribuables parisiens. Il serait temps de poser les choses à plat.
Savez-vous qu'à l'occasion de la présentation du compte administratif pour 2007, la mairie a reconnu que les aménagements de voirie ont coûté 3,5 milliards d’euros sous la précédente mandature ! 3,5 milliards, je ne sais pas si vous imaginez. Ce sont également les contribuables parisiens qui ont financé l'installation de tous les Velibs en banlieue. Et en définitive... les embouteillages n'ont pourtant pas disparu (bien au contraire), il y a eu 7 cyclistes tués en Velib, de nombreux accidents boulevard Saint Marcel.... Est-ce ainsi que l'argent des contribuables parisiens doit être dépensé ?

Je suis totalement pour la réduction de la pollution générée par TOUS LES ENGINS A MOTEUR en ville...et ailleurs ! Néanmoins, que peuvent faire les malheureux parisiens condamnés à rejoindre leur lieu de travail "hors les murs" en voiture pour la seule raison qu'ils n'ont aucun autre moyen ? Les automobilistes pollueraient moins si tous ceux qui traversent Paris pour aller de banlieue nord à banlieue sud, et autres traversées qui NE DEVRAIENT PAS SE FAIRE, pouvaient éviter de traverser Paris dans les bouchons : Quid des travaux que la Mairie a entrepris SIMULTANEMENT ET SCIEMMENT PARTOUT DANS PARIS et qui créent des embouteillages monstres ? Quid des axes de contournement de la métropole ? Quid des transports en commun transverses ? Quid des milliers de motards qui ont abandonné POUR CETTE RAISON leur véhicule à quatre roues, et qui adoptent soudainement un comportement totalement incivil, dangereux et hors-la-loi dès lors qu'ils enfourchent leur cheval d'acier, infligeant à tous pollutions et nuisances décuplées : beau résultat de la politique de dissuasion de la Mairie de Paris à l'égard de l'automobiliste...Je vois quasiment tous les jours voitures en dépassement d'horodateur verbalisées par des agents zélés, q'uon aimerait voir s'occuper un peu plus des deux roues qui ROULENT TROP VITE ET A CONTRE-SENS SUR LES TROTTOIRS, souvent en insultant les piétons pas assez prompts à les laisser envahir leur espace ; jamais je ne vois les deux roues verbalisées : effet du hasard, malchance, ou volonté délibérée des pouvoirs publics de laisser s'installer l'anarchie absolue ? Les statistiques d'accidents ne sont pas encore assez parlantes ?
Signé : "un piéton en colère"
Rédigé par: Monique B-F | 12 novembre 2009 à 21:15

Voilà un sujet qui suscite les passions... En tant qu'habitante du Marais, et riveraine d'une rue très passante, je suis aussi concernée par les nuisances des transports en ville. Il me semble qu'il faut tenir compte d'un certain nombres de faits
1/ Tout d'abord, on ne peut pas empêcher les parisiens et les franciliens de circuler.
2/Et pourtant il faut que chacun puisse le faire le plus aisément possible, et en gênant les autres le moins possible.
3/Les rues de Paris, et particulièrement dans le Marais, sont étroites et donc sonores.
4/ Les autos polluent l'air(moins toutefois depuis qu'elles ont des pots d'échappement catalytiques). Elles font du bruit et prennent de la place.
5/les motos et autres deux roues motorisés prennent moins de place, mais polluent encore plus, et font beaucoup plus de bruit que les autos.
6/Les vélos sont épatants de tous ces points de vue, tant qu'ils ne montent pas sur les trottoirs pour économiser de l'énergie musculaire...
Alors, que faire?
Il me semble que les orientations actuelles, avec le Vélib et la réduction de la circulation automobile, ne sont pas mauvaises. Il y manque encore une politique plus vigoureuse de développement des transports en communs et de maintien des 2 roues dans des limites raisonnables.
On peut alors se demander si le refus par la Commission du Vieux Paris de permettre la construction d'un parking souterrain ne semble pas adaptée : Il vaut mieux une voiture dans un parking que sur la voie publique, dans la mesure où il ne faut pas penser que les parisiens se passeront définitivement d'une auto!
Pardonnez cette longue intervention, le sujet est effectivement brûlant!

Dans cet arrondissement aux rues étroites , l'un des plus denses de Paris, il n'y aura JAMAIS assez d'emplacement pour les véhicules individuels en surface, qu'ils soient deux ou quatre roues
malgré les promesses démagogiques il faut se faire une raison
gardez le deux roues en périphérie pour les balades du week end et prenez les transports en commun
exigeons des transports collectifs sûrs et performants , voilà l'enjeu réel d'une ville comme Paris
on ne peut pas continuer a faire cette politique entre deux chaises en ménageant les uns et les autres

Je suis entièrement d'accord. La guerre auto/moto est absurde, et la plupart des motards sont des gens responsables. C'est pour cette raison que je trouve d'autant plus regrettable le ton dédaigneux de ce blog à l'égard des deux-roues et la tournure anti-2 roues qu'il prend. Il témoigne au minimum d'une méconnaissance du sujet. Nous sommes nous aussi victimes de la politique ubuesque de la municipalité. Nous souhaiterions simplement trouver des emplacements pour nous garer et pouvoir circuler sans risquer trop pour notre peau.
ce blog est formidable et je ne saurais que trop recommander son auteur à s'entretenir avec quelques riverains motards. Juste quelques minutes. Il découvrirait probablement que la plupart d'entre eux ne ressemble pas à l'idée qu'il s'en fait, ni ne ressemble à ceux qu'il veut ici stigmatiser.... (je le crois ouvert d'esprit et je suis certaine qu'il pourrait comprendre avec + de bienveillance et d'objectivité la position de chacun)
Par ailleurs, je n'ai toujours pas eu de réponse à ma question (si on s'oppose à la création de parkings 2 roues tout en critiquant le stationnement sur les trottoirs... Où dois je me garer ? Sur la cime des arbres ?)

Pour Cath,
La guerre auto/motos est absurde ! La loi sur l’air oblige la mairie à lutter en priorité contre la pollution – Avec courage, les couloirs de bus ont été crées, avec un résultat contraire aux espérances, à savoir la vitesse des bus a diminué de 2km/h ainsi que le nombre de voyageurs. En même temps la chasse à la voiture a commencé et ce qui était prévisible est arrivé : les 2 roues moteur se sont multiplié par 4 et Vélib (qui ne devait rien couter aux heureux contribuables …mais qui leur coute dit on 20 millions d’euros) a déboulé et ajouté à la pagaille.
Personne ne respecte personne !!! Mais patience « Autolib » arrive..la voiture miracle qui vole et n’emprunte pas la chaussée et si vous avez le portefeuille bien garni vous ferez un tour de manège.
De quoi vous plaignez vous ? Marchez, marchez sur les trottoirs si les motos vous y autorisent.
Pendant ce temps, les mages de la mairie ont voiture avec chauffeur …Noel arrive

Notre logique, Cath, c'est :
1 - que les deux-roues respectent le code de la route
2 - que les pouvoirs publics, qui veulent réduire le nombre de voitures pour des raisons de bilan carbone et de gaz polluants considèrent les deux-roues thermiques de la même manière, toute proportion gardée. Sinon, on réduira d'un côté et on augmentera de l'autre.
3 - que l'occupation de l'espace public qui justifie le paiement par les voitures d'une taxe de parking s'applique aussi aux motos qui occupent aussi l'espace public
4 - que les amendes qui frappent les automobilistes s'appliquent de la même manière aux motos. Vous dites que c'est déjà le cas. Non. La disproportion est flagrante.

Si on rétablit l'équité, on peut penser que les données du problème seront différentes. Et on en reparlera.
VlM

...chose que j'appelle également de mes voeux. Toutefois, en attendant, les 2 roues sont là. Ils existent. Or il faut bien qu'ils puissent se garer quelque part.
On ne peut à la fois (i) critiquer la mise en place de parkings pour les 2 roues comme vous venez de le faire et (ii) leur reprocher de se garer sur les trottoirs.
Il faut tout de même garder une certaine logique...
A moins que vous ne souhaitiez l'interdiction pure et simple des deux roues dans Paris, je ne comprends toujours pas bien où vous souhaiteriez que ceux-ci se garent. Pas sur des parkings ? Par sur les trottoirs ? Où ?

Il y a du vrai dans ce que dit Cath, mais le blog ne fait que traduire un sentiment général, injuste envers ceux qui ne méritent pas de reproches, certes, mais globalement conforme au vécu de la population. Nous appelons de nos voeux la généralisation de véhicules deux-roues non polluants et silencieux et des conducteurs qui respectent strictement le code de la route.
Nous deviendrons alors d'ardents défenseurs de ce moyen de transport.

Je vous cite "La prolifération des deux-roues motorisés, source de bruit, de pollution, d'encombrement des trottoirs, d'incivilités et d'accidents."
Je vous ai connu plus modéré et moins manichéen. Quelle généralisation et quel curieux dédain envers ceux qui doivent disposer d'un véhicule motorisé mais qui ne peuvent pas se permettre ou ne souhaitent pas de voiture (4 places pour 1 occupant !). Sachez que tous les deux-roues ne sont pas bruyants ou polluants. Ma moto respecte les normes environnementales les plus strictes. Vous généralisez trop et c'est malheureux. A vous lire, tous les usagers de 2 roues sont des délinquants en puissance. Pourquoi stigmatiser ceux d'entre nous qui ont fait le choix d'une moto ? Sachez également que les usagers de 2 roues sont placés dans une situation totalement ubuesque par la mairie de Paris et la préfecture. Le nombre de deux-roues va en grandissant (c'est normal compte tenu des embouteillages dans Paris créés par les nouvelles voiries) et pourtant le nombre de parkings mis en place pour les deux roues stagne. Le nombre de verbalisation des 2 roues est très élevé dans le 3ème. Merci de m'indiquer où je dois me garer dans ce cas ? Sur la chaussée ? Moi aussi, je rêve de vraies places de parkings pour les 2 roues où nous ne gênerions pas. Mais celles-ci n'existent pas. Vraiment, je pense que vous devriez faire preuve de plus de mesure, d'autant qu'il y a une vraie hypocrisie sur le sujet de la part de la municipalité. Les dernières statistiques montrent que la politique de réaménagement des rues de Paris a conduit à une baisse de 7% de l'utilisation des transports en commun depuis 2000 et a une explosions des deux-roues sur la même période.
Merci de ne pas faire de ce blog un blog bêtement anti-motos... :)

L'électorat du bobo motorisé doit être chouchouté...foin du bruit et de la pollution pour celui-ci.

La logique de Michel est étrange. Il proteste avec raison contre les voitures mal garées, mais ne veut pas qu'il y ait de parking souterrain quand c'est possible. Il me semble qu'une voiture ne peut pas être à la fois dans son parking et mal garée. La voiture mal garée est une nuisance, le parking souterrain non seulement ne coûterait rien à Michel, mais lui rapporterait indirectement car le propriétaire paye des taxes sur le parking. Ce qui allègerait l'impôt de Michel.

Cette décision d'interdire de creuser le sol en vue de la création d'un parking dans la cour de l'ex musée Bricart ne peux que nous réjouir . Il ne faudrait pas que les nouveaux occupants prennent l'habitude, comme le fait quelqu'un, deux portes cochères plus loin, de laisser son véhicule ( un énorme 4/4 noir)
stationné quotidiennement et pendant des heures sur le trottoir, obligeant les piétons à descendre sur la chaussée et cela sans jamais être verbalisé . Y aurait-il des privilèges ?

Dieu soit loué, quand l'hôtel de Tallard a été restauré (1979) il y avait obligation de faire des parkings souterrains. Cela n'a nuit en rien à la restauration. On a creusé 2 étages de parking en sous-sol sous le grand jardin, puis on a coulé une dalle et reconstitué le jardin. Pourquoi diable ce qui était obligatoire deviendrait interdit et pénaliser ainsi les résidents de l'immeuble? Si, ce qui et mon cas, on a un conjoint handicapé, le parking en sous-sol est indispensable. L'idée de dissuader d'avoir une automobile à Paris a ses limites que des élus dogmatiques ignorent avec mépris.

Un reportage diffusé au journal de France 2 de ce soir dimanche 8 novembre a montré la très forte augmentation du nombre d'accidents mortels pour les deux roues alors que dans le même temps le nombre de tués sur les routes a diminué le mois dernier.
A de nombreux points de vue, il faut donc lancer un débat sur les différents impacts du développement de ce mode de transport.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)