Amelot bisseuil cour int et fronton
Blog powered by Typepad
Membre depuis 09/2006

« Dominique Bertinotti, Maire du IVe, se lance dans l'arène sa "charte des Archives" à la main ! | Accueil | Brasserie La Perle (IIIe) : un scientifique lui consacre un dossier pas particulièrement tendre »

12 mai 2010

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Que se passe-t-il ? Je suis passé ce matin par Les Halles et les travaux continuent! Vous indiquez que selon la décision de justice les travaux doivent être arrêtés en l'état.
Peut-on m'expliquer ?

Voilà une nouvelle qui nous redonne un peu d'espoir... Mais est-il acceptable de voir nos concitoyens et leurs représentants obligés d'en passer par des démarches judiciaires pour voir leurs souhaits respectés ?
Reste à espérer que la Mairie de Paris s'en tiendra là, mais on peut en douter : tout est possible, avec l'argent du contribuable, dont les impôts ont scandaleusement augmenté pour des motifs aussi hypocrites que malhonnêtes...Marre de ces délires mégalomanes, encore plus honteux en période de crise : les habitants de nos quartiers sont touchés comme la plupart des gens. Et sont excédés de ce mépris polymorphe que leur témoignent élus et politiciens. Quand tiendront-ils compte des souhaits de leurs administrés, et respecteront-ils leurs besoins en les consultant AVANT de décider de leur sort et de ce qui est bon pour eux ?

Voilà une très bonne nouvelle !

Edgar, pour répondre à votre question, la canopée a été décidée uniquement pour satisfaire la société Unibail, propriétaire du centre commercial des Halles, et seul véritable bénéficiaire de ce chantier pharaonique. Si les jardins et le parc sont empiétés de la sorte, si le jardin Lalanne et la place René Cassin sont détruites, c'est justement pour permettre la construction de la canopée qui permettra à l'investisseur commercial d'étendre ses surfaces commerciales. Dans cette histoire Monsieur Delanoë s'est laissé embobiner. Mais ce qui est scandaleux c'est que c'est au mépris des Parisiens contribuables et au seul profit d'un investisseur privé. Les électeurs apprécieront.
En tout cas, la décision du Tribunal est une décision pleine de sagesse et de bon sens. Bravo.

J'ai entendu un cadre de la mairie de Paris nous dire que 760 millions d'euros c'était dans les moyens de la ville. On se demande pourquoi ils augmentent alors frénétiquement nos impôts ! C'est bien sûr: il faut couvrir ce genre de dépenses pharaoniques.
On comprend qu'il faille renouveler la salle d'échanges du RER, quand on est soi-même passé par là, qu'on doive améliorer la sécurité. Mais pourquoi cette canopée, vanité d'un architecte et d'un élu qui veulent laisser leur signature et faire parler d'eux avec cette évocation de la forêt amazonienne. On est extrêmement sceptique sur sa pertinence. Quant aux jardins et au parc, il nous semble que c'est plus qu'un crime : une erreur ! (dixit Talleyrand ou Fouché)
Attention : nos dirigeants à Paris sont en train de s'aliéner totalement leur base populaire.

B R A V O

Bravo !

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)